Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JH recherche les emmerdes.

 :: Univers RP :: Continent Nord :: République de Minbo
Dim 2 Déc - 12:54
Des monstres redoutables.
Des créatures exotiques.
De vastes richesses.
Des trésors enfouis.
Des espaces damnés.
Des terres inexplorées.
Un monde inconnu rempli de magie.
Et certaines personnes sont attirées par elle.
On les appelle.... Hunters.

Et puis il y en a d'autres. Des Jean-foutre qui s'étaient - par on ne sait quel miracle - débrouillés pour obtenir une licence au terme de l'examen. Rien n'étant parfait en ce bas monde, l'organisation Hunter n'échappait pas à cette règle et comptait dans ses rangs un guignol tout d'orange vêtu qui ne rechignait pas à ternir la réputation de sa crèmerie. Car si ce Hunter là se foutait des créatures exotiques, fuyait les monstres redoutables, évitait soigneusement les espaces damnés et se gardait bien de se perdre dans des terres inexplorées, il ne crachait pas sur les vastes richesses.
Mais pas de ces richesses qui nécessitaient du panache, du courage et un sens de l'aventure à toute épreuve afin de les grappiller. Non. Lui faisait plutôt dans la richesse modeste, l'argent facile, la rapine légale. En un sens, Lejinoss Taibug incarnait l'antithèse des valeurs propres aux Hunters. Et certains parmi ses collègues s'en étaient probablement rendus compte en ouvrant un quotidien national de la République de Minbo ce matin-là.

L'insolence n'avait pas de limite lorsqu'elle était corrélée à l'insouciance. Se foutant éperdument de la réputation de l'organisation Hunter, Leji, à court de liquidités après s'être fait lourdement rincé par son Hacker Hunter de maître, n'avait rien trouvé de mieux que de se payer - avec ses dernières économies, une pleine page dans le journal.

«Lejinoss Taibug, titulaire de la licence Hunter, vous aide à passer votre examen.»

L'idée était si stupide et racoleuse que personne n'avait seulement osé y penser avant lui. Surtout moyennant un million de jenis la leçon. Comme si l'on devenait Hunter en passant par une école préparatoire ou en suivant des cours particuliers. Hunter, c'était une vocation, un sacerdoce. Le sens de l'aventure ne se commandait pas et ne s'apprenait pas non plus.
Lui-même n'ayant passé son examen qu'à sa deuxième tentative et sur le fil du rasoir qui plus est, s'avérait doublement culotté d'oser s'imposer comme maître en la matière. Prudent, il n'avait pas omis d'inscrire en petit caractères à la fin de l'article : «résultats non garantis». L'imprimeur avait d'ailleurs dû utiliser une taille de police plus minuscule encore que ce qu'il pouvait offrir pour la peine. Encore une fois, Lejinoss Taibug était un homme très prudent.

Ayant élu domicile provisoirement dans un hôtel de la République de Minbo, poursuivi par ce maître qui lui avait enseigné le Nen avant d'en faire une proie, l'hirsute désespérait de reconstituer ses finances. Un Hacker Hunter à ses trousses, la vie devenait plus précaire. Hors de question d'user un portable, une carte de crédit encore moins. Revenu plus ou moins à l'âge de pierre suite à ses déboires avec Manil Darrett, Leji devait en plus changer constamment de lieu de vie, ne pas rester plus d'une semaine dans le même pays et se garder de laisser a moindre trace de son passage derrière lui.
Et pourtant... malgré toutes ces précautions jusqu'à lors, il avait publié l'article en fléchant bêtement le chemin pour venir le capturer.

Lejinoss n'était prudent en réalité qu'à temps partiel. Aux abois, il l'était à temps plein. Peut-être pas autant que les individus suffisamment imbéciles pour souscrire à ses offre de cours.
Attablé au bistrot situé en face de son hôtel, lunettes de soleil pour passer incognito - croyait-il - malgré sa coupe improbable et l'orange criard de ses vêtements, il sirotait un verre d'eau à la paille ; ses finances étaient vraiment dans le rouge.

- Reste plus qu'à attendre un pigeon, slUuuuRrRrp.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Dim 2 Déc - 13:36
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

«  Je veux devenir un Hunter !  ». Telles étaient les pensées du jeune garçon à ce moment là. L'enfant marchait dans la ville en espérant trouver par hasard le chemin qui allait le mener jusqu'à l'examen. Ce n’était qu’après une dizaine de minutes que l'enfant s’arrêta, prenant conscience d'une chose. Comment savoir où il faut aller si il ne savait pas où il était ? Un long soupire de désespoir s'en suivit. Le garçon regarde aux alentours, cherchant une solution. Où aller ? Que faire ? Il n'en savait trop rien. Il croise les bras comme à son habitude et réfléchit à une solution. Cependant, sa réflexion fut stopper suite à une conversation non loin de lui qui l’intéressait.

- T'as vu ça ? Qui serait assez bête pour aider à passer l'examen Hunter ? Sérieux on ne devient Hunter que par soi même !

- Et le pire en faire une annonce dans un journal !


S’en suivit alors des éclats de rire venant de ces hommes. Quant au garçon, il esquissa un sourire. Enfin il avait sa solution ! Une fois les inconnus parti tout en ayant jeté leur journal, l'enfant se précipita dessus pour en lire le contenu et chercher la fameuse annonce.

« Lejinoss Taibug, titulaire de la licence Hunter, vous aide à passer votre examen.»


Ce Lejinoss devait être un Hunter assez puissant et admirable pour vouloir aider les plus faibles à réussir. Il avait de l'admiration pour lui. Et en plus de cela, qui dit Hunter dit qu'il a réussi son examen et sûrement haut la main. Il devait être puissant, intelligent et courageux. En quelques lignes il avait eu de l’admiration pour lui. D’ailleurs son admiration lui avait fait oublier la petite ligne qui précisait que cela n’était pas sûr. Mais l'enfant s'en fichait lui y croyait. Il serra son poing d'un air déterminé à retrouver ce Lejinoss.

L’enfant se dirige alors vers ce fameux Hôtel. Selon le journal, il était dans le bar d'en face. Le garçon regarde alors ce fameux bar. Lejinoss devait sûrement être quelqu'un de grand et costaud en apparence mais rien.. en regardant, il finit par trouver quelqu'un de louche. Un homme qui voulait se faire discret. Était-ce lui ? Sans doute, certains Hunter devait faire preuve de discrétion. L’enfant se dirige vers lui, le journal dans sa main droite et montrer de façon à bien être en évidence. Une fois arrivé face à lui, il s'exprime.

- C'est pour l'annonce.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Dim 2 Déc - 16:28
Attablé à quelques mètres de l'hirsute, somnolait un habitué des lieux. Rabougri, patibulaire, caché lui aussi derrière une épaisse paire de lunettes noires, il restait en terrasse à boire son café et à toiser les passants.

Spoiler:
Portrait robot :

L'alpagueur en vint à être alpagué quand un freluquet s'approcha, hésitant. Un katana dans le dos, une tronche à avoir passé sa petite enfance à l'assistance publique, il avait cet air qu'ont ces petits mendiants dans les grandes agglomérations, pickpockets à leurs heures perdues. À la fois suspect et suspicieux, le jeune garçon s'était approché du vieil homme qui ne savait comment réagir face à un pareil spécimen. Plus déroutant encore, le taciturne lui dit l'air de rien :

- C'est pour l'annonce.

Sans doute avait-il cru que derrière son air aigri et impassible, le vieux dissimulait la trempe d'un Hunter, la trempe de ce même Hunter qui avait rédigé l'article dans l'édition de la veille. Or, il n'en était rien. Interloqué par la phrase du jeunot, le bougre en vint à se demander s'il n'avait pas affaire à un de ces asociaux répondant aux petites annonces concernant les rencontres entre hommes. Se demandant un instant s'il devait franchir le Rubicon et virer sa cuti, Regar - car c'était son nom - se redressa violemment après avoir fini son café.
Se saisissant de la canne, son seul appui pour ses vieux jours, il frappa violemment Jintan à la tempe avant de se précipiter loin du bistrot du mieux qu'il put en maugréant :

- 'tain d'gigolo !

Témoin de la scène comme les autres clients, Lejinoss n'avait pas bougé une oreille. D'abord parce qu'il n'avait pas tenu à se prendre un coup de canne à son tour mais aussi parce que voir des enfants se faire frapper gratuitement le distrayait à ses heures perdues. Malgré le burlesque de la situation, il lui semblait clairement avoir entendu le mot "annonce".
Faisant alors signe de la main au malheureux qui se frottait encore le crâne, Leji se manifesta à la victime qu'il appellerait son élève. Ce dernier vint s'asseoir à sa table encore éberlué par ce qui venait de lui arriver.

- Eh oui mon petit père, quand on est Hunter comme moi, on utilise des leurres pour dissimuler son identité.

En réalité, l'hirsute n'avait pas même remarqué l'existence de ce vieillard à lunettes noires avant que l'incident n'ait lieu. Mais, n'étant pas homme à laisser passer une opportunité de se faire passer pour ce qu'il n'était pas - ce qui valait mieux pour lui, le Hunter en avait profité pour se doter d'une réputation usurpée en se présentant comme plus prudent qu'il ne l'avait été en réalité.

- Si jeune et déjà en quête de la licence. C'est rare que des candidats d'un si jeune âge l'obtiennent du premier coup tu sais ?

Dit-il en dégageant par avance sa responsabilité une fois que ses enseignements n'auraient porté aucun fruit.

- Donc, leçon numéro une...

Il parlait au fur et à mesure qu'il improvisait. Pas roublard pour deux sous, Lejinoss cherchait déjà à baratiner le gosse qu'il pensait inoffensif. Pour ne pas paraître désespéré, ce qu'il était, il n'évoqua pas la question épineuse du million de jenis que son élève n'avait vraisemblablement pas en poche. Mais alors même que ses premiers enseignements Hunters prodigués au bistrot allaient irradier Jintan de par leur sagesse, deux ombres se profilèrent derrière l'hirsute qui se retourna, quelque peu anxieux.

- On nous a dit que c'était à cette table que se trouvait Taibug. C'est lequel des deux ?

Ceux là n'avaient pas la gueule de sympathiques vieillards venus siroter leur poison quotidien. Les cicatrices tendaient à indiquer qu'ils étaient plutôt du genre à traquer les mauvais payeurs.
Traqué comme il était, ne pouvant se reposer que sur de l'argent liquide, le Hunter avait dû transiger avec la mafia locale afin de se voir octroyer un prêt aux intérêts prohibitifs. Un prêt qu'il ne comptait de toute manière pas rembourser, comme ceux des autres villes dans lesquelles il avait séjourné jusqu'à ce jour. Il fallait croire que sa réputation l'avait finalement précédée puisque les créanciers s'étaient déplacés avant l'échéance.

Ne se démontant pas pour autant, malgré la goutte de sueur qui commençait à couler le long de son visage, Lejinoss se tourna à nouveau vers le jeune homme en lui serrant la main sans que ce dernier n'ait eu le temps de comprendre ce qui était arrivé.

- Eh bien monsieur Taibug, vu que vous êtes un homme assez demandé, je ne vais pas monopoliser davantage de votre temps. Merci de m'avoir reçu.

Et paisiblement, il se redressa, finit son verre d'eau tiède et s'apprêtait à quitter la terrasse les mains dans les poches de son pantalon aussi orange que sa chemisette. Sur son chemin, il se pencha à l'oreille du jeune homme pour lui susurrer ces quelques mots.

- Leçon numéro une, avant de vouloir devenir un chasseur, apprends ce qu'est d'être une proie.

Parce qu'en plus de risquer de sacrifier un jeune garçon qu'il savait innocent jusqu'à preuve du contraire, Lejinoss avait l'audace de lui faire croire que les recouvreurs de dette qu'il venait de mettre au cul de Jintan faisaient partie de sa méthode d'enseignement. L'hirsute manquait de courage mais pas de ressources quand il s'agissait de se foutre du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Dim 2 Déc - 18:13
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

Le jeune garçon leva un sourcil lorsque celui-ci se leva lentement avec sa canne. Il dissimulait complètement son identité ? Il devait vachement être doué pour pouvoir faire ça. Mais le coup de canne qu'il s’était prit sur sa tête le fait changer d'avis sur le vieil homme. Ce n’était pas lui et il s’était trompé comme un idiot. En plus de cela, le vieux l'avait nommé de gigolo. Était-ce une nouvelle insulte ? Le garçon ne le savait pas vraiment à vrai dire, il n'avait jamais entendu ce mot jusqu’à aujourd'hui et il ne savait pas ce que c’était.

Dans l’incompréhension la plus total, le jeune garçon se gratta la tête, se demandant si l'annonce était une blague ou non. Mais en voyant un homme l'interpeller cette fois-ci il comprit que c’était lui. Il se dirige alors vers lui sans avoir le temps de prendre la parole que l'Hunter lui parle. Il avait utilisé un leurre ? Ingénieux. Par la suite le Hunter continua tout en lui rappelant que c’était rare de réussir du premier coup, mais ça il le savait et c’était une motivation supplémentaire pour montrer qu'il était différent.

Étant trop occupé et intéressé par les dires de Lejinoss, le garçon n'avait pas remarqué la présence des deux inconnus qui se rapprochaient d'eux. Jusqu’à ce qu'ils se mettent à parler. Ils recherchaient le Hunter qui lui parlait. Il était donc poursuivi ? Ça alors pour être recherché il devait être puissant et important dans le pays. En voyant le Hunter lui serrer la main il haussa un sourcil, légèrement perdu. Jusqu’à ce que celui-ci l'appelait Taibug. Il se moquait de lui et allait l'abandonner là comme ça ? Non, ça devait cacher quelque chose. Un test ? Oui ! Un grand Hunter doit sûrement choisir les élèves les plus forts et les confronter à certaines situations délicates, cela devait être ça le test. Et la phrase que lui murmurait l'homme confirma ses pensées. L'enfant acquiesça suite à cela, posa le journal sur la table et recula de trois pas.

- Je ne suis pas disponible pour vous messieurs désolé.

L’enfant dégaina son katana avec sa main droite. Il savait reconnaître des visages non amicales, en plus il avait l'habitude de tuer ce genre de personne également. Mais cette fois-ci, c’était différent. Être Hunter c'est savoir se maîtriser aussi, le garçon s’était lancé l'objectif de ne tuer personne, seulement de les rendre inapte au combat et surtout de leur faire peur.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Lun 3 Déc - 3:09
Fidèle à ses principe et à sa réputation, le Hunter en orange s'était paisiblement rendu dans l'hôtel pour y chercher ses effets personnels avant de plier les gaules. Certes, ce n'était ni très vaillant, ni très glorieux de laisser deux brutes rétamer un garçon de quatorze ans, mais cela pourrait lui servir de leçon. Comment ? Cela, Leji n'y avait pas encore réfléchi plus occupé qu'il était à mettre ses affaires dans un sac de voyage qu'à penser à un prétexte pour justifier son comportement.
Pas grand chose à transporter, juste quelques vêtements accompagné du strict minimum pour l'hygiène corporelle. Son ordinateur ? Il avait pris soin de le jeter à la mer. Mieux valait avoir le moindre objet électronique à proximité lorsqu'on était poursuivi par un Hacker Hunter.

Ses affaires rangées, il prit soin de sortir par la fenêtre. C'était aussi et avant tout pour cette raison qu'il avait insisté pour avoir une chambre au rez-de-chaussée. Quand on était traqué, toutes les petites économies étaient bonnes à prendre, la note d'hôtel ne faisait pas exception.

Puis, par acquis de conscience, peut-être même par remords, qui sait, l'hirsute fit un détour par le bistrot situé en face. Ce même bistrot où il avait abandonné un jeune garçon à un triste sort.

- Tiens, ils l'ont pas encore emmen....

Sa mâchoire s'entrouvrit lorsqu'il constata que son élève restait debout, surplombant les deux collecteurs de dettes affalés sur le sol. C'était à croire que la katana dans le dos n'était pas juste pour la frime bien que Lejinoss se refusait à croire qu'un simple gamin puisse vaincre deux gorilles rompus à l'art de la baston. D'abord parce que cela était à priori inconcevable et surtout parce que cela mettait un coup à sa fierté. Une fierté qui en avait vu d'autres.
Son sac de voyage pendu à son épaule droite, il s'approcha de Jintan en frappant lentement dans ses mains pour applaudir avec révérence avant d'ôter ses lunettes de soleil.

- Encourageant pour un début.

Encourageant, le mot était faible. Le disciple dépassait le maître question force et débrouillardise. Et de loin, cela allait sans dire. L'essentiel à présent était de s'assurer que le jeunot ne le découvre pas. Car maintenant qu'il avait mis la main sur une arme de destruction massive - fut-elle âgée de quatorze ans, Leji n'allait certainement pas se priver d'en faire usage de la manière la plus conventionnelle qui soit : à son service.

- Mais tu auras compris que ce n'était qu'une entrée en matière. Un Hunter doit savoir remonter les pistes, c'est un traqueur et un enquêteur hors-pairs.

Il mit sa main gauche dans la poche, la droite se posant sur son sac.

- C'est pas tout ça de rétamer deux molosses en plus je suis sûr qu'ils avaient le soleil dans les yeux, c'est pas possible autrement, il faut déterminer d'où ils viennent et remonter la piste.

Quitte à s'en prendre à ses créanciers, l'hirsute n'allait pas le faire qu'à moitié. Prétextant une leçon, il s'assurait ingénieusement que Jintan remonte la piste jusqu'à eux pour s'en débarrasser et, éventuellement, si l'occasion venait à se présenter, rafler une partie de l'argent sale qui reposait dans leurs coffres.

- Allez gamin, comment tu t'appelles déjà ? montre-moi de quoi t'es capable, c'est pas bien difficile.

Dixit l'homme qui ne pouvait pas le faire par lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Lun 3 Déc - 7:08
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

L'un des deux hommes s’était mit à rigoler en voyant l'enfant dégainer son arme. Se pensant supérieur à l'enfant il avança de quelques pas jusqu'à être prêt de lui. Il avait l’air tellement naïf à croire qu'il n’était qu'un simple enfant. Jintan recula de nouveau d'un pas tout en donnant un dernier avertissement.

- Je te préviens, si tu te rapproche encore de moi, toi et ton ami vous allez regretter d’être venu ici.

Dommage pour eux, il continua de rire et s'approcha. Tout s’était passé rapidement. Le jeune garçon avait déjà foncé vers son ami. Il se trouvait derrière lui et il avait donner un gros coup de pied gauche dans le mollet gauche de l'homme afin de le mettre à genoux. Une fois fait il place la lame de son katana sous la gorge de l'homme. Un léger sourire se dessine sur les lèvres de Jintan. Il regarde ainsi froidement l'homme qui s’était moqué de lui. Voir son visage choqué était assez amusant. Les yeux grand ouverts et la bouche légèrement entrouverte. Rien ne sortait de sa bouche, il ne savait que dire. Peut-être avait-il comprit qu'il était plus fort qu'eux.

- Tu ne rigole plus ? Dommage, je commençais à rigoler moi.

Jintan donna un violent coup de manche de son katana dans la nuque. Malgré son âge il était assez fort et ça l'homme l'avait ressenti étant donné toute la douleur qu'il ressentait. Son corps tombe lourdement au sol. C’était maintenant au tour de l'autre idiot. Il donna un coup horizontal avec son katana sur son torse, faisant exprès de le toucher que du bout de la lame afin de faire une marque. L'homme voulait commença à fuir mais c’était trop tard, il était devenu la cible de l'enfant. L'enfant se déplace alors rapidement jusqu’à être devant lui. Il lui donna alors un violent coup de pied droit dans le foie, le mettant KO. L’enfant rengaine ensuite son katana dans son fourreau. Dommage, eux qui voulaient s'en prendre à Lejinoss ils n’étaient pas fort..

En entendant le son des applaudissements de Lejinoss, Jintan se retourne rapidement vers lui tout en le regardant avec joie. Il était fier de lui ! Certes ce n’était que « encourageant » comme il le disait mais ça lui faisait plaisir au jeune garçon. Cependant, l'enfant avait oublié une chose, soutirer des informations afin d'en savoir plus sur qui les avaient engagé. Comme le disait Lejinoss, un Hunter était un traqueur et enquêteur.

- Vous avez raison. Et je m'appelle Jintan, Jintan Ward.

Oui l'enfant avait entendu les messes basses de l'homme. Il fallait avoué qu'il avait une très bonne ouïe, mais quant à sa première remarque il n'y avait pas donné beaucoup d'attention. Maintenant qu'il avait donné son nom, Jintan se met au travail. Il croise les bras et réfléchit.

«  Monsieur Lejinoss doit sûrement être un puissant Hunter recherché, c'est pour ça qu'il allait se faire attaquer par deux hommes. Mais pourquoi seulement deux si il est recherché ? Sûrement parce qu'ils sont des employés. La personne doit sûrement être haut placé et ne doit pas vraiment chercher à se salir les mains. Ces hommes ne sont pas les seuls dans ce cas là. Maintenant comment savoir qui est le patron dans tout ça ? Logiquement les deux hommes ont de quoi le contacter afin de prévenir que le travail est fait, oui c'est ça. »

Jintan se rapproche de l'homme qui était au sol et le fouille. Il y trouve seulement un portefeuille. Il décide d'aller fouiller le second et y trouve également un portefeuille mais avec cette fois-ci un téléphone portable. Il l'allume et avec étonnement il n'y avait pas de code. Il était complètement débile ? Tant pis, ça l'arrange. Alors que Jintan allait fouiller dans le téléphone il donne les deux porte feuille à son Maître. Une fois fait, il fouille le téléphone, regardant chacun des messages. Selon les messages c’était un certain Hackeur. Après avoir lu la conversation l’enfant imita le style d’écriture et d’orthographe de l'homme en disant que le travail avait été fait.

- J'ai prévenu leur patron que le travail avait été fait. Vous voilà tranquille pendant un long moment Maître Lejinoss. Mais j'aimerai savoir, qui est ce Hackeur dont parle la conversation ? Il n'y a aucun indice sur lui..

L'enfant se gratta la nuque, gêné de ne pas savoir cela et de ne pas réellement aider son Maître.



©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Mar 4 Déc - 16:18
- Ha...cker ?

Instantanément décomposé par ce seul terme, l'hirsute en orange devint livide. Oui, il était question d'un Hacker Hunter. CE Hacker Hunter. À ces basques, ce n'étaient pas deux petites frappes venus lui prélever des organes pour payer une dette, mais deux hommes de paille envoyés par Manil Darrett afin de l'appréhender. Deux seulement. En réalité, il y avait fort à parier que le Hacker Hunter s'était contenté de les envoyer pour tester le sieur Taibug. Jouer avec ses nerfs, faire traîner la traque en longueur, patienter d'ici à ce que la bête ne s'essouffle et enfin lui porter le coup de grâce. Juste par plaisir pervers.
Les collecteurs de dette n'étaient jamais une très bonne nouvelle, mais les petites frappes recrutées sur le tas par Manil encore moins. Il y en avait eu deux cette fois, il y en aurait le double sous peu. Puis le triple. À vrai dire, ce n'était peut-être plus qu'une question de jours d'ici à ce que toutes les mafias de la planète se voient gratifiées d'un contrat sur la tête du Hunter en orange.

Les perspectives d'avenir s'avéraient douteuses, voire même carrément incertaine pour Lejinoss Taibug.

- Tu... tu as prévenu leur patron ?

Tout fier, le bretteur acquiesça, son forfait formidablement accompli. En lui demandant de remonter la piste à partir de ces deux gorilles, Leji avait lui-même rempli son certificat de décès. Passant lentement sa main le long de son visage de haut en bas, paniqué, anxieux, le Hunter ne laissait alors plus rien paraître de sa superbe d'il y a quelques secondes encore où il paradait comme s'il avait tout prévu depuis le premier instant.

- Et quel message tu lui as envoyé ? Demanda Lejinoss, soupirant, yeux fermés d'ici à ce qu'il reçoive cette réponse qu'il attendait.

- Que le travail était accompli. Je suis resté vague dans la mesure où je n'étais pas certain de la nature exacte du travail qui leur avait été confié.

La main de Leji resta collée à sa mâchoire, masquant sa bouche alors qu'il ouvrit enfin les yeux, résigné à son triste sort. Apparemment plus détendu, et apparemment seulement, il posa ses deux mains sur les épaules du garçon, solennel, comme un sage qui s'évertuerai sous peu à prodiguer des enseignements primordiaux. L'idée était là, à peu de chose près que la sagesse semblait faire cruellement défaut au pauvre Hunter traqué.

- Jintan. C'est Jintan, c'est ça ?

- Oui.

Mains toujours fermement nouées et cramponnées aux épaules de son cadet, Leji déglutit, regarda ailleurs un instant, ouvrit la bouche prêt à parler puis la refermant, comme hésitant à prononcer les mots qui allaient s'échapper de sa gueule. Il hésitait, car récapituler les causes de sa débâcle à voix haute lui faisait plus mal encore que de simplement la subir.

- Ces deux cons étendus là... ils ne sont pas passés par des hautes écoles, on est d'accord ?

Acquiescement du principal intéressé. On débutait sur de bonnes bases.

- Donc... en leur envoyant un message dépourvu de toute faute d'orthographe... déjà, tu trahis leur style d'écriture, le récepteur risque de se douter de quelque chose.

Le jeune homme réfléchit. Cela semblait le convaincre.

- Mais en plus... un hacker qui envoie des gros bras, ça ne t'est pas venu à l'idée qu'il ait pu... d'une manière ou d'une autre, enregistrer ce qui s'était passé en s'introduisant dans leur téléphone jusqu'au moindre détails de notre conversation ?

- Je doute qu'il existe des Hackers aussi doués.

- Et pourtant mon garçon. Et pourtant....

En parfaite synchronisation, l'hirsute et son élève tournèrent vivement la tête en direction de la voix. Elle émanait du portable d'un des deux briseurs de genoux. Manil Darett était un Single Hunter de renom, pour lui, s'infiltrer dans n'importe quel appareil non protégé relié en réseau via système électrique ou satellite était une affaire de secondes. Il pouvait, comme s'en était douté Lejinoss, enregistrer ce qu'il désirait et même faire décrocher un téléphone à distance comme à l'instant.

- Et pourtant, aussi stupide puisse être ce pédé de moustachu, il met dans le mille. Ça me peine que tu te retrouves mêlé à ses affaires.
Non, au fond, je m'en fous. Mais quitte à te mêler de ce qui ne te regarde pas, je vais te faire danser la gigue à toi aussi. Vous passerez le bonjour à Piotr.


Et l'appel glaçant cessa aussitôt, comme le dernier gong du glas que l'on venait de sonner.

- Qui c'est ce Piotr ?

À une table derrière eux, un homme baissa son journal pour le poser sur sa table avant de terminer son café. Il était là depuis le début. Peut-être même avant que Lejinoss ne se soit installé ici quelques heures plus tôt. Discret à un point où sa présence en avait été insoupçonnable jusqu'à maintenant - bien qu'à la vue de tous jusqu'à lors, il semblait à présent que l'atmosphère qui se dégageait de lui faisait qu'il était impossible de le manquer.
Faisant tous deux volte-face, Leji et Jintan se retrouvèrent face à lui. Lui qui semblait à la fois si paisible, si posé, assis qu'il était les jambes croisées, doigts entremêlés à les observer passivement, mais aussi si menaçant de par l'aura qui se dégageait de lui.

- J'ai bien peur que ce ne soit moi messieurs.

Aussi bien le jeune bretteur que le Hunter commencèrent à avoir le souffle court. Le premier parce qu'il était confronté pour la première fois à une pareille sensation et le second car celui-ci savait pertinemment d'où venait ladite sensation.

- Putain... il maîtrise le Nen...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Mer 5 Déc - 20:21
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

Jintan était fier de lui, son message envoyé, le fait de savoir qui était la personne, il se pensait doué. Quand Lejinoss lui demanda si il avait envoyé un message au patron, l’enfant acquiesça tout fier de lui. Cependant la réaction de son interlocuteur n’était pas tout à fait celle qu'il attendait. À vrai dire il semblait plutôt déçu. C'est alors qu'il lui demande quel message il avait envoyé, l'enfant lui répond alors. Il lui résume alors la situation, l’enfant se contentant d'acquiescer à chaque phrase dites. Sauf que.. il semblait avoir faux. L'enfant prenait petit à petit conscience de son erreur. Il se gratta la nuque en écoutant chaque petits détails qu'il avait oublié. La gêne se faisait ressentir en lui. Cependant Lejinoss avait abusé en précisant que le Hacker pouvait enregistrer la conversation actuelle, comment était-ce possible ?

- Je doute qu'il existe des hackers aussi doués.

Alors qu'il s'attendait à une réponse de son Maître, c’était un autre homme qui prenait la relève de la conversation. Pourtant l'homme qui parlait n’était pas présent, était-ce sur le portable ? Oui. Le jeune garçon leva ses sourcils, étonné de voir qu'il était en effet possible que cela se produise. En écoutant la suite des paroles de l'homme, Jintan regarde alors son Maître. Il était pédé ? Le jeune garçon observa alors sa moustache, ça lui rappelait les descriptions qu'on donnait souvent aux pedophiles. À ce moment là Jintan espérait que cela n'en soit pas un sinon, il serait mort. L'enfant regarde de nouveau le téléphone afin de se reconcentrer dessus. « Vous passerez le bonjour à Piotr » . Qui était ce Piotr ? Il releva la tête en direction de Lejinoss, espérant une réponse qui l'aiderai.

- Qui est ce Piotr ?

C'est alors que le jeune garçon sent la présence d'un autre homme, il se met face à lui en fronçant les sourcils. Son coeur battait différemment. Chaque battements étaient de plus en plus rapide, l’atmosphère avait changé. Que se passait-il ? Jamais il n'avait été comme ça. C'est sûr il avait affaire à un autre gabarit que les deux autres. Le stress se faisait ressentir chez le jeune homme ainsi que la peur. Il ne pouvait pas bouger. Pourquoi réagissait-Il comme ça ? En entendant la voix de Lejinoss il le regarde légèrement de côté. Qu’était le nen ? Il n'osait pas demandé, ayant trop peur de se faire exploser au moindre geste ou parole. Jintan n’était plus confiant, il était à présent la proie. D'ailleurs, ce n’était pas Lejinoss la proie au départ ? Et si il acceptait de le laisser seul face à lui et de fuir ? Non, il ne pouvait pas faire ça. Mais la peur le poussait à vouloir le faire. Lejinoss lui ne l'avait pas abandonné, il l'avait simplement aidé à se battre alors il ne pouvait pas le laisser. Jintan ferma les yeux et inspira lentement. En rouvrant ses yeux, il regarde d'un air déterminé l'ennemi.

La famille Ward est une famille de tueur à gage, il était donc normal qu'il se batte à plus fort que lui. Certes celui-ci dépassait tout ceux qu'il a tué jusque là mais, il devait se battre de force. Jintan avait pour objectif de le blesser au moins, en espérant que Lejinoss l’affronte. Après tout il était un Hunter.
Jintan fonce alors rapidement vers lui. Durant son déplacement il avait dégainer son katana à toute vitesse, il se retrouvait à présent derrière lui. Le poing de Jintan fonçait à tout allure vers lui mais le regard effroyable de l'homme lui glaça le sang. Comment avait-il pu prévoir ça ? Le jeune garçon se prend alors un énorme coup de poing dans l’estomac venant du bas, le faisant cracher un peu de sang, puis il se prend un coup de pied l'envoyant alors quelques tables plus loin. L'enfant voyait mal de ce qu'il se passait, il faut dire que tout s’était passé si vite. La seule chose qu'il voyait c’était un peu de sang sur son T-shirt. Sa tête était baissé en direction du sol, ne voyant pas très bien au loin. En seulement deux coups il était hors combat ? Non, il ne faisait pas honneur à la réputation de sa famille. C'est avec difficulté que le garçon se releva. Il n’était pas question de neutraliser mais de tuer son ennemi. Jintan fonça alors à toute allure sur l’homme, l'homme lui balança rapidement une table. Le lancer était tellement rapide qu’il n’avait pas pu l'esquiver. Il tomba en arrière. Il avait tellement mal, il avait pourtant l'habitude de souffrir mais c’était différent. Il était trop fort il devait l'admettre.

Les yeux fermés, Jintan réfléchissait. Meme si il n’était plus réellement en état de se battre il avait l'avantage. L'ennemi savait qu'il était faible, il suffisait seulement de prendre cela comme un avantage. Mais comment l’attaquer ? Le jeune garçon cogitait. Puis.. ding ! Il eut une idée. Il se releva alors toujours avec difficulté. Il attrape alors une bouteille de vin cassé pour s'en servir d'arme. Le jeune garçon fonce sur lui de nouveau puis lance la bouteille sur lui. Il finit sa course en se laissant glisser au sol pour venir lui donner un violent coup entre les jambes avec son poing. L'ennemi se baissa pendant un instant mais Jintan eu le temps de lui donner un coup de katana en diagonale. Cependant Le Bras de l'homme avait été utilisé comme défense. Certes il était blessé mais étant résistant ce n’était rien. Le jeune garçon reculé, se plaçant près de Lejinoss. Il avait besoin d'aide c'est sûr. Même si il ne l’avait jamais vu se battre, il avait vu sa façon de penser. Il était rusé et ça c’était un atout en plus.




©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Ven 7 Déc - 17:16
- Mais vous avez fini de jouer aux cons avec les tables à la fin ?!

Un katana ? Des pirouettes démentielles ? Une confrontation au sommet ? Le propriétaire du troquet s'en foutait. On s'en prenait à son matériel et il ne lui en fallait pas plus pour ruer dans les brancards. Aurait-il été confronté à une armada garnie de sulfateuses que sa réaction eut été la merde : il n'était pas homme à se laisser impressionner. Cent-trente kilos, et encore... à l'ombre, son pesant de muscle sous les quelques couches de graisse, le bistrotier - son tablier toujours accroché à sa nuque - se passa la main dans ses cheveux bruns épais comme pour se contenir d'en prendre un pour taper sur l'autre.

- Lui aussi il a été envoyé par le Hacker ? Demanda incrédule le jeune garçon qui avait essuyé les plâtres seul jusqu'à lors.

Pour calmer ses nerfs, Lejinoss avait sorti son paquet de tiges avant d'en griller une. Les mains tremblants, il avait dû s'y reprendre à quatre fois pour actionner correctement son briquet. Sachant bien qu'il ne tromperait pas son monde à ce stade, il s'abstint de blâmer l'absence d'essence pour justifier ces échecs répétés.
Une bouffée pour se noircir en dedans et s'éclaircir la cervelle, et il était à nouveau fonctionnel.

- Nan, ça, c'est juste un abruti de commerçant. Fais pas attention et garde l'autre à l'œil.

L'autre, était dans un état florissant. Malgré les assauts insoupçonnés du garnement, il semblait pimpant comme un nouveau né. Pimpant, mais prudent. Tout utilisateur de Nen qu'il était, il n'appartenait pas au renforcement et un katana - même tenu entre les mains d'un profane, suffirait à l'égratigner salement.
Et pour son plus grand drame, la lame n'était justement pas dans les mains de n'importe qui. Jintan avait su démontrer l'étendue du fruit de ses entraînements en un court instant. Avec ou sans épée, il restait toujours aussi dangereux et insaisissable.

- Moins évident que ce que je croyais... m'enfin...

- JE VOUS EN FOUTRAI MOI DE L'ABRUTI DE COMMERÇANT ! EN PIÈCES DÉTACHÉES QU'VOUS ALLEZ RENTRER CHEZ VOUS !

Et le propriétaire des lieux retroussa ses manches prêt à expliciter à quel point il était homme à tenir ses promesses. Avec d'abord l'impertinent en orange en ligne de mire, il passa à côté du gamin sans y prêter attention, trop disposé qu'il était à aller baffer du moustachu. À cet instant, ni lui, ni Lejinoss ni Jintan ou encore les rares clients n'ayant pas fui les lieux n'auraient pu se douter de ce qui suivrait ; Piotr jeta son chapeau.

Effectivement, compte tenu de ce qui s'était déroulé jusqu'à présent, la manœuvre n'avait rien de proprement exceptionnel. Ce qui s'ensuivit par contre, si. Le haut de forme tomba net sur le crâne du bistrotier qui fit volte-face au même instant où Piotr tourna le dos à l'assemblée. Imitant trait pour trait les gestes de l'esthète au teint mat, le redoutable commerçant enlaça puissamment de ses bras le jeune homme qui ne s'était pas attendu à ceci.
Musclé comme était le gaillard, son étreinte devenait plus puissante au fur et à mesure que Piotr de son côté enlaçait dans le vide, Jintan accusait le coup.

- Mais... qu'est-ce qui se...

Toujours dos à la scène, dans l'exacte même posture que le bistrotier ayant soudain changé de comportement, Piotr jubilait de son petit sourire hautain et satisfait qu'aucune de ses victimes ne pouvait apercevoir.

- Il y a des choses en ce bas monde qui vous dépassent huhuhu~

Pensant avoir l'ascendant sur des novices pour qui l'existence du Nen leur était absolument étrangère, le gentilhomme se liquéfia quand Leji, écrasant son mégot au sol rétorqua.

- Ouais... en gros, tous ceux sur qui tu poses ton chapeau imitent tes moindres faits et gestes. C'est un Nen de la manipulation, c'est ça ?. Première fois que je vois un Hatsu en dehors du mien. Un jour à marquer d'une pierre blanche.

Piotr, comme le malheureux commerçant manipulé tournèrent la tête en direction de l'hirsute. Ceux-là affichaient une moue pour le moins hostile.

- L'autre con a oublié de te dire qu'il m'avait enseigné le Nen ? M'étonne pas de lui. Au fond, il te teste autant que moi. Tché... et direj'ai failli te prendre pour un caïd.

Jouer les fiers ne lui ressemblait pas. D'abord parce qu'il n'avait aucune raison de tirer la moindre fierté de ses actes, mais surtout parce qu'aussi impétueux et faible pouvait être Piotr pour un utilisateur du Nen, il restait toutefois bien au-dessus de Lejinoss sur tous les plans. Ce dernier le savait et, toujours aussi calmement, approcha du bistrotier les mains dans les poches tandis que son disciple agonisait pour enfin ôter le chapeau.
Le mercenaire de Manil resta comme un idiot à enlacer l'air tandis que sa marionnette reprenait ses droits sur sa personne, ne comprenant pas ce qui lui était arrivé.

- Mais.... pourquoi que je fais un câlin à ce merdeux ?

Le merdeux profita de la stupéfaction du bougre pour s'échapper de ses bras velus et fondre sur l'adversaire qui parait au mieux les coups lui étant à nouveau adressés. Lejinoss resta spectateur, fouilla dans sa poche pour en ressortir le briquet. Cette fois-ci, il ne trembla pas. La flamme léchait alors le velours du haut de forme en sa possession.

- Si j'ai bien compris, ton Hatsu fonctionne grâce à ça ? Si ça crame, t'es pour ainsi dire à poil ?

Ne jouant que mieux les arrogants maintenant que Jintan tenait le milord en respect - en évitant toutefois les coups fébriles mais infusés de Nen, Leji savourait ce qu'il pensait être le préambule de sa victoire totale. Il retrouvait confiance en lui. Au fond, Manil n'était peut-être pas si redoutable si ses minions étaient de cette trempe-ci. En baratinant comme il fallait le jeune garçon, c'en serait peut-être bientôt fini de son calvaire.
Au diable Manil Darrett, au diable tous les hommes qu'il pourrait envoyer à ses trousses, Lejinoss Taibug se sentait prêt à tous les repousser d'un revers de la main. En tout cas, jusqu'à ce que deux épaisses paluches ne se nouent solidement autour de son cou et ne manquent de lui faire sortir les mirettes de ses orbites et la langue de sa grande gueule.

- J'sais pas c'qui m'est arrivé, tout ce dont je me souviens, c'est que j'allais te foutre une branlée !

Le chapeau tomba comme le briquet. C'en était terminé de l'ascendant de Leji sur Piotr. Il s'en était fallu de peu ; d'un bistrotier en colère.

- Sauve-moi petit con ! parvint à cracher l'hirsute en orange avant que sa trachée ne soit écrasée par les pouces de son agresseur.

Mais le petit con était affairé à donner des coups en s'efforçant de n'en recevoir aucun en retour. La situation s'envenimait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Sam 8 Déc - 14:46
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

Alors que le jeune garçon s’était relevé, il sentit une aura derrière lui. Le jeune garçon tourna la tête en voyant son Maître avec le chapeau. Il faisait le débile à mettre le chapeau sur sa tête ? En plus d'avoir l'allure d'un pédophile il s'amusait à mettre un chapeau sur sa tête ? Se prenait-Il pour un pédomagicien ? Non, c’était absurde. C'est alors que l'enfant se remémora de ce qu'avait dit son Maître. Le chapeau permettait à Piotr de le contrôler telle une marionnette. Et voilà un problème de plus, décidément en plus de s’être fait attaquer par le commerçant, le voilà contrôlé par l'ennemi. À ce moment là, Jintan aurait préféré que Lejinoss ne soit qu'un pauvre clodo sur un banc avec un minable chapeau, mais ce n’était pas le cas.

Face à la phrase quelque peu douteuse de son adversaire, Jintan fronça des sourcils. Il était agaçant à parler, parler et encore parler. Mais bon, si ça lui permettait de penser au fait qu’il avait l'avantage tant mieux. Voyant que l'homme se cherchait des excuses pour sa phrase, il en profita pour foncer vers lui, prêt à attaquer. Le fait que son adversaire fonça également vers lui l’étonna. Il passait à l'attaque ? Jintan pouvait sentir derrière lui son Maître foncer également, c'est alors qu'une idée lui vient en tête. Alors que les deux combattants allaient être en face à face, Jintan se décala sur le côté. Laissant alors le marionnettiste et la marionnette s'attaquer entre eux.

«  L'idiot.  » pensait le jeune garçon tout en esquissant un sourire moqueur.

Pendant que le jeune garçon s’était décalé sur le côté, il courrait jusqu’à se rendre derrière l'homme. En passant, il trancha sa jambe droite. L'enfant enfonça par la suite son katana dans le biceps de la jambe gauche de son ennemi puis il retira son katana. Ses jambes dans cet état, son adversaire ne pouvait plus rien faire à part souffrir et ressentir sa douleur. L'enfant finit par se diriger vers Lejinoss et donner un coup de main au chapeau afin de le faire tomber au sol. En voyant l'homme qui était son adversaire dans cet état, il grimaçait. Il manquait quelque chose.. Jintan cherche alors autour de lui tout en souriant assez différemment. Il finit par trouver au sol une assiette brisée avec du fromage entouré d'un morceau de jambon. Il y avait plusieurs cure-dent aux côtés de ces dégustations. L’enfant se baissa et les ramassa. Il y en avait dix au total, ce qui était parfait. L’enfant profite du fait que l'homme souffre pour lui enfoncer chacun des cure-dent ramassé dans chacun de ses ongles. Un petit plaisir de torture qu’appréciait l'enfant. Son sourire grandissait au fur et à mesure qu'il les enfonçait. Cela lui rappelait plusieurs souvenirs avec son père où il apprenait à torturer ses proies.


©️ 2981 12289 0[/color][/i]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Dim 9 Déc - 10:33
- Ah bah ça a été rapide.

Un direct dans le bide par ici, un coup de savate dans les dents par là et l'affaire fut rondement menée : le bistrotier avait relâché son étreinte et gisait évanoui. C'est que le gosse était bien pratique. Leji - en train de frotter sa gorge endolorie - s'imaginait déjà lui apprendre de tours pour garantir sa sécurité à l'avenir. Des tours, oui. Un enfant... un chien... il ne faisait pas bien la différence ; il savait que l'un des deux ne se nourrissait que de croquettes mais il ne savait jamais lequel.
Vacarme encore, vacarme toujours, le jeune pécore cassait du troubadour. Un troubadour aux vêtements bien moins seyant maintenant qu'il avait essuyé les coups répétés de Jintan. Ce dernier ne manquait effectivement pas de ressource et lui tenait la dragée haute, mais un seul coup aurait suffi à le maintenir en respect et ce, définitivement. Le Nen ne pardonnait pas.

Se servant à même une des tables désertées par les clients affolés, l'hirsute vida le premier verre qui lui passa sous la main. C'était un de ces cocktails écœurant qui pouvait vous maintenir assis sur la lunette des toilettes une bonne demi journée, mais ça avait au moins le mérite de rafraîchir son homme. Reposant le verre qui avait contenu l'infâme breuvage, Lejinoss s'essuya la bouche d'un revers de la main avant de réaliser stupéfait qu'une petite troupe s'était assemblée autour de la terrasse en voie de dévastation. Il fallait bien reconnaître que le spectacle était aussi impressionnant qu'incongru. Un gentilhomme se castagnant avec un enfant armé d'un katana, tout cela avait l'allure d'un numéro de cirque.

- Allez gamin ! S'évertuait-on à scander comme s'il s'agissait d'une rencontre sportive, bien que l'affaire s'apparentait davantage à une agression caractérisée sur mineur.

Mains dans les poches, blasé comme il savait l'être, Leji fit un geste du menton en direction des deux jouteurs avant de regarder à nouveau les spectateurs.

- Qu'est-ce que vous attendez pour aller l'aider ?

Alors, tout ce petit monde se retrouva dans ses petits souliers, ne sachant plus très bien où regarder. Les plus téméraires allèrent jusqu'à tenter de formuler une excuse en bonne et due forme, mais celle-ci ne fut guère convaincante. Le Hunter en orange soupira, c'était sur lui que reposait la vie du gamin. Il se retourna, fit un moulinet avec son bras droit comme pour annoncer qu'il s'en allait distribuer des gnons bien qu'il n'y était que trop peu disposé. Il ne savait d'ailleurs pas trop pourquoi il avait fait ces moulinets. Sans doute pour un souci de mise en scène maintenant qu'il se savait observé. Ridicule dans l'idée. Pas moins ridicule que ce bon samaritain qui n'avait manifestement pas suivi toute l'affaire et, qui s'approcha de l'hirsute avant de le gratifier d'un cadeau dont ce dernier se serait bien passé.

- Vous avez fait tomber votre chapeau.

Non seulement le badaud n'avait rien suivi à l'affaire, mais il avait eu le cran de s'approcher de Lejinoss pour.... directement lui placer un haut-de-forme trouvé par terre sur le sommet du crâne.

- Oh l'abruti... eut le temps de scander l'hirsute avant que son regard ne se vide de toute lueur.

Quelque peu acculé par un jeune homme armé, maudissant jusqu'à cet instant de ne pas être du Nen du renforcement pour le contrer en bonne et due forme, Piotr se saisit de l'occasion qui lui était offerte par ce coup du sort. Puisque la marionnette sur laquelle se trouvait son chapeau imitait chacun de ses moindres faits et gestes, le gentilhomme malmené commença a faire jaillir son Ren. Il n'était pas de très bonne facture, mais celui de Leji jaillit aussitôt.

Jintan était dans une fâcheuse position. Devant lui, Piotr. Quelque peu égratigné, pas assez vif pour lui porter un coup, mais doté d'un Nen capable de le mettre à genou au moindre contact violent. Derrière, le Hunter en orange et chapeauté pour l'occasion. Miroir parfait des actions du manipulateur, son Ren, bien que médiocre, émanait sans discontinuer.

- Qu'est-ce que ça te fait de te retrouvé pris en sandwich entre deux messiers mon petit ami ?

Fier de lui, plus encore de sa remarque, le criminel basané croisa le regard désapprobateur des spectateurs éberlués par la réflexion qu'il venait de faire. Piotr, tendit le bras en leur direction - Leji imitant toujours ses actions fit de même - et ajouta d'une voix tremblante et moins assurée :

- Je... c'était pas ce que je voulais dire. Y'a aucun sous entendu pédophile, hein ! Ce que je voulais dire c'est que...

On ne saurait jamais ce qu'il voulut dire puisque Jintan repartait à la charge. Entraîné au combat, il savait qu'il ne devait jamais manquer une opportunité d'attaquer quand l'adversaire était distrait. Mais à son grand étonnement, Piotr fonça aussi en sa direction. Suicide ? Non, bon sens. Car dès lors où il avançait face à Jintan, Leji avançait par derrière et, logé dans l'angle mort du jeune garçon, s'apprêtait aussi à frapper.
Bien sûr, le petit bretteur, profitant de l'absence de garde de Piotr, aurait pu le trancher net en deux, mais ce faisant, il s'exposait au coup qui viendrait de derrière. Un coup qui aurait eu raison de lui.

- Voilà ce qui arrive quand on manque de respect aux adultes ! Crièrent à l'unisson le criminel et sa marionnette, forcée de l'imiter en tous points.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Dim 9 Déc - 19:08
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

Alors que le jeune garçon s’était relevé, il sentit une aura derrière lui. Le jeune garçon tourna la tête en voyant son Maître avec le chapeau. Il faisait le débile à mettre le chapeau sur sa tête ? En plus d'avoir l'allure d'un pédophile il s'amusait à mettre un chapeau sur sa tête ? Se prenait-Il pour un pédomagicien ? Non, c’était absurde. C'est alors que l'enfant se remémora de ce qu'avait dit son Maître. Le chapeau permettait à Piotr de le contrôler telle une marionnette. Et voilà un problème de plus, décidément en plus de s’être fait attaquer par le commerçant, le voilà contrôlé par l'ennemi. À ce moment là, Jintan aurait préféré que Lejinoss ne soit qu'un pauvre clodo sur un banc avec un minable chapeau, mais ce n’était pas le cas.

Face à la phrase quelque peu douteuse de son adversaire, Jintan fronça des sourcils. Il était agaçant à parler, parler et encore parler. Mais bon, si ça lui permettait de penser au fait qu’il avait l'avantage tant mieux. Voyant que l'homme se cherchait des excuses pour sa phrase, il en profita pour foncer vers lui, prêt à attaquer. Le fait que son adversaire fonça également vers lui l’étonna. Il passait à l'attaque ? Jintan pouvait sentir derrière lui son Maître foncer également, c'est alors qu'une idée lui vient en tête. Alors que les deux combattants allaient être en face à face, Jintan se décala sur le côté. Laissant alors le marionnettiste et la marionnette s'attaquer entre eux.

«  L'idiot.  » pensait le jeune garçon tout en esquissant un sourire moqueur.

Pendant que le jeune garçon s’était décalé sur le côté, il courrait jusqu’à se rendre derrière l'homme. En passant, il trancha sa jambe droite. L'enfant enfonça par la suite son katana dans le biceps de la jambe gauche de son ennemi puis il retira son katana. Ses jambes dans cet état, son adversaire ne pouvait plus rien faire à part souffrir et ressentir sa douleur. L'enfant finit par se diriger vers Lejinoss et donner un coup de main au chapeau afin de le faire tomber au sol. En voyant l'homme qui était son adversaire dans cet état, il grimaçait. Il manquait quelque chose.. Jintan cherche alors autour de lui tout en souriant assez différemment. Il finit par trouver au sol une assiette brisée avec du fromage entouré d'un morceau de jambon. Il y avait plusieurs cure-dent aux côtés de ces dégustations. L’enfant se baissa et les ramassa. Il y en avait dix au total, ce qui était parfait. L’enfant profite du fait que l'homme souffre pour lui enfoncer chacun des cure-dent ramassé dans chacun de ses ongles. Un petit plaisir de torture qu’appréciait l'enfant. Son sourire grandissait au fur et à mesure qu'il les enfonçait. Cela lui rappelait plusieurs souvenirs avec son père où il apprenait à torturer ses proies.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Dim 9 Déc - 20:10
Le plus déplorable dans cette débâcle était encore que Leji trouvait que le haut-de-forme lui allait merveilleusement bien. Tandis que le gamin s'adonnait à des facéties de son âge à base de cure-dents, l'hirsute se saisit du chapeau, hésitant un instant à le remettre sur la tête pour s'assurer qu'il lui aille convenablement. Lucide avant d'être esthète, il y renonça la mort dans l'âme.
En arrière-fond, l'avoué de Manil gémissait sous le joug d'une torture aussi puérile que gratuite. Le Hunter en orange n'y prêta pas attention, trop occupé qu'il était à retrouver son briquet au milieu des décombres. S'imaginant assez mal allumer ses cigarettes au silex, sans le sou, il cherchait désespérément son bien entre les tables renversées et les verres brisés. En pure perte.

Puisqu'il n'y avait pas de petit profit et parce qu'il fallait aller à la guerre comme à la guerre, l'hirsute fouilla celui qui lui avait plus tôt tordu le cou et qui restait là, étalé de tout son long, ruine parmi les décombres. Il était commerçant, il était d'un naturel nerveux et avait les dents jaunes. C'est donc sans surprise que Lejinoss découvrit sur lui un briquet ainsi qu'un paquet de cigarettes. Certes, ce n'était pas sa marque de prédilection, mais dans la dèche comme il était, le bougre était prêt à bien des sacrifices. En tout cas concernant son tabac.
Ne se privant pas davantage d'une occasion d'en griller une, le vaillant Hunter se redressa pour se pencher à nouveau sur ses emmerdes. Indolent, fatigué de tout ce remue-ménage, il mit une claque derrière la tête à Jintan comme il l'aurait fait à n'importe quel marmot venu s'approcher trop près de sa voiture.

- Arrête ça p'tit con. C'est écœurant à la fin.

Ce n'était pas tant l'intégrité physique de leur adversaire qui le préoccupait mais le spectacle des ongles révulsés. La torture eut-elle été plus plaisante à contempler qu'il n'aurait rien trouvé à redire. Les droits de l'homme ne le tourmentaient pas plus que ça, sa conscience se manifestant mollement selon que telle ou telle chose l'arrangeait ou pas. Piotr était tiré d'affaire. Alors qu'il observait le malheureux étendu à grogner entre deux pertes de connaissance, le visage de l'hirsute pâlit. Frappé par une révélation, il se retourna vivement vers le freluquet qui lui avait pourtant sauvé la vie et se saisit de lui à l'oreille.

- Mais dis voir bougre de connard...

Leji n'était pas avare de termes affectueux pour qualifier la jeunesse.

- Si mon allonge avait été moins longue que la sienne.... c'est moi qui me serais retrouvé à sa place !

La remarque ne manquait pas de bon sens, d'autant plus qu'elle ne révélait que la stricte vérité. Pour autant, ce n'était pas une raison valable pour tirer par l'oreille un gamin qui avait au bas mot cinq fois sa force. Cela, Lejinoss le savait, mais il n'aimait pas les jeunes, quand bien même ces derniers lui auraient sauvé la vie comme présentement. C'était juste plus fort que lui.

- T'y as pensé à ça ? Et le respect de tes aînés dans tout ça ? T'en fais quoi ? Parce que faut pas croire, je suis pas un violent, mais tu vas l'avoir ta fessée, hein !

Encore quinze secondes à débiter des conneries de cet acabit et son supplicié le tranchait en deux. Fort heureusement, attirée par le tumulte, la police locale intervint. Bien entendu, elle arrivait trop tard ; en ce sens elle était dans son rôle et accomplissait sa tâche avec brio.
Le Hunter orangé lâcha l'oreille du garçon et alla à leur rencontre, licence Hunter en main.

- Ça va... ça va.... j'ai le droit.

Curieuse manière de se présenter que celle-ci. On inspecta la licence puis on observa son possesseur d'un regard hostile.

- Vous êtes au courant que les membres de l'association Hunter ne sont couverts par notre Justice qu'à condition que les dégâts occasionnés le soient au cours d'une mission ; mission dont ils ont certifié l'utilité publique auprès de nos autorités ? N'est-ce pas ?

Bien sûr qu'il ne le savait pas. Après tout, foutre le monde à feu et à sang gratuitement sous prétexte qu'on avait un bout de carton plastifié dans sa poche ne tenait pas debout très longtemps. Cela pouvait se faire uniquement dans le cadre d'une mission de Hunter. Or, Leji, plus qu'un Hunter, était un guignol avec une licence. La nuance était de taille.

- Un peu que je suis au courant !

Quand il commençait à mentir effrontément, cela était généralement le prélude à la débandade. Mauvais bluffeur, mais n'ayant aucune autre ressource à sa disposition, l'hirsute fit ce qu'il savait faire de mieux.
Le chapeau de Piotr toujours en mains, il y plongea l'une d'elles l'air de rien.

- Alooooors... je crois que j'ai le document qui le certifie à l'intérieur... attendez.... atteeeeeendeeeeeeeeeez....

Et brusquement il enfonça le couvre-chef sur le crâne d'un des deux agents qui perdit connaissance aussitôt. Imiter chaque mouvement de Piotr supposait aussi se retrouver dans le même état que lui à l'instant où le haut-de-forme était posé. Le co-équipier désarçonné par le retournement de situation, penché sur son collègue qui ne revenait pas à lui - le chapeau profondément enfoncé sur la tête, n'eut pas le temps de partir à la poursuite du guignol en orange qui s'enfuyait à toute allure en faisant un salut de la main à ceux qui le verraient disparaître plus loin dans la rue. En peu de temps, il avait réussi à se mettre à dos la mafia, la police et un manieur de Nen particulièrement hostile. Peut-être était-il temps pour Lejinoss Taibug de quitter la République de Minbo. Un changement d'air s'imposait, ce n'était en tout cas pas ici qu'il trouverait la fortune. Il repartait toutefois les poches pleines de l'oseille pris dans le porte-feuille du bistrotier. De quoi subsister encore un peu. Le temps que Manil ne lui mette à nouveau la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 25

Fiche perso
AOP: 422
POP: 4068
Réputation: 104
Lun 10 Déc - 7:58
JH Recherche les emmerdesJintan Ward & Lejinoss Taibug

Ce fut le son de la voix de son Maître qui interrompt le jeune garçon qui s'amusait à torturer Piotr. Il avait osé qualifier son petit jeu d’écœurant ? L'enfant ne comprenait pas en quoi cela l’était mais il respecta son choix. Il arrêta d'enfoncer le cure-dent, le laissant quand même à l’intérieur puis se releva. L'enfant rengaine son katana étant donné qu'il n'en avait plus besoin. Le regard de Jintan était posé sur Piotr qui se trouvait au sol. Ne devrait-il pas le tuer ? Après tout il connaissait son visage et il aura sûrement envie de se venger. C'est au moment où le gamin se dirige vers le futur cadavre qu'il se voit retenu par la main de Lejinoss qui lui tire l'oreille.

Non seulement il s’était permis de lui attraper l'oreille mais en plus il l'avait insulté ? Certes il n'avait pas tort, il aurait pu y passer. Mais cela ne s’était pas passé et Jintan gérait la situation. Alors s’embêter sur des suppositions à se demander ce qu'il se serait passer si il y aurait eu ceci ou cela, c’était une perte de temps. Vient au moment où l'homme lui parle de respect, sérieusement.. il lui avait sauvé la vie ! Et voilà qu'il le menace de lui donner la fessée ? Jintan n’était plus un gamin ou du moins ne se considérait plus comme tel. Ce n’était que les bébés pleurnichards qui subissaient ce type de punition, pas lui. Jintan serrait ses poings, agacé par le monologue du vieux. Il avait envie de lui porter le même coup que le commerçant qui s'en était prit à lui mais cela reviendrai à un « manque de respect de ses aînées ».

- Tu te mo-..

Il n'eut le temps de finir sa phrase que quelques policiers étaient intervenu. Si Jintan voulait se débarrasser de son Maître il n'avait qu'à leur dire qu'il se faisait agresser sexuellement par ce pédophile. Mais ils ne semblaient pas être venu pour ça. Une fois son oreille laissé en paix, l’enfant ne peut s’empêcher de la toucher. Ça faisait mal mine de rien. En voyant le vioque présenter ce qui paraissait être sa licence de Hunter, il s'en servit comme excuse. Être Hunter permettait de tuer sans être arrêté ? C’était une motivation supplémentaire pour Jintan, tuer sans conséquence, le rêve.

- Vous êtes au courant que les membres de l'association Hunter ne sont couverts par notre Justice qu'à condition que les dégâts occasionnés le soient au cours d'une mission ; mission dont ils ont certifié l'utilité publique auprès de nos autorités ? N'est-ce pas ?

Finalement le jeune garçon s’était imaginé trop de choses. Il fallait prévenir que c’était pour une mission auprès des autorités. Ce qui était complètement débile puisque cela pourrait laisser une trace de la mission et permettre à l'ennemi d’être au courant si il était assez malin pour se renseigner.

- Alooooors... je crois que j'ai le document qui le certifie à l'intérieur... attendez.... atteeeeeendeeeeeeeeeez....

Le gamin regardait la scène se passer entre Lejinoss et les flics. Quelle idiotie allait encore faire son Maître ? Sortir un majeur levé du chapeau ? Il était évident qu'il n'avait aucun document et personne ne sait quel genre de connerie il allait faire. C'est alors qu'il avait enfoncer le chapeau sur le crâne du policier et qu'il avait prit ses jambes à son cou. Mais il n'avait pas oublié quelque chose ? Non ? Son annonce précisait qu'il aidait à passer l'examen Hunter et rien de tout ça n'avait été fait. La seule chose qu'il avait apprit était que Lejinoss Taibug était un imposteur. Cependant il faut avouer que c'est une personne très rusé avec de très bonnes réflexions. Après tout c’était lui qui avait comprit en un rien de temps le fonctionnement du chapeau de Piotr. En parlant de chapeau, celui-ci était sur la tête du policier. L’enfant se dirige vers le policier et l’enlève, il devait bien réparer l’erreur du vieux.

- Dites moi, vous..

Alors que le policier tenta de parler avec le jeunot, celui-ci partait en courant. Il faut avouer qu'il avait peur, il n’était pas innocent non plus dans l'histoire. C'est lui qui avait tout fait après tout.

Après ce combat, le jeune garçon décide de se reposer afin d’être en forme pour le jour de l'examen. Avec ce combat en guise d’entraînement, et la ruse qu’avait montré Lejinoss, Jintan en avait apprit beaucoup. Mais en plus de cela il prit connaissance d'une nouvelle chose, le Nen.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 30/11/2018

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: