Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 14 Mai - 21:54
I - Propriétés du Nen






1°) Création


Le Nen est une énergie produite par tout corps vivant ; il est considéré comme l'énergie vitale, ce qui nous maintient en vie. La perte de tout son Nen revient à utiliser toute son énergie vitale, ce qui serait mortel. Le Nen de toutes les parties du corps a tendance à s'écouler ensemble, produisant une "masse" d'énergie. Cela se produit sans que l'individu ne s'en rende compte et cette masse s'écoulera simplement du corps, lentement. Les pores d'où sort le Nen sont appelés Shôko.


2°) Contrôler et voir


Un utilisateur du Nen s'entraîne à ouvrir et fermer ses shôko, de telle sorte qu'ils peuvent contrôler le flux de Nen. On peut apprendre ce processus graduellement, apprenant à ouvrir les shôko à travers la méditation, ou recevoir un afflux de nen venant d'un utilisateur expérimenté, forçant les shôko à s'ouvrir et le nouveau praticant à contrôler le flux d'énergie vitale qui s'échappe de tout son corps, sans quoi il risque une fatigue extrême, voire la mort. La seconde méthode est généralement mal vue car très dangereuse (mais bien plus rapide). Une fois les shôko ouverts, l'apprenti est capable de voir le Nen telle une aura entourant le corps (ceci est possible puisque les shôko des yeux sont ouverts). Certaines personnes seraient capables de "découvrir" et apprendre à maîtriser leur Nen par elles-mêmes, sans aucun enseignement.


3°) Ce qui affecte le Nen


Bien que la production de Nen soit inconsciente et constante chez toute espèce vivante, c'est plus qu'une simple "énergie fuyante". Le Nen porte avec lui les désirs et émotions de celui qui le déploie, ce qui permet au Nen d'avoir une incroyable versatilité. Le Nen est lourdement influencé par la condition et l'état mentaux. Une application basique de ce phénomène est qu'on peut canaliser son aggressivité ou sa haine en son Nen et le déployer contre une autre personne. Celle-ci pourra alors sentir l'agression comme si elle était palpable physiquement et peuvent être physiquement blessés s'ils ne maîtrisent pas le Nen.


4°) Amélioration consciente du Nen

Le Nen réponds aux buts et à la force de désir de l'utilisateur. Un utilisateur ayant fait un engagement verra ses capacités améliorées. Il est également possible d'augmenter sa force en imposant des limites à une compétence. Par exemple, si un utilisateur décide consciemment de "n'utiliser cette technique que les jeudis" ou de "n'utiliser cette technique que sur des nains" et parvient à s'y conformer, cette technique particulière sera plus puissante. De plus, les restrictions contenant une sorte de "châtiment" (par exemple "Je mourrai si je rompts cette règle") renforceront encore plus la compétence.


5°) Sentir le Nen


A force d'utiliser le Nen, on devient plus sensible à la présence des autres, par leur déploiement de Nen. Puisque chaque être vivant crée du Nen inconsciemment, c'est très pratique pour les traqueurs ou les chasseurs (à la fois de choses animées et inanimées). C'est également utile en combat, car on peut juger la force relative et la position des opposants par leur débit de Nen. Pour contrer cela, des techniques minimisant la production de Nen comme le Zetsu ou le In sont utilisées.


6°) Génies


Comme n'importe quelle compétence, le Nen peut être appris plus vite par certains. Il existe des individus possédant des facilités pour le Nen, comme pouvoir utiliser les techniques de base du Nen sans le réaliser ou développant inconsciemment une capacité unique pouvant être utilisée sans que l'utilisateur ne comprenne comment ni pourquoi il peut réaliser cela.

II - Techniques de base

1°) Ten


Une fois les shôko ouverts, l'utilisateur doit apprendre à empêcher son Nen de s'échapper de son corps. Le Ten est le processus par lequel les shôko restent ouvert mais permettant au Nen de s'écouler à travers et autour du corps, au lieu de s'enfuir. Avoir un champ de Nen autour du corps est la plus basique défense contre des attaques physiques ou émotionnelles d'un autre utilisateur de Nen. Une autre utilisation du Ten est la prévention de l'âge : puisque l'énergie ne s'échappe plus, on peut conserver le corps en meilleur état, ralentissant le processus de vieillesse.

2°) Zetsu


Alors que le Ten permet d'empêcher son Nen de s'échapper du corps, le Zetsu arrête le flux de nen. En fermant tous les shôko, l'utilisateur peut presque empêcher tout écoulement de nen. Puisqu'il n'est plus protégé par son aura, il est plus sensible au nen des autres. Cela peut être pratique lors de la chasse et peut également permettre de se cacher d'autres utilisateurs de Nen. Toutefois, puisque le Zetsu nécessite de bloquer son Nen, il peut être dangereux car il laisse le corps sans défense face aux attaques adverses. Même le plus faible Nen peut produire d'énormes dégâts.

3°) Ren


Le Ren est une application directe du Ten. Puisque l'utilisateur peut empêcher son Nen de s'échapper, il peut lui permettre de croître sans avoir à s'inquiéter de le perdre. Le Ren consiste à débiter énormément de nen et de le garder autour du corps, étendant la taille et l'intensité de l'aura. Ceci accroît la force physique et la longévité, procurant une grande réserve de nen pour une technique avancée.

4°) Hatsu


Le Hatsu est le relâchement du Nen, pouvant être projeté en ayant une certaine fonction. Par essence, le Hatsu est la technique spéciale et unique de l'utilisateur, qu'il crée lui-même. Un bon Hatsu devrait refléter le caractère de l'utilisateur ; celui-ci ne peut jamais vraiment maîtriser le nen s'il copie une technique d'un autre. Le Hatsu possède différentes catégories, et le Nen de chacun est aligné avec une catégorie. Un utilisateur peut également pouvoir utiliser plus d'une faculté de Nen (voir image plus bas), on ne peut modifier son type de Hatsu. Par exemple, Gon est du renforcement, mais il peut aussi utiliser l'émission et la transformation (voir Jajanken). Gon peut utiliser ces deux types mais ne pourra pas - ou très mal - utiliser la manipulation ou la matérialisation.

III - Types de Hatsu


1°) Renforcement


Le Renforcement, qui permet de donner plus de force physique ou d'augmenter l'efficacité d'un objet ou d'un corps. Les personnes du Renforcement récupèrent également plus vite de leurs blessures que les autres. Il s'agit du plus simple et du plus pratique des six styles de Hatsu, pour le combat au corps à corps en particulier.

Exemples : Gon, Uvôguine, Phinks, Nobunaga

2°) Emission


L'Emission permet à l'utilisateur de contrôler le déploiement de son aura en s'en séparant. Le Nen perd de la puissance très rapidement quand il est séparé de sa source, mais les forts peuvent se séparer de leur aura pendant de longues périodes de temps et peuvent toujours le maintenir.

Une application de cette faculté est de lancer d'énormes balles de nen. Les objects créés sont faits d'énergie pure, invisibles aux gens normaux, nécessitant la manipulation au nen pour les contrôler.

Exemples : Franklin, Pokkuru, Laser, Senritsu

3°) Manipulation


La Manipulation permet de contrôler des personnes ou des choses, vivantes ou non. Les facultés de la Manipulation tendent à être plus complexes, et nécessitent généralement des conditions pour pouvoir contrôler la cible.

Exemples : Sharnalk, Iruki, Vezze

4°) Matérialisation


La Matérialisation permet de créer un objet de nen physique et indépendant. Une fois la Matérialisation d'un certain objet maîtrisée, on peut le matérialiser et le dématérialiser (en le faisant disparaître) en un instant, quand on veut. La Matérialisation est la seule façon pour les gens ordinaires de voir et toucher quelque chose créé à partir de nen.
Comme pour la Manipulation, les techniques ont tendance à être complexes et ayant des conditions.

Exemples : Kurapika, Kaito, Korutopi, Shizuku

5°) Transformation


La Transformation permet de changer l'aura. Très surprenant également, elle est parfaite pour prendre l'adversaire au dépourvu et possède une infinie de possibilités. Les deux types principaux de transformations sont au niveau de la forme ou des propriétés de l'aura.

Exemples : Kirua, Hisoka

6°) Spécialisation


La Spécialisation est une aura particulière, qui possède des attributs que d'autres n'ont pas. En gros, tout pouvoir qui ne peut rentrer dans les cinq types précédents rentre dans la spécialisation, autant dire que c'est très vague. Généralement, un manieur de la Spécialisation sera doué dans tous les autres types de Hatsu, avec une préférence pour un en particulier.

Exemples : Kuroro, Knuckle

7°) Utiliser plusieurs types de Nen


De nombreuses facultés de nen utilisent plusieurs types. Les combinaisons basiques mettent l'émission et la manipulation en relation (permettant à l'utilisateur de manipuler des objets de loin), et la manipulation et la matérialisation.

8°) Rester dans les limites humaines

Rien ne peut dépasser les limites humaines ; cela signifie que les facultés ne sont pas sans limite. Par exemple, une épée "coupant tout" ne peut être matérialisée, mais "une épée dont la lame ne s'émousse jamais" est possible. Toutefois, si vous instaurez de strictes conditions, vous pouvez matérialiser une épée qui peut tout couper lorsque les conditions sont réunies.


9°) Matérialisation / Emission / Transformation

Ces trois types de Hatsu ont tendance à semer la confusion. Pour faire court : une chose matérialisée est solide et matérielle, visible par tous (sauf en cas de In) ; une chose transformée est du Nen pur, copiant les propriétés d'autres choses ; le Nen émis est pur et peut s'éloigner et se séparer de son propriétaire sans perdre de puissance.

- Le clone de Kastro (Matérialisation) est solide, les spectateurs peuvent le voir et il peut être séparé du vrai Kastro tant qu'il reste relativement proche.
- Le Pansy Gum d'Hisoka (Transformation) n'est pas solide, les spectateurs ne peuvent pas le voir, c'est de l'énergie pure copiant les proprétés de la gomme, restant toujours en contact physique avec Hisoka.
- Les 14 Démons de Laser (Emission) ne sont pas solides, les gens ordinaires ne peuvent pas les voir, n'étant que Nen pur, et ils ne nécessitent pas de contact physique avec Laser.


10°) Reconnaître le Hatsu


Il existe deux méthodes pour deviner le Hatsu d'une personne. La première est officielle, la seconde est plus personnelle et attribuée à Hisoka.

Distinction de l'aura par l'eau : il s'agit de remplir un verre d'eau à ras bord, de placer une feuille à la surface, et de déclencher le Ren. On observe alors le résultat obtenu :

* La quantité d'eau augmente : Renforcement
* La couleur de l'eau change : Émission
* Dans l'eau, apparaissent des impuretés : Matérialisation
* La feuille bouge : Manipulation
* Le gout de l'eau change : Transformation
* Un autre changement : Spécification

Analyse de distinction des auras par Hisoka :

* Renforcement : Êtres purs et simples
* Manipulation : Raisonneurs avançant à leur rythme
* Transformation : Instables et menteurs
* Émission : Impatients, caractériels
* Spécification : Individualistes et charismatiques
* Matérialisation : Nerveux



IV - Techniques avancées



1°) Ryu

Le Ryu est l'utilisation en temps réel du Gyô lors d'une bataille, l'ajustement de la concentration de l'aura dans les différentes parties du corps. Le Gyô peut renforcer un coup de poing mais peut également augmenter l'aura sur le bras qui bloque l'attaque, favorisant la défense. Le Ryu est la plus basique des techniques de combat au Nen.

2°) Shu

Le Shu est une forme avancée du Ten, permettant à l'utilisateur d'étendre son aura à un objet, l'utilisant comme une extension de son propre corps. C'est cette technique qui permet à Hisoka de rendre ses cartes aussi coupantes que des couteaux.

3°) Ken

Le Ken est la forme avancée du Ren. C'est une technique défensive où l'utilisateur maintient un état de Ren sur tout le corps, lui permettant de se défendre contre des attaques venant de toutes parts sans avoir à utiliser le Gyô. Le Ken est une position défensive fatigante à maintenir ; de plus, ce n'est pas aussi puissant que le Gyô sur une partie spécifique du corps, puisque ça protège le corps tout entier.

4°) En


Le En est une technique avancée utilisant la combinaison du Ren et du Ten. Avec le Ten, l'aura occupe en général peu d'espace autour de l'utilisateur (quelques centimètres). Le En permet à l'utilisateur d'étendre son Ren de telle sorte que l'aura atteint une longueur supérieure à la normale, puis utilise son Ten pour donner une forme à son aura, le plus souvent une sphère. Quelqu'un utilisant le En ressent tout ce qui se passe dans la zone couverte par son En. Par contre, cette technique est éreintante.

Ceux qui maîtrisent le En peuvent étendre leur aura jusqu'à 50 mètres. Il y a toutefois des exceptions, comme Zeno Zoldick qui peut étendre son En jusqu'à 300 mètres de diamètre ou Neferupitô la Kimera Ant qui peut étendre son En irrégulier jusqu'à 2 miles.

5°) Gyô

Le Gyô est une technique où l'utilisateur concentre une plus d'aura que d'habitude sur une partie de son corps. Le Gyô accroît la force de cette partie, mais laisse le reste du corps plus vulnérable.

Le Gyô est souvent utilisé sur les yeux, permettant de voir ce qui est normalement caché, comme (des objets) du Nen dissimulé par le In. Cela permet également d'analyser l'ennemi, de trouver ses faiblesses, n'étant pas possible autrement.

6°) Kô

Le Kô est la forme puissante du Gyô, où chaque particule d'aura est concentrée dans une partie du corps. Le Zetsu est utilisé pour stopper le flux de Nen ailleurs, le Ren rend pour la zone aux shôko ouverts exceptionnellement puissante mais laissant le reste du corps sans défense. Le Kô est utilisé comme technique offensive (un coup de poing de Kô balance 100% de puissance de Nen), mais c'est très risqué, puisque le reste du corps n'est pas protégé et se prendre une attaque de Nen sans protection n'est généralement pas une bonne idée...

7°) In

Le In est la forme avancée du Zetsu, permettant de cacher le Nen aux autres, ainsi que ce qu'il entoure (pouvant être un humain). Il peut être contré en utilisant le Gyô sur les yeux, ou le En.


8°) Hiérarchie


Ten
• Ryu
• Shu

Ren
• Ken
• En
• Gyô
• Kô

Zetsu
• In

Hatsu

9°) POP et AOP

La quantification de l'aura se mesure en POP et AOP.

La POP ( Potential Ôra Power ) est la quantité d'aura dans le corps d'un personnage. L'utilisation de hatsus et chaque coup donné puise dans cette quantité. Une fois à 0, le personnage n'a plus de moyen de se défendre lors d'un combat au nen et peut donc mourir.

L'AOP ( Actual Ôra Power ) est la quantité d'aura qu'un personnage peut faire sortir de son corps. Plus elle sera grande, plus les techniques utilisées peuvent être gourmandes en aura et conséquemment puissantes. L'AOP est constant, quand une quantité de l'AOP diminue, le personnage puise dans sa quantité de POP pour retourner à son état d'AOP normal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 789
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 872
POP: 4068
Réputation: 104
Page 1 sur 1
Sauter vers: