Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur le chemin vers l'avenir [Pv Jintan Ward] [FB]

 :: Univers RP :: Continent Nord :: République de Minbo
Lun 3 Déc - 15:23

Fuwaaah...son père l'avait prévenue que le trajet "éliminatoire" pour l'examen serait fastidieux, mais elle s'était tout de même attendue à quelque chose de plus...palpitant. Chemins tortueux, fausses passerelles, énigmes sournoises et autres épreuves tape-à-l’œil attendaient les amateurs un peu partout sur le chemin. Autant de chausse-trappes destinées à sortir les candidats avant l'heure, en particulier ceux trop pressés, trop arrogants, ou dépourvus de compétences dignes de ce nom.
Pour l'heure, Kurami elle s'en était étonnamment bien sortie. Le plus souvent, on s'était moqué d'elle, de son air absent et de sa démarche chaloupée...pour autant, c'était elle qui restait en lice. En ne se précipitant pas, elle laissait les autres déclencher les pièges pour elle. En réfléchissant avant de parler, la jeune japponaise déjouait les questions malveillantes, et entre deux achats de viennoiseries Kurami progressait lentement mais sûrement en dépit des indications mensongères de faux-indics.

Mais là, elle s'accordait une pause. Dans quelques heures, il lui faudrait emprunter une petite navette qui partait d'une ruelle un peu cachée, qui conduira à un autre transport, qui l'emmènera encore ailleurs...en somme, un très long périple sans croissants ni pains au chocolat. Et probablement sans air frais aussi, alors raison de plus d'en profiter. Elle qui n'avait jamais quitté sa patrie, la voilà qui faisait déjà un sacré voyage.
C'est pourquoi la jeune Kyôshi était assise là, sur un banc près de l'étang, dans un parc public. Un sachet rempli de croissant à la main - enfin rempli, il y a quelques minutes encore - et les joues gonflées comme celles d'un hamster après y avoir fourré un autre achat croustillant. Elle regardait les canards cancaner en laissant ses jambes se balancer paisiblement, en laissant de côté toutes ses histoires de pièges, de défi, de rêves audacieux pour l'avenir pour simplement profiter du beau temps et du calme. Et de sa gourmandise.


"Hmmpff !"

Kurami avala avec difficulté, et toussa un peu. Elle s'adoucit la gorge en buvant une gorgée d'eau citronnée, achetée au distributeur sur la route, et jeta un oeil à demi-méfiant aux croissants survivants dans le sachet. Finalement, même une viennoiserie pouvait être dangereuse, si on essayait de l'engouffrer entièrement façon reptile.
D'autant qu'elle n'était pas vraiment "grande gueule", alors avaler tout rond était une épreuve des plus complexes pour elle... La future Hunter soupira un peu, s'imaginant avec tristesse qu'il n'y aura vraisemblablement pas de concours de gastronomie durant l'examen. Puis elle essaya de gober un autre croissant, et pencha la tête lorsqu'un canard s'arrêta pour la fixer. Durant une seconde, la Japponaise se demanda si le volatile la prenait pour une idiote.
Une interrogation des plus pertinentes qui ne l'empêcha pas de savourer sa viennoiserie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 13
Mer 5 Déc - 20:19
Sur le chemin vers l’avenir Jintan Ward & Kurami Kyôshi

La faim, ce sentiment désagréable qui nous torture l'estomac rien qu'en entendant le son de ce cri. Le jeune garçon ressentait cela après les quelques tests qu'il avait passé afin de se rapprocher de l'examen Hunter. Après avoir passé certains tests d'ailleurs il s’arrêta afin de trouver de quoi se nourrir sans dépenser d'argent. Sa solution face au problème ? Se promener et peut-être trouver par chance de quoi manger. Le jeune garçon marchait alors les mains dans les poches à la recherche d'une douceur.

Une fois arrivé au parc, Jintan continue son chemin jusqu'à ce qu'il sente une odeur agréable. Il s’arrête net et renifle cette odeur. Même si son odorat était comme tout le monde il avait un certain don pour deviner les odeurs associés aux aliments. C’était des viennoiseries, mais pour le savoir précisément il ne le savait pas. Il se laissa alors guider par l'odeur que dégageait. C'est alors qu'il finit par deviner, c’était des croissants. Il réouvre alors ses yeux qu’il avait fermé jusque là afin de mieux se concentrer sur l'odeur. Les yeux ouverts, il remarque une jeune fille sur un banc avec un sachet contenant de la nourriture.

- Trouvé..

Le jeune garçon avait un grand sourire aux lèvres pour une fois. Il se rapproche alors discrètement du banc, se déplaçant alors en étant accroupi. Il était derrière le banc et il observait la jeune fille jusqu’à ce qu'elle ait un moment d’inattention. C’est alors que le canard lui donna le feu vert. La jeune fille le regardait en penchant la tête et au même moment la main du jeune garçon s’était glissé dans le paquet de viennoiserie de la jeune fille, sortant alors un croissant. Les yeux admiratif de sa propre prouesse en vol. Il était tellement fier de lui d'avoir obtenu de quoi calmer sa faim. Il croque alors un morceau dans son bien voler, l'air de rien sans se soucier de si elle venait de remarquer sa présence.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Jeu 6 Déc - 11:55

"Mâche, mâche et mâche encore, ou sinon tu t'étoufferas comme une nouille" chantonnait Kurami dans sa petite tête d'ahurie. Et puis, bien mâcher présente pleins d'avantage. Déjà, on savoure mieux sa nourriture, donc on en profite plus. Ensuite, bien écrabouiller les aliments leur permet de prendre moins de volume dans l'estomac, et donc d'en engouffrer encore plus.
La jeune fille continuait à fixer le canard, alors qu'un mouvement passait subitement, comme un courant d'air aller-retour jusqu'à son précieux sac, pas si précieux que ça. Le volatile finit par se désintéresser de Kurami, qui continua à ruminer quelques moment, ses méninges s'activant doucement, avant de finalement déglutir.


"C'est très mal de voler."

Son ton resta si calme, qu'on aurait pu croire qu'elle se parlait à elle-même, comme perdue dans ses pensées. Mais Kurami se retourna peu à peu, faisant passer tranquillement une jambe, puis l'autre par-dessus le banc afin de faire face au vil roublard qui lui escamotait son manger afin de le fixer d'une moue réprobatrice.

"Pas bien. Vilain."

Juste un gamin, mal peigné en plus. Il avait tout de l'allure de la petite racaille des quartiers moyens. Le genre qui préférait se prendre pour un rebelle plutôt que réfléchir à son avenir. Mais un gamin malgré tout, vraisemblablement plus petit de quelques centimètres et années qu'elle même. La japponaise n'avait pas la moindre envie de se battre, ou de se montrer cruelle envers un mioche qui faisait le malin, pour un plaisir stupide ou pour se nourrir...mais c'était tout de même SES croissants.
Alors elle l'accusait silencieusement de son regard maquillé. Il était visiblement trop tard pour qu'il lui rende la viennoiserie, le larron ayant déjà accompli l'ultime forfait de le manger à sa place, mais Kurami s'attendait au moins à ce qu'il ait la politesse de s'excuser après son odieux larcin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 13
Sam 8 Déc - 12:12
Sur le chemin vers l’avenir Jintan Ward & Kurami Kyôshi

Le jeune garçon s’arrêta de manger, laissant la moitié du croissant restante dans ses mains. Il regarde alors la jeune fille qui venait de lui adresser la parole sans même le regarder. Jintan continue de la regarder, levant un sourcil. Pour lui ce n’était pas du vol ! Ils ne faisaient que de partager. En la voyant se retourner vers lui, il l’a fixa des yeux silencieusement. « Pas bien, vilain. » étaient les mots qu'elle lui avait dit. Le jeune garçon se gratta alors le crâne tout en regardant son croissant qu'il tenait à présent en main droite. Il était en pleine réflexion. Était-ce vraiment mal de se nourrir de cette façon ? Il avait faim alors il s'est servi. Il ne voyait vraiment pas où était le problème. Ce n'est qu’après un temps de réflexion assez court que le garçon eut une idée.

- Je sais !

Il enleva une petite partie de l'endroit où il avait manger afin de lui donner l'autre partie, c'est à dire la plus grosse. Il lui tend le morceau de croissant restant de sa main droite tout en souriant. Pour le jeune garçon, il se sentait légèrement mal. Certes lui il avait faim et il s’était nourri comme il le pouvait, mais il avait oublié que la jeune fille pouvait également avoir faim. C’est pourquoi il décide de lui donner la moitié du croissant qui lui restait tout en enlevant la partie qu'il avait mangé par hygiène. Son regard envers la jeune fille était plus attendrissant et un léger sourire était dessiné sur son visage. Il esperait qu'elle accepte, c’était sa façon de se pardonner par la même occasion. Les mots lui manquait lorsqu'il devait s'excuser mais il savait le faire par des gestes.



©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Sam 8 Déc - 12:52
Il ne semblait même pas se sentir coupable le nabot. Pendant quelques secondes, il resta figé, débattant probablement de la réaction à adopter face à son accusation. Est-ce que c'était un sale gosse mal élevé, ou juste un simplet égaré ? En tout cas, Kurami doutait qu'il s'agisse d'un vrai méchant, car il s'était contenté d'escamoter sa viennoiserie et ne cherchait même pas à fuir son acte.
Puis le mioche la surprit en ayant subitement une idée. Il découpa dans le croissant déjà entamé et lui rendit la plus grosse partie. Sur le coup, la Japponaise resta sans bouger, levant un peu des sourcils étonnés. Qu'est-ce que c'était que ce voleur du dimanche, qui fait les poches des gens avant de partager avec eux ses rapines ? La thèse du simplet prenait tout son crédit.

Kurami finit toutefois par tendre la main pour récupérer son bien, qu'elle s'empressa d'engouffrer d'une large bouchée. C'était assurément un idiot, mais un idiot au moins bien intentionné. Il aurait pu s'enfuir, l'insulter, l'attaque...au lieu de quoi, il essayait de faire amende honorable. Sans doute avait-il juste eu faim, et en sentant les viennoiseries était venu se servir. Un tel cas de figure ne l'aurait pas surprise.
Tout en mâchant, elle glissa la main dans son sac pour en sortir l'un des derniers croissants, qu'elle cassa en deux avant d'en tendre la moitié au garçon. Il voulait partager, elle pouvait le faire. Même si Kurami adorait manger, rien ne la contraignait à tout garder pour elle. Après tout, ce n'étaient que des croissants, elle pourrait se remplir un autre sac quant elle le souhaiterait.


"La prochaine fois, demande avant. La politesse ne coûte rien, mais peut rapporter beaucoup."

Elle l'accusait toujours un peu du regard - après tout il avait tout de même osé lui voler SON croissant, le maroufle - mais avec plus de bienveillance. Le même genre de regard que lui lançaient ses aînés autrefois lorsqu'elle commettait une bêtise. Ce n'était qu'un enfant, finalement. L'encourager à suivre "la bonne voie" était bien le minimum qu'elle puisse faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 13
Dim 9 Déc - 18:28
Sur le chemin vers l’avenir Jintan Ward & Kurami Kyôshi

Une fois que la jeune fille avait prit le croissant que le jeune garçon lui avait donné, celui-ci engouffra dans sa bouche le petit morceau. Elle avait finit par accepté et le garçon en était heureux. Une fois avalé, il remarque que la jeune fille sort un autre croissant de son sachet puis qu'elle le casse en deux. Elle avait tendu par la suite la moitié du croissant au jeune garçon. Il leva ses deux sourcils étonnés. Elle acceptait de partager le restant ? Décidément elle était plutôt gentille comme personne. Le garçon attrape la moitié du croissant, tout content de pouvoir en manger un autre. Avant de commencer à manger, il écouta le conseil qu'elle lui avait donné. Elle n'avait pas tort, le mieux aurait été de demander avant mais il avait faim. Cependant ce n’était pas une excuse de pour voler. Jintan l'avait comprit à présent et il allait garder ça dans un coin de sa tête. D'ailleurs quelque chose l'avait particulièrement intéressé, le fait que être poli pouvait rapporter beaucoup. Tout de suite, l'enfant pensa à des jenis ou à de grosses récompenses. Rien que d'y penser il en bavait mais, une chose lui manquait. Qu’était la politesse ? Son père ne lui avait pas enseigné cette valeur. « Si tu veux quelque chose, prend le. ». Voilà la seule chose qu'il savait faire. Alors qu’était la politesse ? Demander avant de prendre ? Mais si la personne ne voulait pas qu'il prenne quelque chose, comment fallait-il réagir ? Accepter ? Sûrement. La politesse se résumerait alors à demander si on peut avoir une chose ? C’était plutôt simple.

Le jeune garçon croqua dans le croissant afin d'en manger un petit morceau pour pouvoir déguster correctement la viennoiserie. Il leva les yeux vers la jeune fille. Que pouvait-il dire d’autre à part manger ? Il réfléchit un court instant avant de trouver.

- Tu fais quoi dans la vie ?

Une question banale mais qui permettait d'en apprendre beaucoup sur son interlocutrice. Après tout aux yeux de l'enfant elle n’était qu'une mangeuse de croissant qui fixait des canards. D'ailleurs en parlant de canard, celui-ci s’était rapproché d'eux. En attendant la réponse de la jeune fille, Jintan donne un petit morceau de son croissant au canard en pensant qu'il avait faim lui aussi. Il lui souriait également au canard qui dévora son morceau assez rapidement. Ce qui impressionna le jeune garçon, même lui quand il avait faim il ne mangeait pas aussi vite que ça.




©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Mar 11 Déc - 10:41
"Marché conclu" pouvait-on dire. Il lui avait donné une moitié de croissant, elle en avait fait autant, un partout. Bon, au final c'est elle qui se faisait avoir, puisque dans l'opération elle avait tout de même perdu sa viennoiserie...mais si Kurami était gourmande, facétieuse et taquine, elle n'en restait pas moins une chic fille. Si ce mioche voulait lui piquer son goûter, il avait probablement pensé avoir une bonne raison.
Alors voilà. Ils mangeaient. Ça lui rappelait les cours de linguistique de son père, qui dans sa recherche de "La Voie" considérait que "comprendre et se faire comprendre" étaient un excellent départ pour tout. Je mange, tu mange, il ou elle mange, nous mangeons, vous mangez - pas car il n'y a personne d'autres - et ils ou elles mangent.
C'est passionnant sa vie, wesh t'as vu un peu ?

Le gosse paraissait en pleine réflexion, et comme Kurami appréciait qu'il se tienne à carreau elle n'ajouta rien. Toutefois, lui ne s'arrêterait pas juste là et lui demanda ce qu'elle faisait dans la vie. Que voilà une question sournoise ! Songea stoïquement la jeune Japponaise, tandis que son compagnon du moment donnait un bout de croissant au canard.
Quel étrange petit bonhomme, se dit-elle en écartant momentanément la question. Il lui vole un croissant, probablement sur un coup de tête afin de se sustenter...et est pourtant prêt à le partager. Non seulement avec elle, qui possédait ladite victuaille, mais aussi avec une innocente volaille aux pattes palmées.


"Je... sa phrase resta en suspens, alors qu'elle cherchait comment la finir glande."

Sa tête se pencha à droite, puis à gauche, et à nouveau dans l'autre sens tandis qu'elle pesait sa décision. Ce n'était pas vraiment faux, son plus grand rêve était de devenir une touriste professionnelle, quelque part. Sauf que ça fait pas très classe à expliquer à un gamin, surtout un qui a l'air plein de bonne volonté mais aussi dépourvu de bon sens. Etant son aînée, bien que de pas grand chose, Kurami ressentait un peu le devoir de l'aiguiller sur un bon chemin.
Avec une petite moue, elle tira le dernier croissant du sac et le cassa en deux, pour en tendre à nouveau la moitié à l'enfant. Elle eut l'impression de déchirer son estomac en commettant une telle atrocité...mais c'était pour la bonne cause.
Elle se consola en se promettant d'acheter une tresse au chocolat à la première occasion.


"Surtout en attendant le bus, qui m'emmènera à l'examen de Hunter."

La jeune fille interrompit à nouveau son ton placide pour savourer son dernier trésor. Farceuse oui, un brin voleuse...d'accord, mais en aucun cas mal élevée. On ne parle pas la bouche pleine ! Et puis ça lui laissait le temps de réfléchir. Qui aurait cru qu'elle postulait au titre de Hunter, avec sa dégaine ? Il fallait rajouter quelque chose pour faire rêver un peu le gamin, lui montrer un objectif concret et cool.

"Je veux devenir une aventurière, qui pourra aller partout, voir tous les paysages du monde, tous les animaux, toutes les plantes qui peuvent exister."

Dit-elle, avec le flegme qui la caractérisait tandis qu'elle se passait la langue sur les lèvres pour récupérer les dernières miettes qui s'y trouveraient. Pour une fois, elle n'avait même pas à magouiller pour dire un truc. Kurami désirait vraiment devenir une "aventurière", libre d'aller où bon lui semble pour voir tout ce qui lui fera envie. Et goûter tous les plats du monde.
Enfin. Assez parlé d'elle !


"Et toi, qu'est-ce que tu voudras faire quand tu seras grand ? Pâtissier et éleveur de canards ?"

Reprenant ses envies joueuses, maintenant qu'elle s'était calée l'estomac, Kurami lui tira la langue à travers un sourire un peu tordu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 13
Mar 11 Déc - 20:51
Sur le chemin vers l’avenir Jintan Ward & Kurami Kyôshi

Le garçon écoutait à moitié les paroles de la jeune fille. Il avait beau lui avoir posé la question,  il ne s’intéressait pas réellement à la réponse. Surtout à partir du moment où elle avoua qu'elle ne faisait rien. Lui qui s'attendait à quelque chose de cool ou de stylé venant de la jeune femme, il était déçu. Son seul plaisir dans la conversation serait de manger les croissants avec l'inconnue. En parlant de croissant, elle avait eu la bonté de partager la dernière viennoiserie avec lui. Il en croqua un bout avant de s’arrêter net dans la dégustation de celui-ci en entendant « examen Hunter ». Il releva la tête, l’écoutant attentivement cette fois-ci.

Elle était loin d’être celle qu'il croyait. Aux yeux de l’enfant elle était passé de glandeuse professionnelle à une future aventurière. Son rêve était commun mais peu de personnes osaient le réaliser. Elle, elle s'en était donné la peine. Malgré le fait que l'on raconte que l’examen était impossible à passer, elle avait pour objectif de le faire. Une autre question venait de passer à l'esprit du jeune garçon. Si elle passait l'examen, c'est qu'elle devait avoir des compétences. Alors quelles sont ces compétences ? Elle avait l'air d’être une simple jeune fille. Avant même qu'il puisse lui poser la question, elle lui en posa une à son tour.

- Moi ? Non !

Le jeune garçon sourit légèrement à sa réflexion. Elle pensait qu’il voulait faire un métier banale et ennuyant toute sa vie ? Sûrement pas.

- Si je voudrais être pâtissier j'aurai trop peur de me faire dévaliser par toi !

Dans le fond il y avait du vrai, cette fille pourrait ruiner les stocks en s’empiffrant. Pour ce qui est de répondre sérieusement à la question, le garçon réfléchit un instant. Suivre le parcours de son père n'était pas envisageable. Il avait les compétences pour, il faut avouer, mais l'enfant éprouvait une haine envers son père et chaque choses qu'il faisait. Restait alors celui de sa mère, être Hunter. C’était d’ailleurs son objectif. Selon ses connaissances elle était Hunter UMA, oui il ne savait pas ce que c’était mais en se renseignant un peu il pourrait finir par le savoir. Et avant de vouloir se demander quel type de Hunter il voulait être il fallait passer l'examen.

- Je penses que je vais faire comme ma maman. Je veux être Hunter moi aussi et passer l'examen. Et avec ce que m'a apprit mon père je penses que j’ai une petite chance de le passer.

Il mangea son croissant en laissant un petit bout pour le donner au canard qui était resté avec eux. Le canard comme tout à l'heure avala le morceau donné. L'enfant décide de lui caresser le crâne mais se fait pincer l'index par l'abruti d'animal en question. Le gamin lâcha un petit cri de douleur puis souffla sur son doigt comme si il pouvait effacer la douleur rien qu'en faisant cela. A cet instant là, il regretta de l’avoir nourri. Il fait un geste brusque de sa main pour le faire fuir mais il revient à la charge et lui pince la main une nouvelle fois. Sa seule solution pour se sortir de l’attaque de cet imbécile fût de balancer un peu plus loin les quelques miettes au sol. En voyant le canard partir, Jintan lache un soupire de soulagement. Il regarde ensuite la jeune fille.

- Tiens, c'est quoi ton prénom déjà ? Moi c'est Jintan.

Le garçon avait complètement oublié de le lui demander. Enfin il allait pouvoir attribuer un nom à ce visage.



©️ 2981 12289 0[/color][/i][/color][/i]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Mar 11 Déc - 21:50
Kurami se laissa rire à la plaisanterie qui n'en était pas vraiment une du garçon. Elle aimait rire, même si son flegmatisme laissait souvent penser qu'elle ricanait plutôt à quelques facéties de son crû. L'enfant n'avait cependant pas tort, car la jeune fille adorerait exploiter sa relation avec un professionnel pour obtenir des promotions ou des restes à longueur de journée, histoire de satisfaire sa gourmandise à bon prix.
Toutefois, la paisible Japponaise ne s'attendait pas à ce que ce moutard veuille devenir Hunter, lui aussi. Petit génie, ou véritable crétin ? Tout naturellement, Kurami pencha pour la seconde hypothèse. Ce truc était pas fichu de comprendre le fonctionnement d'un canard, ou de voler un croissant sans se faire prendre. Quel espoir pouvait-il bien avoir de devenir un Hunter pro ?
Cela dit, il devenait avec cette déclaration un rival. Quelqu'un qui ferait tout pour la priver de sa place et son rêve. Devait-elle l'aider, en prenant en pitié son handicap mental et son jeune âge ? Lui tendre la main, c'était prendre le risque de la voir finir dans sa propre figure...et l'idée ne l'enchantait guère. Mais le laisser courir jusqu'aux épreuves, d'après les récits de son père, c'était l'envoyer à sa mort.

Penchant la tête, Kurami pesa longuement sa réflexion. Bien que simple d'esprit, ce morveux paraissait débrouillard. Peut-être. M'enfin, s'il avait survécu jusqu'ici, ce n'était sûrement pas seulement grâce à ses talents de voleur. Aussi, il devrait pouvoir sauver sa propre peau en cas de nécessité.
En revanche, ne rien lui dire, c'était espérer qu'il aille se planter dans le premier piège "éliminatoire" venu. Ceux-ci servant le plus souvent à juste écarter les mauvais candidats,, ce serait préférable pour lui. Échouer avant même de tenter quoique ce soit, comprendre qu'il était trop jeune, trop naïf, trop faible, et retenter plus tard en ayant mis toutes les chances de son côté.
Oui, elle en était sûre, le silence était la meilleure des options qui s'offrait à elle...

Pourtant, la jeune fille restait muette pour une autre raison. "Jintan" voulait devenir Hunter comme sa mère...mais c'était de son père qu'il tirait ses médiocres capacités. Ainsi, sa génitrice était Hunter....mais ne l'avait vraisemblablement pas éduqué. Aventurière elle aussi ? Morte après sa naissance ? Ou bien l'avait-elle abandonné ? Kurami ne pouvait trancher l'option la plus plausible.
En revanche, son père se prétendait capable de rivaliser avec les Hunters...sans en être un. Soit c'était un abruti fini, et les "compétences" transmises au rejeton encourageaient Kurami dans cette hypothèse, soit c'était un type louche à souhait.


"C'est normal que tu ne t'en souviennes pas, petit. Je ne l'ai pas dit."

Elle lui tira la langue, avec un sourire narquois et un regard absent. Intérieurement, son cerveau carburait. Et si son père était un criminel ? Après tout, on ne laisse pas son fils se sustenter de vol à la tire et se croire apte à survivre à l'épreuve la plus brutal au monde sans être soi-même un sacré dégénéré. Bien sûr, l'hypothèse la plus probable était que le paternel soit un pauvre soiffard de base, ayant renié et oublié son môme jusqu'à ce que celui-ci s'invente sa propre vie avant de s'en rendre compte...mais la coïncidence troublait Kurami.
Dans le pire des cas, Jintan était lié d'une façon ou d'une autre à des gens extrêmement louches. Le genre qu'il fallait absolument éviter, en particulier quand on est une jeune fille tout à fait "innocente et sans défense" n'est-ce pas ? Autrement dit, moins elle en dirait, plus elle serait en sûreté. Pas de nom, pas de destination, pas d'origine...elle protégerait ses intérêts et ceux de sa famille, en donnant l'impression d'être juste une simplette.

Le regard dans le vide, Kurami pencha la tête dans l'autre sens, encore. Même si le père de Jintan était un salaud, qu'il soit alcoolique négligeant ou maffieux reconnu, le mioche en revanche paraissait des plus...basiques. Spontané, bêta et rêveur. Soit il était extrêmement intelligent, et vivait un rôle factice sans la moindre relâche, et l'avait choisie elle, parmi tous, pour être sa nouvelle proie, soit c'était juste un morveux comme tant d'autres avec une famille un peu plus compliquée que la moyenne.
Tic. Tac. Tic. Tac. Les secondes s'égrenaient tandis que la Japponaise réfléchissait, la tête sur le côté, affichant sa neutralité naturelle. Ami ou ennemi ? Devait-elle piéger par prudence, pour sa sécurité et celles d'autrui, un potentiel criminel sur un simple doute d'une potentialité, ou fallait-il au contraire tendre la main à un jeune garçon un peu neuneu pour l'aider à survivre aux prochains jours ?


"C'est amusant, mon père aussi m'a parlé des Hunters. Mais tu sais, c'est très, très dangereux. Moi j'y vais pour voir à quoi ça ressemble, et savoir comment me préparer aux prochaines sessions."

Le meilleur des mensonges, c'est celui qui n'en est pas un. Bien évidemment, Kurami aurait préféré réussir du premier coup, histoire de s'en débarrasser et de devenir le plus tôt possible indépendante...mais elle n'était pas dupe. Son propre père, plus grand, plus fort, plus "martial" qu'elle et qui plus est, plus âgé lorsqu'il avait tenté sa chance, avait échoué.
Des milliers de braves se ramassaient chaque année. Des guerriers, des savants, des vétérans de l'examen... Le taux de réussite était encore plus maigre que le porte-monnaie de Kurami après un passage à la fête du chocolat. C'était...un tous les trois ans, c'est ça ? Ceux qui réussissaient du premier coup l'examen. Un, tous les trois ans. Sur des centaines de candidats inscrits. Sur des dizaines de milliers de volontaires.
Moins d'un millième de réussite. Kurami ne se faisait aucun faux-espoir, elle échouerait probablement...mais ce n'était pas grave. Elle survivrait. C'était son premier but, et sa promesse à sa famille. Survivre. Elle vivrait, et recommencerait, encore, et encore, apprenant petit à petit de chaque expérience jusqu'à devenir un jour une véritable Hunter et rendre fière sa famille.
Alors comment pouvait-elle épargner la mort et la déception trop "crue" à ce gamin bizarre ?


"Je ne sais pas quoi te conseiller, petit Jin. Tu es déjà plus vif et débrouillard que moi, et tu as sûrement encore d'autres qualités que toi-même tu ignores commença-t-elle de sa voix tranquille Mais essaye de survivre. C'est pas grave si on échoue, que ce soit maintenant, ou la prochaine fois...si on vit, on pourra toujours revenir essayer à nouveau."

Mwaaais ! Comme ça, on amadoue la proie. On se fait passer pour une faible toute molle, on flatte l'adversaire potentiel pour baisser sa garde, tout en lui donnant une véritable astuce. Ainsi, on l'aide et son s'aide aussi. La vie est belle !
Mais ça manque de chocolat tout ça...mais ce ne serait pas raisonnable d'aller en chercher maintenant. Déjà car l'autre vautour en couche-culotte viendrait la rapiner, mais en plus car elle s'en priverait un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 13
Jeu 13 Déc - 10:24
Sur le chemin vers l’avenir Jintan Ward & Kurami Kyôshi

Jintan attendait la réponse de la jeune fille. Elle semblait être dans ses pensées. C'est alors que la jeune fille prit la parole. Non pas pour se présenter à son tour, mais pour le mettre en garde. Il fronçait légèrement les sourcils pour montrer son mécontentement. Elle avait peur de lui dire son prénom ou quoi ? Lui, il s'en fichait des conseils. Tout le monde disait la même chose. « L'examen Hunter est très dangereux », « Peu de personnes y arrivent », et on en passe. Lui, il voulait le passer un point c'est tout. En plus, la jeune fille avait voulu y aller seulement pour se préparer. C’était vraiment débile, surtout que comme elle le disait, c’était dangereux. Ce n'est pas parce que l'on y va pour voir comment cela se passe qu'il n'y a pas de danger. Elle devait avoir quelques ressources au moins avant d’y aller. S'en suivit d’autres conseils de la jeune fille. Elle ne croyait pas en lui visiblement, ni en elle. Dire qu'il était plus débrouillard alors qu'elle ne le connaissait même pas, c’était juger la personne aux premiers regards. Si on agit comme ça, ça voudrait dire que la jeune fille n'est qu'une goinfre qui pourrait vouloir devenir une Gourmette Hunter. Et lui, quant à Jintan, il pourrait être juste un simple petit voleur de rien du tout qui veut faire l’examen pour se la jouer. Mais ce n’était rien de tout ça. Le jeune garçon la pointe alors du doigt.

- Tu es nulle.

Il replaça son bras correctement pour poursuivre sa phrase.

- Tu me juges sans me connaître et en plus tu te rabaisse en disant ça. Tu peux gagner, tu as des qualités aussi. Par exemple..

Le jeune garçon observa la jeune fille. Elle avait l'air innocente, le genre de fille qui ferait de mal à personne. Rien de bien méchant, elle pourrait en tirer avantage.

- .. tu es ta propre qualité. Tu peux avoir l'air débile mais je suis sûr que ça carbure dans ton crâne. Disait-il tout en pointant et tapotant sa propre tête. [i] Utilise ça comme un avantage. La surprise, personne ne s'attend à ce que tu sois intelligente ou forte.

Jintan se relève à l'aide de ses deux mains qu'il venait de poser au sol. Il enlève les quelques miettes de croissants qu'il s’était mis sur lui. «  Je manges vraiment comme un porc..  » pensait le jeune garçon à ce moment là. Il finit par regarder de nouveau la jeune fille.

- Je passerai l'examen Hunter, même si c'est dangereux. Mon père m'a apprit à me battre et à me défendre.

Il plaça sa main sur le manche de son katana pour la retirer légèrement de son fourreau, afin de la lui montrer. Il replaça correctement son arme.

- Je vais survivre et tu vas survivre. D'ailleurs, si tu réussis l'examen je t’achèterai un autre sachet de croissants pour toi toute seule ! Mais si je le réussis aussi, tu en auras deux.

L'enfant mit son poing droit en avant pour qu'elle puisse le mettre également. C’était sa manière de conclure une promesse et de la tenir par ce geste qui lui était symbolique.

- Promis ?


©️ 2981 12289 0[/color][/color][/i]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Hier à 16:24

Quel étrange petit garçon, se disait Kurami en écoutant sa réponse, balançant lentement la tête d'un côté, puis de l'autre, en ouvrant légèrement ses yeux dorés. Se faire traiter de nulle part un mioche plus petit qu'elle, qui faisait le malin avec un sabre, tout ça pour lui escamoter un croissant en tout bien tout honneur avait quelque chose d'amusant à son goût.
D'autant plus qu'il lui déroulait toute une tirade sur les apparences et leur pouvoir caché. Même en la traitant de débile, le gamin cherchait pourtant à lui faire prendre confiance dans ses propres capacités. "Personne ne s'attend à ce que tu sois intelligente ou forte", disait-il. Cela lui fit relever le coin des lèvres, en un début de sourire. Personne ne s'y attendait, c'est vrai...à tel point qu'il était le premier à tomber dans son piège. Kurami avait beau détester se battre...elle n'en demeurait pas moins la fille d'un "samouraï" et d'une miko, qui l'entraînaient depuis qu'elle était en âge de tenir un bâton.
En vérité, elle ne doutait pas un instant de son aptitude à matraquer ce petit imbécile prétentieux, qui trimballait son épée comme si elle lui permettrait de conquérir le monde. Mais ses projets étaient tout autre. Si bien que lorsqu'il leva le poing, en mode "check bro, wesh wesh t'as vu ?" la Japonnaise leva à son tour le bras...et lui flanqua une manchette sur le front.


"Baka. Triple Baka."

Toujours aussi flegmatique, même lorsqu'elle insultait les gens dans sa langue natale, Kurami continua à pencher la tête de côté mais en affichant une moue réprobatrice.

"C'est très bien d'avoir confiance en toi, mais tu confonds assurance et prétention, petit scarabée."

Il lui évoquait un peu un insecte en fait...si on cherchait à faire un parallèle. Les cheveux en pétard comme des antennes, le regard torve comme des yeux à facettes, la minuscule corpulence et...non, il n'y avait aucune foutue ressemblance. Mais ça l'amusait de l'imaginer avec des antennes.

"Crois-tu vraiment que les autres participants soient des innocents ? Ils sont tous très entraînés. Militaires endurcis, maîtres en arts martiaux, tueurs professionnels... Si tu penses que te dire "je vais réussir" suffira, tu vas juste mourir, petit Jin."

C'était avec un ton presque mythique qu'elle lui faisait cette prophétie, comme si elle était investie de pouvoirs surnaturels. En vrai, c'était un simple mélange de flegme, de logique élémentaire et d'habitudes religieuses. Kurami s'inquiétait sincèrement pour ce nabot, qui sous ses airs de clochard pouvait devenir quelqu'un de vraiment bien...s'il vivait assez longtemps.

"Tu l'as dis toi-même, les apparences sont trompeuses...quelqu'un qui a l'air très fort, peut l'être encore plus en vérité. Si tu te surestimes, ton rêve ne se réalisera jamais. Et ça, ça serait dommage, non ?"

Pour elle, échouer à l'examen...serait assez humiliant. Mais elle le surmonterait aisément. Kurami savait qu'une maison l'attendait, que sa famille la réconforterait, et la féliciterait même d'être revenue en vie, en ayant fait de nouvelles expériences. L'échec ne serait rien d'autre qu'un contretemps, et encore... La jeune fille l'imaginait plus comme une étape, parmi tant d'autres. Sa priorité, c'était de vivre, pas de gagner.
Mais ce garçon...était parti, comme la plupart des ado', pour foncer tête baissée dans le premier danger venu en espérant devenir un grand héros.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 13
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: