Vastaras Mogadistio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vastaras Mogadistio

Message  Vastaras Mogadistio le Ven 26 Mai - 12:33

Nom : Vastaras

Prénom : Mogadistio

Sexe : Homme

Age : 23 ans

Taille : 1m76

Race : Humain

Description physique : Vasta est un jeune homme avec une taille dans la moyenne. Il porte des cheveux châtains clair longs, qui lui arrivent au ras de la nuque. Il a des yeux bleus, plutôt en amande. Il a un nez fin et une bouche plutôt discrète. Pour ce qui est de son corps, il est assez maigrichon, sa musculature n'étant pas assez développée pour lui donner de bonnes proportions. Pour ce qui est de ses expressions, il n'est pas du genre à vraiment sourire. Sous l'effet de la gêne ou de l'angoisse, il se tord les mains plus ou moins violemment. Son visage restera d'ailleurs toujours neutre même sous le coup de profondes émotions. Il lui arrive d'avoir les yeux qui pleurent sans qu'il ne laisse échapper un sanglot. Il a d'ailleurs le regard fuyant. Au niveau de ses habits, il porte régulièrement un sweater foncé, assorti d'un pantalon beige ou gris. C'est son costume passe-partout, toujours dans l'optique de ne pas se démarquer du reste de la masse. Sa démarche, qui rentre aussi en compte, est plutôt rapide. Il ne sort que le temps d'un trajet, il n'a pas le temps de flâner et ainsi il marche à une vitesse folle, les yeux rivés au sol en permanence.

Description mentale : Vastaras est une personne extrêmement timide. Pathologiquement parlant. Il est presque incapable de tenir une conversation qui sort des simples conventions formelles. Il lui est déjà arrivé d'être pris de crises d'angoisse face à de simples personnes qui l'avaient soudainement abordé, trop chaleureusement. Ce trait s'efface complètement avec ses proches, qui se comptent néanmoins sur les doigts d'une main. De cet aspect principal découle d'autres facettes plus secondaires. Sa propension à se tenir en retrait, à "rester dans l'ombre." Ce qui fait de lui quelqu'un que les gens évitent, car ils ne peuvent pas percer sa coquille. Sa diplomatie aussi, lui qui déteste les interactions craint plus encore les conflits. S'il peut trouver une issue paisible, il l'a choisira toujours. Il n'est pourtant pas naïf et essaye de rester hors des situations dangereuses plutôt que de foncer dedans et de patauger ensuite pour en sortir. Néanmoins le jeune homme s'est trouvé une passion qui lui permet de canaliser ses angoisses: l'ornithologie. Les oiseaux ont toujours été les seuls êtres pour lesquels il entretenait une véritable admiration. Il s'est d'ailleurs énormément documenté à leur sujet et a acquis une connaissance assez folle des volatiles.

Equipement : Un sac à dos affreusement démodé avec à l'intérieur un appeau, des couverts jetables, des mouchoirs de tissu et aussi son portefeuille

Faction : Hunter amateur

Histoire : Né dans l'immense York Shin City, Vastaras fut élevé par sa mère qui travaillait comme croupière dans un des nombreux casinos de la ville. Marra ne lui parla jamais de son père, un jeune riche qui s'était entiché d'elle l'histoire d'une nuit avant de disparaître au petit matin. Trop pauvre et pas assez déterminée pour se débarrasser de l'enfant, la jeune femme avait alors décidé de l'élever, malgré les difficultés qui viendraient.

Ne sachant pas comment s'y prendre, elle couvrit son enfant de sa protection, faute de pouvoir lui apporter autre chose. Vasta grandit seulement avec sa mère et ne quitta que peu de fois le confort de son appartement. Il ne fut jamais pris de l'envie de sortir et de découvrir le monde. Marra commença à donner des leçons à son fils l'après-midi avant d'aller travailler le soir. Elle refusait de le voir évoluer dans les écoles des quartiers pauvres, sous-estimant peut-être les conséquences de son choix.

Vastaras grandit sans pouvoir développer la capacité d'entretenir des relations. La seule personne qu'il avait jamais véritablement connu était sa mère et il ne savait pas comment se comporter en société. Il n'en avait pas besoin, dans les quarante-quatre mètres carrés qui constituaient son monde. Son entrée au collège, inévitable du fait de la fatigue de sa génitrice, fut une catastrophe sans nom. À peine avait-il mis le pied hors de chez lui qu'une pression déraisonnable s'était exercée sur ses épaules. Il avait eu le courage d'arriver jusqu'à l'établissement. Mais là-bas, tous les regards étaient braqués sur lui, le suivaient dans sa progression.

Il s'était mis à pleurer sans émettre le moindre bruit, ne voulant pas attirer d'avantage l'attention. Il ne savait pas comment réagir. Le monde contenait-il autant de personnes que cela?! Il passa la journée dans un état second, mais il réussit à le faire passer pour une simple timidité. Au fur et à mesure, sa paranoïa diminua. Mais l'angoisse ne le quittait plus, profondément ancrée dans son être. Il évita tous les contacts physiques possibles, fuyant au retentissement de la sonnerie. Rentré chez lui, il racontait une version différente à sa mère, prétendant de s'être fait plusieurs amis et de vraiment apprécier la vie scolaire. Car il ne pouvait pas supporter de la voir s'inquiéter pour lui. Il prenait sur lui, espérant que les choses s'apaisent et qu'il puisse vivre tranquillement de nouveau.

Huit ans passèrent sans que rien ne change. Atteignant la majorité, il se voyait propulsé devant le choix d'une vie, d'une carrière et d'un projet sur le long terme. Il aurait voulu pouvoir affirmer sa volonté de ne rien faire mais son innocence s'était envolée quand il avait découvert le monde extérieur. Il devait rentrer dans les petites cases pour avoir la paix, quoi qu'il en coûte. Alors, pour la première fois il prit une décision. Il voulut étudier les langues et devenir traducteur. C'était un de ces métiers qui pouvaient s'exercer à domicile, et il avait toujours montré de certaines dispositions pour ce genre d'activités. Il s'inscrivit donc dans une faculté, mais fut tourmenté par la nécessité de financer les études en question. Sa mère se voulut rassurante, lui expliquant qu'elle avait pris un deuxième travail, de journée cette fois.

Durant deux ans, le jeune homme donna son maximum et finît par décrocher son diplôme. Mais il se trouva devant deux problèmes qui ne pouvaient trouver, à ses yeux, qu'une seule issue. Le premier était l'abondance de la concurrence dans son secteur. Les traducteurs étaient immensément nombreux depuis quelques années, faisant de  l'accès aux missions une véritable mêlée d'où seuls les plus charismatiques ou les surdoués sortaient vainqueur. Le jeune homme se retrouvait donc piégé. Le deuxième obstacle était la condition physique de sa mère, qui s'était dégradé du fait de son acharnement pour travailler. Cela ajouta à l'angoisse permanente du jeune homme une pression supplémentaire. Conscient de sa nécessité de prendre ses responsabilités, Vastaras prit une décision extrêmement complexe pour lui. Passer l'examen de Hunter. Il était bien conscient que c'était une épreuve au-delà de ses capacités, mais c'était peut-être aussi pour lui le seul moyen de gagner suffisamment d'argent pour mettre sa mère en dehors du besoin tout en pratiquant une activité en solitaire. Et de ce qu'il avait pu en entendre, ce métier changeait les gens. Il ne lui en fallait pas plus.

Nen : Emission

HRP

Prénom : Benjamin

Âge : 18 ans

Centres d'intérêts : Les mangas, le Roleplay, la musique et bien d'autres choses!

Comment vous avez nous découvert : Grâce au fantastique fondateur! Smile

Quelques mots sur vous : Cordial, serviable et sympathique! ^^
avatar
Vastaras Mogadistio

Messages : 3
Date d'inscription : 26/05/2017

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vastaras Mogadistio

Message  Lejinoss Taibug le Ven 26 Mai - 14:05

On a droit au marché de l'emploi des traducteurs, d'une passion sur l'ornithologie même pas mentionnée une fois dans l'histoire, une mère même pas nommée et aucun autre PNJ développé et un personnage qui pense qu'il est impératif qu'il devienne Hunter alors qu'ils y a quelques millions d'autres possibilités à ses problèmes de vie.

soupire

Mais aucune incohérence vis à vis de l'univers, donc je valide. Mais va falloir retravailler ses motivations par la suite, parce que vouloir devenir Hunter sans réelle raison, ça tient pas sur le papier.
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 646
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum