Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  M.J le Lun 23 Mai - 6:19

Déjà, à neuve heure du matin, une petite foule s'était entassée sur la place centrale de Higen, capitale culturelle de Minbo. Compte tenu de la dégaine de ceux qui s'étaient rendus sur le lieu de la première épreuve de l'examen, les passants locaux n'osaient plus se promener sur ladite place.
On trouvait toutes sortes de profils. Mais parmi tous les candidats en devenir à l'examen Hunter, on retrouvait énormément de soldats et autres personnalités endurcis par la violence.

C'est qu'il fallait avoir une expérience de la mort quand on souhaitait passer l'examen. Certains étaient venus en groupes pour augmenter leur chance de réussir. Ceux-là étaient en général ceux qui ne passaient pas, car au fur et à mesure, les épreuves s'individualisaient et il leur fallait rivaliser avec leurs camarades.
Si ce n'est ceux venus en petit comité, la plupart des candidats restaient isolés les uns des autres. Même les plus sociables n'osaient nouer le contact. Ils savaient qu'il n'avaient pas affaire à des enfants des coeurs, mais à des concurrents qui ne leur feraient pas de cadeau.

On n'osait se dévoiler. Quelque part, un oeil extérieur aurait pu voir tout cet attroupement comme le premier jour d'école d'enfants en bas âge qui n'osaient discuter les uns avec les autres.
Aux cafés longeant la place centrale, les terrasses étaient là aussi noires de monde. On prenait même des photos. Il n'avait pas fallu longtemps aux badauds pour deviner qu'il s'agissait là d'un attroupement pour passer l'examen Hunter. Rares étaient les sessions dévoilant sur des places publiques. Toutefois, les épreuves étant choisies par les examinateurs s'étant proposés pour organiser l'événement, on pouvait s'attendre à toutes sortes de surprises.

Enfin, il commença à y avoir de l'agitation. Si ce n'est les moins bien informés, tous reconnurent le secrétaire général du comité Hunter. Il perpétuait la tradition des intendants administratifs de l'association en étant vêtu d'un simple costume cravate.


Rowen de son patronyme. Le colosse à l'air peu dégourdi se montra aux yeux de tous et, sans présentation, distribua les badges numérotés pour chaque candidat. Nombreux comme ils étaient, il ne fallut pas moins de trois-cents douze badges.
Le secrétaire administratif du comité Hunter n'était pas venu seul. Mains dans les poches, grimaçant en dévisageant les candidats, un homme relativement svelte aux cheveux blonds gominés se plaça bien en évidence au sommet de la fontaine trônant au centre de la place.
Sa chemise et son pantalon étant très serrés, on ne devinait aucune musculature hors norme, loin de là. Pourtant, il avait fait un bond de cinq mètres sans élan afin de se percher en haut de la fontaine.
Il voulait l'attention des candidats, il l'avait. Tous étaient si nerveux qu'ils n'osaient piper mot.

- Votre attention s'il vous plaît ! Tant pis pour ceux qui ne m'entendent pas, j'ai pas l'intention de me répéter. Pour cette première épr... rhaaaa ! Putain de jets d'eau à la c....

Retournant sur la place d'un saut agile encore une fois, il venait de comprendre qu'il était difficile de rester sur une fontaine sans finir trempé. Prenant une grande bouffée d'inspiration, il se tempéra et reprit où il en était.

- Bien ! Cette année, la deuxième et la troisième épreuve ont été trouvées avant la première, cela étant dû à un manque d'inspiration nourri de désaccords en interne. Aussi, in extremis, nous avons pu trouver une première épreuve, qui, je l'espère, diminuera drastiquement le nombre de candidats cette année.

Au moins il était franc. L'association aimait écrémer les candidats les plus inutiles dès la première session. N'étaient retenus que les plus débrouillards, l'élite de l'élite, et personne d'autre.
Personne n'osa piper mot dans la foule. Tous savaient de quoi était capable un Hunter, et malgré tous les griefs que les candidats avaient à lui adresser, aucun n'eut la folie de tenter une confrontation. Soudain, interloqués, tous ceux réunis ici remarquèrent que le blondinet venait de pointer le ciel de son doigt.

- Voyez là-haut ? C'est un bel avion non ? Il a décollé il y a quinze minutes de l'aéroport de Minbo.

La plupart réunis ici n'écoutèrent que d'une oreille distraite ce que l'examinateur avait à leur dire. Ils s'attendaient à un discours dithyrambique dont l'avion serait la métaphore. Certains en baillèrent d'avance. Il manquèrent de s'étouffer en écoutant la suite.

- Il se dirige vers le lieu de la deuxième épreuve de l'examen. Seront reçus pour cette deuxième épreuve ceux qui descendront de cet avion une fois que celui-ci aura atterri. Des questions ?

Un silence d'outre-tombe laissa place à un brouhaha généralisé. L'examinateur sourit en voyant qu'il venait d'exciter la petite foule.

- Mais... L'avion... Il a déjà décollé...

Sans ménagement, le blondin se passa la main dans les cheveux et rit au nez de celui qui venait de lui faire la remarque.

- Eh bien ! On a un observateur dans l'assistance haha ! Oui il est en plein vol, et oui, serons éliminés ceux qui ne seront pas à bord quand il aura atterri. C'est un examen Hunter, vous ne vous attendiez pas à de la facilité j'espère.

Faisant signe de la tête à Rowen, l'examinateur partit avec lui, laissant les candidats penauds devant cette première épreuve leur semblant tout simplement impossible. Seuls ceux ayant de la ressource pourraient parvenir à leurs fins. L'examen n'était pas qu'une affaire de gros bras, mais aussi de cervelle et d'astuce.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Liwa Haqãni le Lun 23 Mai - 19:37

.


Dernière édition par white14733 le Sam 25 Juin - 18:36, édité 1 fois

Liwa Haqãni

Messages : 94
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 28

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lowifa le Lun 23 Mai - 22:26

Alors que la première épreuve avait commencé, la plupart des concurrents poursuivaient l'avion. Certains restaient en arrière. Certaines réfléchissaient, certaines patientaient pour avoir le champ libre et courir plus librement et d'autre commençaient déjà à désespérer et trembler à cause des paroles de l'examinateur qui devaient résonner dans la plus profonde partie de leur cerveau et par l'idée de devoir monter à bord d'un avion en plein vol.
Lowifa songeait également à un plan pour rattraper l'engin volant sans vraiment trouver une bonne solution. À vrai dire, la seule qu'il avait en tête, c'était de se propulser avec un élastique vers l'avion... Mais il se dit ensuite que c'était une mauvaise idée.
Il se rappela alors qu'Ypion, qui était juste à côté de lui avec un air pensif, avait déjà fait cette examen. Il se tourna vers lui et lui demanda :

T'as une idée pour rattraper l'avion ?

Tout en se touchant son petit bouc, il fixa Lowifa et lui dit d'un ton sec :

Non.

Lowifa se retourna un peu déçu en faisant la grimace. Il recommença à réfléchir à un moyen de monter à bord de cet avion avant l'atterrissage mais à par l'élastique rien ne lui plaisait. Il retourna encore une fois vers Ypion et lui dit :

... On va quand même pas rester là à rien faire, nan ?

Nan, en effet.

Lowifa attendait une autre réponse mais Ypion ne lui délivra aucune autre parole. Il commença à perdre patiente et demanda :

Et du coup, qu'est-ce qu'on fait ?

Ypion ne dit rien pendant un moment et regarda Lowifa d'un air sérieux en lui disant :

On avance !

T'as un plan ?

Non... J'improviserai en route.

Lowifa se cassa la gueule par terre ! Il croyait qu'Ypion avait un plan et qu'il le gardait pour lui en se taisant mais non.
Certes, on pourrait croire qu'il lui cache réellement quelque chose mais Lowifa ne sentait aucune mauvaises intentions de sa part. Ypion était vraiment du genre taiseux. Mais au moins, même si cela n'était pas sûr à 100%, Ypion était quelqu'un en qui Lowifa pouvait avoir confiance. Lowifa sentait une certaine pureté à son égard et une certaine honnêteté. "C'est difficile à décrire", disait-il souvent à Ronuan et Vilkyo lorsqu'il leur parlait d'une personne qui l'avait marqué.
C'est alors qu'Ypion commença à courir vers l'avion, et il courait vite ! Lowifa commença à le suivre et à courir à ses côté. Il se sentait en sécurité avec lui, même s'il ne savait pas pourquoi... C'est difficile à décrire.


Dernière édition par Lowifa le Ven 27 Mai - 21:27, édité 1 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lejinoss Taibug le Lun 23 Mai - 23:52

Les réactions furent aussi diverses que variées suite à l'annonce des objectifs de la première épreuve. On hurlait de rage, on pestait, on insultait, on cherchait à espionner ses voisins si ils avaient une idée, on se lamentait, ou on restait silencieux tout en ne sachant pas comment agir. Une centaine de personnes s'étaient mises à suivre machinalement la trajectoire de l'avion. Lejinoss n'en fit pas parti.

- Bonne chance pour rattraper à pied un bolide allant à plus de quatre-cents kilomètres par heure.

Depuis que l'épreuve venait de commencer, la foule commençait à se disperser. La place était par conséquent, bien moins bondée qu'elle ne le fut quelques minutes auparavant. Se grattant le cou dans un premier temps, l'hirsute partit à la recherche d'un endroit où s'asseoir. Tous avaient déserté les rebords de la fontaine. Ainsi, ce fut un endroit tout trouvé pour aller y poser ses fesses.
S'asseoir. Tel fut la première et unique réaction de Lejinoss en apprenant qu'il devait monter à bord d'un avion de ligne en plein vol.

- Bien...

Machinalement, et sans s'en rendre compte, il grignotait l'ongle de son pouce droit, regard perdu devant lui. Leji était aussi perdu que tous les candidats présents, seulement, lui avait tant l'habitude d'être dos au mur qu'il savait rester impassible lorsqu'il était confronté à une situation problématique. Certains avaient l'expérience de la guerre, lui avait l'expérience de la galère routinière. Chacun sa croix.

- Bien bien bien....

Alors était venu le moment de réfléchir. Seulement, avec le brouhaha ambiant généré par les candidats restants, il était difficile de concentrer. Pour autant, quelques informations intéressantes parvinrent aux oreilles de Lejinoss qui faisait mine de ne pas écouter, toujours à contempler vaguement l'horizon.

- Mais si que je vous dit ! C'est sûrement ce que les examinateurs attendent de nous !

Un barbu avec un béret sur le côté avait attiré l'attention de candidats sans recours. Ceux-ci l'écoutaient religieusement. En cas de situation désespérée, le premier fou furieux venu pouvait faire office de prophète face aux plus désemparés.

- Tout de même... C'est illégal, et il pourrait y avoir des morts. Des innocents je veux dire, pas que des candidats.

Un plan où il était question de morts envisageables intéressa Leji. Plus c'était risqué, plus la récompense avait de chance d'être au rendez-vous. Peut-être venait-il de mettre la main sur le ticket gagnant.

- Bon, on est tous d'accord ? On se rend à l'aéroport, on prend contrôle d'un avion et on tente une opérations de Plane Jacking.

Tout en les écoutant sans les regarder, Lejinoss déglutit. Il y avait parmi les candidats des bêtes de guerres suffisamment têtes brûlées pour envisager sérieusement une intrusion aérienne aussi dangereuse. Entendant cela, il comprit qu'il y avait un monde entre l'étendue de ses compétences et celles de ceux qui venaient d'échafauder cette opération osée.
Tandis que ceux-ci se ruaient vers l'aéroport, l'hirsute essuya un sourire en coin.

- Les cons.


À bien y réfléchir, Leji savait ce qui attendait le petit groupe des vingt téméraires partis entreprendre pareille folie. En effet, les examinateurs avaient dû s'attendre à cette éventualité de leur part. Et si tel avait été le cas, les probabilités que l'aéroport soit sous bonne garde du comité n'était pas à exclure.
Quoi qu'il en soit, après avoir fait le bilan de ses prouesses physiques avoisinant le néant, Lejinoss savait qu'il ne pouvait compter que sur sa cervelle. Pour lui, la solution passait aussi par l'aéroport d'Higen. Toutefois, s'y rendre physiquement aurait probablement constitué son élimination immédiate.

Seulement, Leji n'était pas connu pour ses approches frontales. Enfin il venait d'arrêter de mordiller son ongle d'où le sang commençait à couler. Cogiter le rendait parfois anxieux au point de s'oublier.
Sous son bras gauche, précieusement plaqué contre lui, il avait amené la seule arme dont il disposait. Un ordinateur portable. Futile et encombrant pour la plupart des candidats, mais redoutables entre ses mains.

- Aéroport d'Higen donc...

L'intrusion du système informatique d'un aéroport aussi peu fréquenté ne fut pas compliqué. Le tout était à présent de trouver quel vol il devait pister.
Dès lors, faisant marcher ses méninges, il se souvint qu'à neuve heure, l'examinateur leur avait fait savoir que l'avion avait décollé quinze minutes plus tôt.  Il ne lui restait donc qu'à trouver la liste des avions se dirigeant vers l'Ouest ayant quitté la piste à 8h45. Il n'y en avait qu'un seul.

- Vol KH 405. Arrivée estimée dans six heures.

Jusque là, rien d'important qu'il ne savait pas déjà.
Seulement, lui qui s'attendait à un avion appartenant au comité, il se tînt le menton penseur en apprenant qu'il s'agissait d'un simple vol civil. Alors que des indiscrets semblaient lorgner par dessus son épaule, il ferma violemment l'écran de son ordinateur.
De toute façon, il en avait terminé ici et se leva. Sa destination ? Son pick-up. Il ne comptait pas bien sûr rattraper l'avion avec ce simple véhicule, mais il allai en avoir besoin pour le plan qu'il venait de concocter.
Son anxiété commençait à s'estomper. Suite à cette révélation permise par l'interaction entre ses méninges, il partait enfin confiant, certain d'avoir un avantage sur le reste des candidats. Cet as, il comptait bien le garder dans sa manche jusqu'à la fin de l'épreuve.
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 645
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Samuel Newton le Mar 24 Mai - 10:52

Sam comptait sur sa ponctualité légendaire pour prendre de l'avance sur ses compagnons. Ainsi, il était arrivé avec une dizaine d'heures d'avance. On n'est jamais trop prudent. Sauf qu'après trois tranches de ce magnifique brebis de Meteor city – vendu par le célèbre J.M.U.C.D.L.B, "d'accord mais j'me-mets-un-coup-dans-le-bide pour ce prix là" – Sam avait commencé à trouver le temps long. Au final. Il s'est réveillé un peu tard.

Tout le monde fourmillait autour de lui, la plupart paniquait mais certains restaient droit dans leur botte, voire profitait de la situation pour s'improviser en petit leader temporaire. Manifestement l'épreuve avait commencé. Sam voulut bien jeter un coup d’œil à un type vêtu d'orange de la tête au pied qui pianotait sur un ordinateur portable mais le gars claqua fermement l'écran avant de partir d'un bon pas.

Sam zieutait la place pour trouver sa prochaine victime. Il s'approcha d'un jeune homme qui semblait déjà dépassé par les événements. Le pauvre type tremblait comme une feuille. Alors bien sûr, Sam, dans  un ton inquiétant, froid, presque menaçant, engagea la conversation.

    - Tu sais, il parait que ça porte malheur quand on refuse de me serrer la main.


L'autre sursauta en voyant la paluche qui s'était tendue devant lui. A peine plus et il allait s'évanouir.   Sa main se tendit tout doucement vers celle de Sam dans un suspens effroyable.

*Pfrrrrrt*

    - Hehehe, le vieux coup du coussin péteur dans la main. Ça marche toujours.


Ce n'était pas vraiment un rire en réalité. Sam gardait un beau sourire qui laissait voir toutes ses dents blanches, pendant que sa gorge faisait dandiner sa tête entre haut et bas dans un son un peu grave. Ça donnait "hehehe".

    - Si tu sais pas quoi faire. Y'a un gars super sympa là-bas, il est en orange avec un ordi sous les bras. Hésite pas à lui demander de l'aide.


Pendant que Sam faisait profiter de son savoir au gamin tremblotant, il avait entendu d'une oreille un autre genre de conseil. « Vous savez pas comment faire ? Vous inquiétez pas, j'ai une idée. Suivez-moi, par là-bas, c'est un raccourci. » Une petite dizaine de candidats l'avait écouté et se dirigeait tous vers une petite ruelle particulièrement sombre. Les candidats s'engagèrent un à un dans cette voie étroite alors que leur bienfaiteur se tenait à l'entrée pour en inciter le maximum à l'intérieur.

Quand le premier aperçut le gaz qui sortait d'un petit engin mécanique, il était trop tard. Tous crachaient leur poumon dans cette purée de pois. Seul l'instigateur qui portait un masque à gaz restait debout. En une petite minute, ils crachèrent du sang recouvrant le sol de pleins de petits éclats de rouge. Dans leur dernier instant, tout ce qu'ils entendirent était le rire sournois de leur meurtrier.

    - Est-ce que tu penses être une bonne personne ?


Il stoppa son ignoble rire et se retourna. C'était quoi « ça » se dit-il. Des oreilles de chat, des chaussons et un short. Mais si la tenue était burlesque, le visage l'était beaucoup moins. Ses pupilles étaient si noires et grandes qu'elle donnait l'impression d'engloutir tout ce qu'elles fixaient et elles ne fixaient que lui.

    - Enfin, peu importe. C'est l'heure du jugement.



[…]

Sam ressortit de la ruelle en chantonnant avec quelques rondelles de pomme dans la bouche. Il ne savait toujours pas l’intitulé de l'épreuve alors il marcha « par là » parce que pourquoi pas. Derrière lui une mare de sang s'avançait progressivement hors de la ruelle, teintant le sol de la place à son tour.
avatar
Samuel Newton

Messages : 78
Date d'inscription : 21/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Liwa Haqāni

Message  Liwa Haqãni le Mar 24 Mai - 14:05

.


Dernière édition par white14733 le Sam 25 Juin - 18:36, édité 1 fois

Liwa Haqãni

Messages : 94
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 28

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lowifa le Mer 25 Mai - 17:17

Ils continuèrent à courir sans avoir de plan précis en tête. Étant plus rapide que la majorité des concurrents, ils arrivèrent à se trouver une place sur le côté de la foule tout en ayant assez d'espace.
Soudain, Ypion vit quelque chose. Lowifa l'avait remarqué mais ne savait pas ce qu'il regardait. Tout à coup, Ypion sortit de la file des participants. D'autres l'avaient remarqués aussi mais personnes ne comprenaient pourquoi il faisait ça. Lowifa commença à suivre Ypion et se détacha du groupe. Il courait le plus vite possible pour le rattraper mais Ypion courait également très vite. En fait, Lowifa remarqua à quel point il était rapide. En vitesse, Ypion le battait largement.
Après avoir couru pendant un quinzaine de minutes, ils arrivèrent dans un parking. Lowifa remarqua Ypion en train de monter dans une vieille voiture mauve, assez ancienne et mal en point. Il entra dans cette dernière et commença à la démarrer. Lowifa ne comprenait pas pourquoi. En effet, à quoi ça servait de prendre une voiture pour aller plus vite si on ne sait pas où aller ? Lowifa regarda alors derrière la voiture et vit une sorte de grappin, une sorte de treuil. Il comprit alors quel était le plan de son ami. Et c'était un plan assez douteux selon lui.

T'es sérieux là ? Ton plan c'est de t'attacher à l'avions en plein vol avec ce grappin et grimper dessus en espérant que tu arrives a t'accrocher sans tomber ?

Dis le mec qui voulait utiliser un élastique...

Après avoir réussi, assez péniblement, à démarrer sa voiture, Ypion se retourna vers Lowifa et dit avec assurance :

Ouais.

Lowifa fit un demi-tour et revint vers Yipion qui avait vraiment l'air sûr de lui. Il soupira et lui dit :

Bon ok, on prend ton plan...

Ypion se remit droit, en face du volant et ferma la porte. Lowifa ne comprenait pas trop ce qu'il avait en tête. C'est alors qu'il ouvrit la vitre et lui dit en le regardant d'un air faussement désolé :

Désolé, je peux pas te prendre...

Lowifa recula un peu et serra les poings. Il se sentait mal, un goût amère de défaite et de tromperie résidait alors dans sa bouche. Il se tu un petit moment et reprit :

Pardon... Qu'est-ce que tu viens de dire !!

Ypion se retourna vers son volant et baissa la tête. Il lui dit :

Désolé, mais cette corde ne pourra nous supporter tous les deux. Ensuite, le temps que l'avion atterrisse, l'un d'entre nous n'aura pas le temps de monter à bord. Et...

Lowifa avait les nerfs à vifs et était très attentif à ce que disait Ypion. Ce dernier reprit en disant :

...Je ne veux pas voir des enfants mourir par ma faute.

Il recula alors pour sortir du parking. Avant de partir pour de bon, il dit à Lowifa :

Si ça peut t'aider, il y a un aéroport pas loin. Il y aura sûrement plein de concurrents la bas. Tu peux toujours t'associer avec eux.

Il parti à toute allure vers l'endroit où allait l'avion. Quant à Lowifa, il était énervé. Il eu la sensation d'être trahit. Mais il était surtout énervé contre lui même. C'est lui qui a accordé sa confiance à Ypion sans aucune preuve de sa bonne foi, il avait juste l'air gentil. Et le pire, c'est qu'il avait raison sur toute la ligne. S'ils utilisaient la corde, il n'y aurai jamais assez de temps pour qu'ils montent tous les deux à bord. Lowifa enrageait contre lui même, contre sa naïveté, cette faiblesse qui ne l'avait jamais quitté.
Après quelques instants, il se calma et partit vers cet aéroport pour pouvoir intercepter des concurrents. Il avait décidé de se venger d'Ypion, et sachant que c'est un pro, Lowifa était sûr qu'il passerai la première épreuve. Il fallait donc un plan pour la passer également. Lowifa était décidé à passer cette épreuve, peut importe les risques, il y arriverait. Après avoir couru pendant quelques minutes, il arriva à l'aéroport et trouva quelques retardataires se procurer les derniers avions. Lowifa s'incrusta discrètement derrière l'un des concurrents dans l'avion et l'immobilisa en lui tenant la tête. Il le menaça :

Tu fais un mouvement suspect, je te tue. Tu hurles, je te tue aussi. Tu sais piloter cet engin ? Si c'est le cas, amène moi jusqu'à cet avion et je te laisserai tranquille. Si tu as compris, dis oui.

Lowifa enleva un petit peu son bras de sa bouche pour le laisser parler et il répondit d'une petite voix effrayée :

...Oui...

Lowifa le relâcha et lui d'un ton sec :

Ok, on décolle.

Ils sortirent de l'aéroport assez rapidement en suivant les autres. Lowifa, quand à lui, était dans une colère noire, il était remonté à bloque et déterminé à passer cette épreuve. Une chose était sûr, il ne fallait pas se mettre sur son chemin.


Dernière édition par Lowifa le Ven 27 Mai - 21:34, édité 1 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lejinoss Taibug le Mer 25 Mai - 17:27

Les rues pavées d'Higen faisaient résonner les bruits de bas de tous ceux qui les arpentaient. On reconnaissait le claquement sec des talons, les pas lourds des chaussures à grosses semelles, les frottements des chaussures chic en cuir, mais plus que tout, on reconnaissait les bruits de pas spécifiques d'une personne qui vous suit depuis un moment.
Peut-être était-ce la paranoïa ou un mauvais sens de la perception auditive, quoi qu'il en soit, Lejinoss se pensait traqué. À juste titre d'ailleurs. S'il n'avait pas osé se retourner de peut d'attirer l'attention de son poursuivant, il se doutait bien de la raison pour laquelle on était sur ses talons. Quelqu'un devait avoir lu par dessus son épaule les informations qu'il avait récolté sur le vol.

Ces informations, Leji comptait bien se les réserver à lui seul. Moins de monde réussirait à atteindre l'avion, moins il aurait de concurrence. Plus que les épreuves, c'était les candidats qu'il redoutait. Ceux-là n'attendraient pas longtemps avant de se rendre compte de la faiblesse manifeste de l'hirsute. Il suffisait que l'un d'eux décide de s'en débarrasser pour que ses espoirs de passer l'examen passent à la trappe.

Du mieux qu'il pouvait, il cherchait à semer le candidat après lui. Cependant, le mieux qu'il pouvait n'était largement pas suffisant pour échapper à une filature, il n'avait aucune formation en la matière. Cela dit, celui à ses trousses n'était pas un professionnel non plus. Bruyant, facile à repérer, si même un amateur était capable de le repérer, cela en disait long sur ses capacité de traque.
Leji s'enfonça alors dans un parking souterrain.

Derrière lui, un individu pour le moins chétif le suivait à la trace, une quinzaine de mètres de derrière. Toutefois, après l'intrusion dans le parking, le bougre avait perdu de vu sa proie qui s'était enfoncée dans la pénombre.
Se risquant à être visible de tous, il errait alors au hasard dans le parking mal éclairé. Mal éclairé jusqu'à ce qu'il soit ébloui par des phares aveuglants. Un bruit de moteur puissant se fit entendre et un bolide lui fonça de dessus. Le malheureux traqueur eut à peine le temps de se jeter au sol pour éviter le pick up qui venait de lui jeter dessus qu'il reconnut la silhouette de l'hirsute au volant.

- Me tuez pas pitié !

Le tuer ? Lejinoss n'était pas de ce genre là. Jamais il ne s'était sali les mains, ce n'était pas un criminel mais un type banal. Il se contenta de passer la seconde et de quitter le parking vitesse grand V. Tout en continuant de rouler vers l'Ouest, prenant assez peu garde à la vitesse limite, il fouilla du mieux qu'il pouvait dans sa poche pour en extraire son portable. Qui comptait-il appeler durant cette première épreuve critique ? Il eut été avisé d'appeler Manil, le seul Hunter dans son répertoire, peut-être celui-ci aurait pu lui donner des conseils. Mais ce ne fut pas lui choisi dans le répertoire.

- Allô maman ?

Oui, durant l'examen Hunter, ce concours où l'on risquait sa vie et où chaque situation était critique, Leji appelait sa mère. Il faisait avec les armes qu'il avait.

- Ouais ouais ça va et toi ? Ah non maman, je suis plus à Kakin. Là je suis à Minbo, papa t'a pas dit ?

Et ainsi, tout en se tapant une pointe sur l'autoroute, il papotait de tout et de rien. Rares étaient les occasions ou madame Taibug recevait des nouvelles de son fils lorsqu'il n'était pas au pays, dès lors elle ne se gênait pas pour quémander des nouvelles.

- Voilààà, à Minbo. Eh oui l'examen Hunter. Oui j'ai pensé à prendre un pull maman...

Dit-il vêtu de sa chemise à manches courtes orange. Déjà la conversation l'exaspérait, mais il ne l'avait pas appelé par mal du pays. Patientant quelques minutes, le temps qu'elle lui raconte tout ce qui lui était arrivé les deux dernières semaines, l'hirsute parvint enfin à en placer une.

- C'est ça, c'est ça. Dis maman, tu m'as pas dit que t'avais une copine qui travaille dans l'aviation ? Hin hin, oui ? Mmmh mmmh, je vois... Hôtesse de l'air donc.

Ce n'était pas non plus une pilote de ligne, mais il ferait avec ce qu'il avait. Après tout, les renseignements qu'il comptait obtenir n'étaient pas franchement confidentiels, sans doute le personnel de bord pourrait l'aider.
Le temps de demander son numéro, de saluer sa mère et d'appeler, il avait quitté les limites de la ville d'Higen pour prendre une nationale de campagne peu fréquentée.

- Madame Kijak ? Oui je suis le fils de Gireli Taibug et... Oui ? Hinhin, oui ?....

La maladie du bavardage intempestive était le propre de toutes les ménagères de plus de cinquante ans. Aussi, Leji, à bout de nerfs dut se farcir à nouveau toutes les complaintes d'une autre mère de famille ménopausée. Chacun vivait les difficultés d'un examen Hunter à sa façon.

- Oui, donc je voulais vous poser un cas pratique. Admettons que la tour de contrôle d'un aéroport souhaite qu'un avion atterrisse en urgence à l'aéroport le plus proche. Quelle serait exactement la chose à dire ?

Un chasseur pouvait être un traqueur, mais aussi un trappeur. Lejinoss appartenait à la deuxième catégorie, si il ne pouvait pas attraper une proie, il la ferait venir à lui. Écoutant attentivement ce que l'hôtesse de l'air avait à lui dire, il décida de se garer sur le bord de la route déserte pour prendre des notes.
Ce qu'elle venait de lui narrer n'était ni plus ni moins que la formule magique pour passer la première épreuve. Si toutefois, il se montrait suffisamment convainquant.

Une fois ayant raccroché, puis après avoir lâché un "ouf" de soulagement, Leji, toujours installé sur le siège conducteur de son pick up posa son ordinateur sur les genoux.

- Il reste cinq heures et trente minutes avant qu'il n'arrive à destination. À l'heure actuelle, l'aéroport le plus proche est celui de Seruto. Bon, quand faut y aller...

Pianotant sur les touches de son ordinateur comme si sa vie en dépendant, l'hirsute s'évertuait à pénétrer le système de cryptage de l'aéroport de Higen. Plus que des informations sur le vol, il lui fallait maintenant accéder au système de télécommunications. La tâche promettait d'être ardue.

- J'en ai bien pour une heure... Et ça, c'est dans l'hypothèse où j'y parviens.

Maintenant n'était pas le moment pour être défaitiste. Il n'avait qu'une corde à son arc et il comptait bien décocher la flèche qui lui offrirait son ticket pour la deuxième épreuve.
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 645
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Samuel Newton le Mer 25 Mai - 20:21

    - J'ai un peu de mal à vous suivre...
    - C'est parce que vous êtes devant moi. Hehehehehe.

Allongé sur la banquette arrière d'une fabuleuse Chevy Nova, Sam bidouillait une étrange radio.

    - Vous voulez pas arrêtez votre charabia ?
    - Mon chat-rabia plutôt ? Hehehehe.
    - ...


Trouver la bonne fréquence d'une radio est toujours une affaire particulièrement délicate, surtout quand on ne sait pas vraiment ce qu'on cherche. Sam espérait tomber sur la pépite, quoi que ce soit d'intéressant qui pouvait concerner l'épreuve. Oui parce qu'il avait enfin découvert l'objectif de cette épreuve. Une gentille vieille dame qui était venue encourager sa fille avait tout enregistré dans un petit dictaphone.

    - En plus me semble que c'est pas légal votre truc là. Avec ça on peut écouter les fréquences de la police et tout... Moi je veux pas risquer ma licence de taxi.


Une petite liasse de billet supplémentaire atterrit au niveau de son siège passager. Si l'argent ne fait pas le bonheur, il assure au moins le silence de certains. Il est vrai que les terminaux embarqués capables d'écouter certains réseaux hertzien étaient prohibés d'utilisation. C'est pour ça que Sam se l'était procuré à travers un l'ami d'un ami de J.M.U.C.D.L.B . Sam était le seul à lui acheter ses pâtés de rat et à les manger. Entièrement. Alors évidemment quand venait le moment de rendre l'ascenseur, celui-ci lui faisait profiter de ses contacts un peu partout sur le globe. On devient pas un chef de la gastronomie comme ça. Sam avait quand même du débourser pour pouvoir emprunter l'engin.

    - N'empêche que je vous comprends pas, vous tentez un examen qui a probablement l'une des plus grosses récompense au monde : la licence de hunter. On vous dit de rattraper un avion en vol et vous, plutôt que d'aller, je sais pas moi, prendre un avion, vous chopez le premier taxi qui passe. Je vais vite hein, je dis pas, mais vous croyez vraiment que je suis suffisamment rapide pour le rattraper votre avion?
    - Qu'est-ce que tu lis ? Fit Sam en pointant son badge de l'examen.
    - 312 ?
    - Tu sais combien il y a de participants ?
    - Beaucoup ?
    - 312.
    - Bah et alors ? Ça change quoi ?
    - Hehehe. C'est pour ça que tu fais taxi et pas hunter.


Sam terminait le trognon de sa première pomme. Après avoir passé quelques musiques de maître grims, puis Minbo-Radio 2.0 et de nombreuses autres fréquences, il entendit quelque chose d’intrigant.

« Tour de contrôle Seruto, ici Kilo Hotel 4-0-5 arrivée prévue à la verticale de Seruto d'ici 15 minutes. »

Sam fouillait dans sa mémoire pour se souvenir de l'écran de ce fameux type orange. Ouai, ça devait coller. Parfait. Il avait plus qu'à attendre qu'un des trois cents et quelques candidats restants fasse tout le boulot pour lui. En attendant, sieste.
avatar
Samuel Newton

Messages : 78
Date d'inscription : 21/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Liwa Haqãni le Mer 25 Mai - 22:24

.


Dernière édition par white14733 le Sam 25 Juin - 18:36, édité 1 fois

Liwa Haqãni

Messages : 94
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 28

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lowifa le Mer 25 Mai - 22:35

Après quelques minutes, ils décolèrent de l'aéroport. Lowifa était bien droit sur son fauteuil, les bras croisés et les sourcils froncés. Il réfléchissait à tous les moyens possibles et imaginables de se venger d'Ypion.
Lorsqu'ils commencèrent à monter très haut dans le ciel et que la pression commençait à leur faire mal aux oreilles, cela eu pour conséquence, assez étrange d'ailleurs, de calmer Lowifa. Même le pilote avait ressentie que l'énorme pression que lui mettait son kidnappeur avait disparu.
Après plusieurs minutes, l'avion dépassa les nuages. Ils virent les autres avions tous plus ou moins en file indienne. Soudain, Lowifa eu un tilt. Il n'avait pas pensé que son otage avait potentiellement une arme sur lui. Il s'approcha de lui et lui demanda :

As tu une arme sur toi ? Si c'est le cas, passe la moi avec une seule de tes mains. Si tu la prends à deux, je te tue. Alors, en as tu une ?

L'otage ressentit à nouveau cette pression qui l'avait assaillit quelques minutes plutôt. Il reprit la même voix effrayée et pathétique :

...J'ai un poignard sur ma jambe...

Passe le moi.

L'otage eu d'abord du mal à enlever ses mains du manche et quand cela fut fait, il prit son couteau et le donna à Lowifa qui tendait la main. Il le lui enleva froidement de la main et se remit en position. Lowifa inspecta le couteau un petit moment et fixa son regard sur son otage et lui dit d'une voix menaçante :

Si jamais tu as une autre arme quelque part, je te tue.

À force de le dire, il avait l'impression de se répéter... Tout d'un coup, Lowifa relâcha la pression ainsi que ses nerfs et dit calmement au pilote :

Dis, vous comptez bien faire atterrir l'avion de force, c'est ça ?

L'otage, d'abord surpris par le ton que prenait son kidnappeur, répondit ensuite :

Oui, c'est ça... C'est un gars qui nous a proposé cette idée...

Lowifa se retenu et dit ensuite d'un ton un peu triste :

Tu sais, tu devrais faire attention à ce que te dise les gens que tu ne connais pas. Souvent, il t'entubent. C'est un ami qui m'a dit ça...

Avec la conversation qui commençait à s'allonger, le pilote lui répondit :

Mais non, ne t'inquiètes pas, le gars dont je t'ai parlé est en tête de la fi... Attends... Il est plus là !

Soudain, Lowifa eu un frisson dans le dos, quelque chose n'allait pas. Il se redressa et regarda à droite et à gauche, paniqué par le mauvais pressentiment qu'il avait eu. C'est alors qu'il vit un avion militaire sortir des nuages et qui leur fonça dessus. Lowifa hurla suffisamment rapidement au pilote d'esquiver pour qu'ils puissent échapper à la salve que leur a envoyé cet avion ! Il avait du mal à se stabiliser et piquait du nez...


Dernière édition par Lowifa le Ven 27 Mai - 21:36, édité 2 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lejinoss Taibug le Mer 25 Mai - 22:55

Quelques minutes avant que Liwa ne remarque le changement de direction de l'appareil


***



Arrêté au bord d'une nationale déserte de Minbo, garé à côté d'un chêne massif dont les feuilles n'avaient pas repoussé en ce printemps précoce, l'hirsute s'était avachi sur la banquette arrière de son Pick up afin d'être installé plus confortablement. Voilà presque une heure que la première épreuve avait commencé, et il devait se rendre à l'évidence : il ne pouvait craquer si facilement un système de communication appartenant à un aéroport situé à des dizaines de kilomètres de là où il se trouvait.

C'eut été possible à l'intérieur de l'aéroport, mais l'intrusion aurait été remarquée, et il n'aurait pas fallu longtemps pour que les vigiles comprennent que le responsable soit le type suspect le visage couvert de sueur s'efforçant de cacher son ordinateur portable.
Non, aller à l'aéroport n'était pas une bonne idée. Toutefois, c'était la seule qu'il avait pour le moment.
Frustré et enragé de ne pas pouvoir accomplir ce piratage complexe, Lejinoss crut voir la première épreuve lui passer sous le nez. Sa confiance en lui s'estompait. De rage, il donna de violents coups de pied dans la vitre arrière de son pick-up loué pour l'occasion. La caution aussi risquait de lui passer sous le nez.

Puis, se rasseyant convenablement, il se remis à mordiller ce qui lui restait d'ongle à son pouce droit. Cette manie allait de paire avec ses frasques nerveuses. Il réfléchissait à une solution, le désespoir n'étant encore pas total. Plus que la motivation de passer la première épreuve, c'était le défi que représentait cette intrusion informatique qui le stimulait. Mais il avait beau retourner le problème dans tous les sens, aucune solution ne se profilait à lui.
Enfin, un éclair de lucidité l'électrisa comme il se devait.

- Si je ne peux pas pénétrer leur système de communication, je peux fabriquer le mien et intercepter la fréquence !

Aussi dit, il cessa de se ronger l'ongle du pouce et retourna à ses manigances numériques. Créer un système de communication factice dont les coordonnées renverraient à l'aéroport pouvait se faire. En un sens, il agissait tel un voleur qui, ne pouvant voler une toile de maître et la revendre, se déciderait à la peindre lui même. Cette technique avait un inconvénient majeur. Dans l'éventualité ou l'acheteur remarquait que la toile était fausse, l'escroc était foutu. De même, si les pilotes remarquaient quelque chose de suspect au cours de la conversation, il leur serait facile de contacter les autorités qui n'auraient qu'à remonter le signal pirate venu s'installer sur la fréquence de communication menant à l'avion.

Et ce qu'il s'apprêtait à faire serait définitivement suspect. D'autant plus que la qualité du signal laisserait à désirer. Le tout serait de tromper convenablement son monde. Leji n'était pas spécialement doué pour mentir, mais avec les indications que lui avaient communiqué l'amie de sa mère, il espérait pouvoir se débrouiller.

Code:
Connexion avec l'appareil KH 405 établie.

Déglutissant, il savait ce qui lui restait à faire mais hésitait grandement à franchir le pas. Si il n'y parvenait pas, il serait facile à l'aéroport de le localiser à partir du signal intrus sur leur fréquence ; la prison le guettait. Être Hunter impliquait néanmoins de devoir prendre des risques. Lejinoss allait devoir prendre sur lui et appuya sur la touche entrée tout en prenant une grande inspiration.

Code:
Initialisation et établissement du contact : 31% effectué

Au fur et à mesure que la barre chargeait, le stress montait en lui. Paniqué, il se saisit de la feuille volante sur laquelle il avait noté les phrases à prononcer. Il comptait bien les réciter à la virgule près.

-Vol KH 405, qu'y a t-il tour de contrôle ? Je vous reçois mal.

Cela commençait bien, la qualité du signal était évidemment exécrable, Leji s'était attendu à ce qu'il y ait de la friture sur la ligne. Le tout était de lever ce malentendu.

- Tour de contrôle pour KH 405, nous avons subi une attaque informatique ciblée. La piste de l'acte terroriste n'est pas à exclure. Aussi, il faut appliquer le protocole euh....

Perdu dans son texte, il chercha le nom du protocole sur sa feuille.

- Le protocole 4012-11, à savoir l'atterrissage immédiat sur la plateforme adaptée la plus proche. D'après votre trajectoire, vous êtes à environ une heure de l'aéroport de Seruto. Vous avez ordre d'atterrir immédiatement jusqu'à ce que de nouvelles indications vous soient transmises.

Un silence pesant se fit entendre en guise de réponse. Durant un instant, l'hirsute paniqua se demandant si le signal précaire n'avait pas coupé. Cependant, on pouvait encore entendre la friture sur la ligne. Vraisemblablement, le pilote était sceptique.

- Est-ce qu'il s'agit d'une alerte réelle ? Cet avion a été réquisitionné par le comité Hunter pour l'une de ses épreuves et.....

Quand on voulait embrouiller son interlocuteur, l'essentiel était de le couper afin de l'empêcher de construire tout raisonnement logique et cohérent. Leji se devait de semer le trouble chez le pilote au plus vite.

- Qui est visé par cette attaque à votre avis ? Le comité a de nombreux ennemis. Entacher la réputation de l'association en imputant un désastre à leur irresponsabilité serait du pain béni pour leurs détracteurs. Posez vous le plus vite possible KH 405 ! Respectez le protocole.

Un rappel au protocole là dessus, un ton cassant, Lejinoss avait donné tout ce qu'il avait pour contraindre le capitaine de l'appareil à se soumettre à sa volonté. À nouveau, ce fut le silence sur la ligne, l'hirsute se mordillait un coin de la lèvre tout en fixant son écran de ses yeux cernés.

- Roger tour de contrôle. Mais je n'ai rien remarqué de suspect. Nous en rediscuterons.

En rediscuter. L'hirsute y pensait seulement. Si l'avion venait à contacter la tour de contrôle, ce ne serait pas sur lui que tomberait le pilote, mais sur l'aéroport d'Higen. Si cela venait à se faire, on ne tarderait pas à découvrir le pot aux roses.

- Pour des raisons de sécurité, nous ne communiquerons plus. L'état de notre communication suggère que nous sommes probablement espionnés. Plus d'échange d'informations d'ici à votre atterrissage.

La requête semblait censée en plus d'être motivée.

- Entendu tour de contrôle, je coupe les communications. Je vous rappelle après atterrissage. Terminé.

Enfin les grésillements cessèrent. La communication était terminée, et l'avion s'apprêtait à atterrir dans moins d'une heure. Après être resté tétanisé un instant, glacé par le frisson d'excitation qui s'était emparé de lui durant cette entreprise hautement risquée, Leji, sortit de son état d'euphorie partiel puis chargea une carte de la République de Minbo sur son ordinateur qu'il venait de déposer sur le siège avant passager. Tout ce qui lui restait à faire à présent, c'était se rendre à l'aéroport de Seruto.

Reprenant sa respiration qui était encore haletante après tant d'émotions, l'hirsute repris sa place derrière le volant et mis le contact du véhicule. Il comptait mettre les gaz afin d'atteindre Seruto dans les plus brefs délais. Moins de cent kilomètres à faire en moins d'une heure. Les piétons n'avaient qu'à bien se tenir. Il traça sans aucune forme de modération pour atteindre les cent cinquante kilomètres par heure sur la nationale.

- À moi la licence haha !

Dans l'euphorie de l'instant, il avait déjà tendance à vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.


Dernière édition par Lejinoss Taibug le Jeu 26 Mai - 13:14, édité 1 fois
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 645
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Samuel Newton le Jeu 26 Mai - 12:26


    - Est-ce qu'il s'agit d'une alerte réelle ? Cet avion a été réquisitionné par le comité Hunter pour l'une de ses épreuves et.....


De plus en plus, les compagnies civiles employaient des jeunots pour piloter leur engin. Souvent ils n'avaient même pas atteint les 1000 heures de vol. Ainsi dans les situations de danger ou d'urgence, comme ici, leur manque d'expérience et de savoir faire se faisait lourdement sentir.

[…]

    - Entendu tour de contrôle, je coupe les communications. Je vous rappelle après atterrissage. Terminé.



Et il coupe les communications par-dessus le marché. Et pourquoi pas désactiver le transpondeur pendant qu'il y était. L'incompétence du pilote ou sa peur des répercussions que pouvait avoir le comité sur sa carrière arrangeait bien Sam. Il n'était pas tout à fait certain qu'il s'agisse là de l'un des autres candidats, c'était peut-être bien un exercice d'IVV. Interruption Volontaire de Vol ; Sam avait lu ça dans un livre sur l'aéronautique. Ça pouvait aussi très bien être une réelle attaque terroriste, auquel cas, elle tombait à pic.

    - C'est ça que vous attendiez ? Mais comment vous pouviez être sûr que ça allait arriver ? Fit le chauffeur avec un visage ébahi.
    - On est encore loin de Seruto ?
    - Pas tellement nan, mais il y a trop de monde sur cette autoroute, en plus il faut faire un détour pour atteindre Seruto, y'a aucune voie qui y mène directement.
    - En ligne droite, on l'attendrait plus vite ?
    - Oh putain ouai. Faudrait pouvoir couper, juste là vous voyez ? Avec ça on ferait un temps record.

A ce moment là, il entendit le bruit d'une portière se claquant contre le métal vieilli de sa voiture. Un petit coup d’œil sur son rétro de droite et il aperçut son client qui se tenait d'une main au toit pendant que le reste de son corps prenait appui contre la carrosserie. L'instant d'après, Sam bondit du véhicule pour se jeter dans les champs qui longeaient l'autoroute.

Les gens se méprennent souvent sur son genre animal, du fait de ses oreilles qui y ressemblent à s'y méprendre à celle d'un chat, un felix silvestris pour les comportementalistes spécialistes du chat qui veulent se la jouer un peu. Hors Sam fait partie d'une autre espèce : les Lynx. Ces derniers sont plus discrets et bien plus rapides du fait de leurs membres postérieurs particulièrement puissants. Couplé à une forme humanoïde, cela créait une ant à l'agilité époustouflante. Une tare qu'un tel don ait atterri sur quelqu'un d'aussi paresseux.

    - Attendez ! Vous avez oublié votre machin radio ! Criait le chauffeur à pleine voix alors que Sam avait déjà disparu de l'horizon.

Le terminal embarqué, toujours posté sur la banquette arrière se mit alors à grésiller.

« Tour de contrôle de Minbo, ici MB 28-TC, j'ai en visuel l'un des engins dérobés, en attente des prochains ordres. »

« Tour de contrôle Minbo pour MB 28-TC, certains de nos pilotes semblent avoir disparus, on suspecte qu'ils soient à l'intérieur des aéronefs, effectuez un tir de sommation mais ne touchez pas la cible. Je répète, ne touchez pas la cible. Des renforts sont en route. »

avatar
Samuel Newton

Messages : 78
Date d'inscription : 21/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Liwa Haqãni le Jeu 26 Mai - 14:25

.


Dernière édition par white14733 le Sam 25 Juin - 18:36, édité 1 fois

Liwa Haqãni

Messages : 94
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 28

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lowifa le Jeu 26 Mai - 21:31

Lowifa attacha sa ceinture et s'accrocha à son siège comme si sa vie en dépendait ! D'un coup, pendant que l'avion piquait du nez et que le pilote essayait tant bien que mal de redresser l'avion en criant avec une voix stridente, tout devint noir pour Lowifa. Les bruits autour de lui commençaient à se brouiller, comme s'il était dans l'eau. Il eu une sensation horrible qui le parcouru de la colonne à la tête. S'il mourait dans cet avion, il ne pourra pas se venger d'Ypion, il ne pourra pas passer la première épreuve et il ne tiendrait pas la promesse qu'il a faite à Ronuan et Vilkyo. Ce goût amèr qu'il avait eu dans la bouche avec Ypion revint une fois encore mais en beaucoup plus intense !
Alors, après avoir vu ses amis mourir et Ypion le tromper, il allait mourir comme ça ? Par une stupide attaque aérienne qui ne le visait même pas ?

Non...

C'était tout simplement inadmissible que tout se termine comme ça ! Sur une défaite absolue. Il ne pouvait pas mourir là ! Pas maintenant !

Redresse !!

Lowifa sortit de sa bulle en hurlant de toutes ses forces ! Il se détacha et prit le manche et aida le pilote à redresser l'avion. Ça ne marchait pas ! Ils commencèrent à sortir des nuages et à voir le sol.

Mais tu vas marcher saloperies !!

C'est dans un dernier effort que Lowifa parvient à redresser l'engin en criant comme un taré.
Les deux pilotes tombèrent par terre, exténués par cette manœuvre. Ils étaient en sueur, Lowifa soupçonnait même que son otage c'était fait dessus. Personnes n'étaient aux commandes mais l'avion était stabilisé, c'était l'essentiel.
Après quelques secondes assis par terre, ils se relevèrent et regardèrent par le par-brise. Ils virent quelque chose au dessus des nuages. Ils crûrent d'abord que c'était l'avion de tout à l'heure mais il virent un engin beaucoup plus massif.

Mais c'est l'avion !!

Ils n'en revenaient pas ! L'avion qu'ils cherchaient était là, sous leurs yeux. Ce qui veut dire qu'il allait bientôt atterrir. Ils n'avaient plus le temps de le faire descendre ! Ils allait perdre l'examen !
Lowifa tomba sur son fauteuil et dit d'un air déprimé et défaitiste :

...C'est fini... Fais chier !

Le pilote regarda Lowifa avec un air compatissant mais ne dit absolument rien. Il reprit les commandes et descendit doucement.
Lowifa dit alors à voix basse, toujours les yeux vers le bas :

Dis, pourquoi tu veux devenir Hunter ?

L'otage était surprit, il ne s'attendait pas à une telle question de la part de son ravisseur. Il répondit un peu hésitant :

Je... Je suis pilote et... C'est bête mais j'ai toujours voulu être un aventurier... Je me suis dis qu'avec une licence de Hunter et mon brevet de pilote je pourrai voyager dans le monde comme je le voulais mais... Être un Hunter... C'est impossible pour quelqu'un comme moi... Je le vois bien maintenant.

Lowifa avait alors une certaine empathie pour son otage. Il avait un rêve, un but dans la vie. Lui n'en avait pas. Que de simples objectifs temporaires.

...Désolé de t'avoir fait ça...

Les mots de Lowifa étonnèrent et touchèrent le pilote et il lui répondit :

... T'en fais pas pour ça... Toi au moins, t'as plus de chance de devenir Hunter...

Ses mots avaient troublé Lowifa. Ça lui rappelait quelque chose mais il ne savait pas quoi.
Une fois arrivé à l'aéroport, il ne vit pas le Hunter de tout à l'heure mais de drôles de types qu'il n'avait pas vu avant et une voiture qui arriva au loin. C'était Ypion !


Dernière édition par Lowifa le Ven 27 Mai - 21:39, édité 1 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lejinoss Taibug le Jeu 26 Mai - 23:15


La route promettait d'être longue, aussi, Lejinoss alluma la radio. Malgré le ciel rose au couchant, et relativement dégagé à l'horizon, une pluie légère s'abattit sur son pare brise. Bercé par la violence rythmique de la musique, et hypnotisé par les essuie-glace, l'hirsute se sentit un peu plus engourdi. Ce n'était pourtant pas le manque de sommeil qui l'accablait, cependant, il était épuisé psychiquement après ces modestes déboires qui pour lui, constituaient des accomplissements hors normes.

Sans piquer du nez contre le volant non plus, il somnolait plus ou moins au fur et à mesure qu'il fonçait sur la nationale humide. Cependant, comme sorti d'un sommeil profond, il sursauta après avoir entendu un bruit de détonation monstrueux. L'orage ? Cela eut été logique si on considérait la pluie. Toutefois, les flashs de lumière qui s'ajoutèrent au son démentiel venant d'éblouir Leji n'étaient pas des éclairs non plus.
Tournant la tête pour observer les lueurs rougeâtres dans le ciel, l'hirsute ne savait trop quoi distinguer jusqu'à ce qu'une masse gigantesque tombe des nuages. Un avion.

- Mais qu'est-ce qu'ils ont fait ces cons ?!!!

Paniqué, Leji crut un instant que l'avion en chute libre venant d'être abattu par un chasseur était le vol KH 405. Il n'en était rien. L'appareil abattu qui parvint à se redresser n'était qu'un des nombreux poursuivants du vol tant convoité par les candidats de l'examen.
Vol KH 405 ou non, Lejinoss se devait d'aller jusqu'à l'aéroport vers lequel il avait entraîné cet avion.

Écrasant l'accélérateur, il n'était plus très loin de la base aérienne de Seruto. Celle-ci se trouvait en marge de la petite ville, n'étant que très peu fréquentée, principalement par des industriels, agriculteurs et autres pilotes amateurs. L'endroit n'étant qu'une longue piste entourée d'immenses hangars, le tout, entouré d'un long grillage troué à bien des endroits. On aurait pu croire qu'à cette heure, l'endroit serait désert.
On aurait pu, si il n'y avait pas eu tant d'agitations.

Dans la modeste végétation entourant les lieux, on pouvait apercevoir diverses silhouettes. Si proche de la consécration, Lejinoss n'avait pas besoin qu'on lui fasse un dessin. Ceux qui affluaient dans les environs n'étaient autres que les candidats les plus téméraires de l'examen. De ce qu'il avait aperçu brièvement, nombre d'entre eux s'adonnaient à une purge de la concurrence avant de monter à bord du KH 405 qui venait d'atterrir.

- Comment est-ce qu'ils peuvent être aussi nombreux à savoir ?

Naïf et trop sûr de lui, Leji avait pensé un instant être le premier à arriver à l'aéroport. Voire être le seul à passer la première épreuve. Au lieu de cela, une ambiance angoissante générée par des assassins camouflés lui servirait de comité d'accueil.
Mais pas question de freiner. Pied au plancher, enfoncé dans son siège de sorte à ce que sa tête ne puisse être visible de l'extérieur, il fonça droit dans le grillage avec son pick up pour débarquer en trombe sur le tarmac de l'aéroport.

- Waaaaaaaaaaaaaaah !

Yeux fermés, à hurler tel un kamikaze qui chercherait à obscurcir son esprit avant d'enclencher l'explosion, il préféra foncer tête baissé. Aucun autre recours n'était envisageable. Lorsqu'il entrouvrit les yeux, il freina brusquement. L'avion était à quelques mètres.
Haletant, à l'arrêt, il n'avait plus qu'à courir jusqu'à la passerelle d'accès déployée. Quelques mètres à franchir. Seulement, à chaque centimètre la mort le guettait.

Doucement, après avoir rué dans les brancards, il ouvrit la portière prudemment et sortit de son véhicule, ordinateur sous le bras qu'il cherchait à protéger de la pluie. Trottinant maladroitement jusqu'à cette passerelle pour la deuxième épreuve, un obstacle se dressa en travers de sa route. Ou plutôt derrière lui.

- Si proche, tu étais si proche.

Le ton se voulait enjoué. Manquant de vider le contenu de sa vessie à cet instant précis, Lejinoss hésita avant de tourner la tête pour voir ce qui le guettait. Un candidat braquait une arme à feu sur lui. Un casseur de nouveau allait épurer les candidats d'un membre supplémentaire.

- Petite pluie ce soir. Un vrai crachin. Non, cra-chat.

Le chasseur comme la proie se tournèrent vers l'obscur individu à la silhouette grotesque semblant sortir de nulle part tel un félin jaillissant depuis la pénombre.

- T'es avec lui ? Pas d'inquiétude, j'ai assez de balles là dedans pour vous d....

Une arme à feu ne pouvait être utile que si l'on était assez rapide pour presser la détente. Celui la avait compensé ses compétences en tir avec du bavardage et des menaces. Aussi, ce qui s'apparentait à un Kimera Ant venait, d'un simple coup de poing, briser la nuque du malheureux candidat tant le choc fut violent.

- Et ça, c'est ce que j'appelle une cha-teigne d'un chat teigneux.

Sauvé. Pour un instant seulement. Le Kimera avait tué sans la moindre forme de compassion, Leji se savait deuxième sur la liste. La pluie qui dégoulinait le long de ses joues camouflait ses larmes. Yeux fermés, prêt à y passer, la mort semblait tarder à se manifester.
Il entendit les bruits de pas dans les flaques d'eau au sol qui se rapprochaient.

-Tiens, le type orange ! Bon goût pour un humain. Moi c'est Sam. Sam le Lynx. On m'a demandé de faire un peu le ménage dans les arrivants. Mais bon, tu sais... Je m'en fous un peu de trier les candidats.

Alors que l'hirsute ouvrait les yeux, Samuel montra du doigt le cadavre de l'inconscient qui avait osé le menacer.

- Lui par contre c'était un vrai chat-gouin. Hehehe. T'as compris?

Et sans la moindre forme de considération, il passa à côté de Leji comme s'il n'était à ses yeux qu'un insecte ne valant pas son davantage de son temps. Oui, Lejinoss le savait en son for intérieur, comparé à ce monstre, il n'était qu'un insecte. Paralysé quelques temps sous la pluie, il reprit son chemin, genoux flageolants.
Alors qu'il montait une à une les marches de la passerelle, il présenta son badge de candidat à l'hôtesse qui le laissa passer.

- Candidat numéro 8. Bienvenue à bord. Nous décollons dans vingt minutes.

L'épreuve avait commencée depuis un peu plus de deux heures, Lejinoss était enfin reçu. Lorsqu'il déambula au milieu des sièges passagers, il aperçut une trentaine de candidats déjà installés. Cherchant à s'asseoir à une place la plus éloignée possible de chacun d'eux, Leji tentait cacher sa peur. Il tremblait encore de ce qu'il venait de voir.

- Et si j'avais fait une erreur en montant à bord...

Dehors, des tueurs impitoyables rodaient, il était trop tard pour faire demi tour. Un simple aperçu de la puissance de l'un des candidats avait suffit à ébranler sa volonté de poursuivre l'examen. Cependant, il ne pouvait plus faire machine arrière. Pour lui, ce chemin qu'il s'apprêtait à prendre le mènerait à la licence ou à la tombe.
Jetant un coup d'oeil par dessus l'épaule, il cherchait le Kimera Ant qui l'avait sauvé. Il craignait de se retrouver à proximité d'une telle créature.


Dernière édition par Lejinoss Taibug le Ven 27 Mai - 18:38, édité 1 fois
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 645
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Samuel Newton le Ven 27 Mai - 13:48

    - Candidat numéro 312, félicitations, vous êtes le premier à arriver. Je vous en prie, installez-vous à bord.
    - J'attends quelqu'un, hehehe.
    - Oh, très bien.


~~~

Somnolant dans l'un des comportements à bagage de l'avion, Sam faisait le point sur cette première épreuve. Elle s'était avérée moins amusante que prévue, il y avait eu trop à faire. En plus il avait du aller jusqu'à l'aéroport par ses propres moyens. Hein ? Nononon, en courant ! C'était bien trop bon pour son cholestérol tout ça. Du coup il prit soin de contrebalancer tout ça avec un bon vieux chèvre coulant. Il l'avait récupéré auprès d'un exploitant sur son chemin vers l'aéroport.

L'appareil se remplissait peu à peu, la majorité se mettait du côté des hublots pour surveiller les alentours. D'autres, moins soucieux, s’asseyaient simplement là où il y avait de la place, heureux de ne serait-ce qu'être sorti en vie de cette épreuve. Il n'y en avait qu'un qui avait choisi de se placer bien à l'écart. Recroquevillé dans son coin il tentait de masquer la peur qui l'entourait comme un voile de fumée. Mais si son corps mentait, ses yeux le trahissaient. Sa tête restait bien droite mais son regard pivotait tout autour de lui. Nul besoin d'être un spécialiste pour reconnaître les prémisses d'une paranoïa. Associé à sa manie de se ronger les ongles qui s'observait par l'état déplorable de ces derniers : ébréchés et couverts de sangs coagulés.

Sam fit « maladroitement » tomber une pomme sur ses genoux encore tremblotant. C'est bon les pommes, c'est plein d'anti-oxydants. Alors que l'homme paniqué sursauta au moment où la pomme heurta sa cuisse, Sam lui finit enfin par s'endormir, un sourire paisible dessiné sur son visage.
avatar
Samuel Newton

Messages : 78
Date d'inscription : 21/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 72

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Liwa Haqãni le Ven 27 Mai - 14:22

.


Dernière édition par white14733 le Sam 25 Juin - 18:36, édité 1 fois

Liwa Haqãni

Messages : 94
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 28

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Lowifa le Ven 27 Mai - 19:05

Lowifa descendit de son appareil. Il vit Ypion descendre également de son véhicule. Lowifa avança d'un pas calme et déterminé vers son ennemi tandis que ce dernier marcha de manière indiffèrente vers l'avion sans se soucier de Lowifa.
Lowifa fixait attentivement, tout en avançant, les mouvements d'Ypion, pour y trouver une quelconque réaction de sa part. Toujours rien ! Rien ne pouvait distraire Ypion de son objectif. Cela faisait enrager Lowifa comme jamais auparavant ! Comme ci la trahison d'Ypion n'avait jamais existé. Il ne pouvait le supporter plus longtemps.
Ils arrivèrent face à face. Lowifa empêchait Ypion d'entrer dans l'avion. Ce dernier posa enfin un regard sur Lowifa et ça confirmait son hypothèse : Ypion l'avait complètement oublié. Il n'y avait pas une once de remord ou de culpabilité dans son regard. C'était la goutte d'eau ! Lowifa serra son poing et frappa Ypion de toutes ses forces à la tête !
Lorsqu'il enleva son poing, la tête d'Ypion n'avait à peine bougé... Son regard se posa alors sur lui. Un regard glacial. Un regard qui te montre qu'il n'aurait aucun mal et aucun remords à te trucider de la pire manière possible. Un regard qui te montre qu'il pourrait te tuer maintenant et qu'il va te tuer maintenant si tu le frappe encore.
Lowifa sentit alors une étrange sensation. Quelque chose se rapprochant d'une pulsion meurtrière comme celle qu'il avait rencontré quand il se battait à Zaban mais en beaucoup plus intense. Elle était tellement intense que Lowifa fut paralysé. Ypion le passa et rentra dans l'avion comme ci de rien n'était. Lowifa était bloqué par cette énorme stress, c'est le pilote qui le réveilla. Lowifa se racla la gorge et avança dans l'avion avec son ancien otage.

Félicitation candidats 108 et...

Les paroles de l'examinateur se brouillaient sa tête, il était encore sonné par ce qui venait de se passer. Il avança dans le couloir avec les différents candidats à l'intérieur. Parmi les plus bizarres, il y avait une Kimera qui bouffait du fromage, un vieux avec un style plus que discutable avec un ordinateur, qui se rongeait les ongles et un barbu avec une tenu assez étrange. Ce sont les seuls qui marquèrent Lowifa, les autres semblaient être des mercenaires ou de simples armoires à glace. Il y avait bien évidemment Ypion dans le fond, toujours aussi impassible, mais cette fois, Lowifa préféra détourner son regard. Il s'assit dans les derniers rangs et attendu le décollage de l'avion. Il venait de passer la première épreuve de l'examen mais il ne s'en rendu même pas compte. Il était autre part...
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 1 - Épreuve 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum