Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Aller en bas

Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  M.J le Lun 3 Oct - 11:16

Nombreux avaient été les candidats parvenus à un dénouement heureux. Tout était bien évidemment relatif, cependant, une vingtaine de pêcheurs avaient ramené leur prise. La chaleur les accablait, mais ils avaient le sourire aux lèvres, ils étaient confiants. S'ils avaient réussi ce tour de force que de pêcher dans la lave, il leur semblait que plus rien ne pouvait les arrêter.

Peu avant la fin du délai octroyé, leur examinateur s'était isolé pour aller vider sa vessie. Il semblait à tous ceux présents au creux du volcan que la température devenait de plus en plus insupportable. Personne n'avait mesuré la température avec précision, mais tous commençaient à être certain qu'il faisait plus chaud que depuis leur arrivée.

Patientant, ou plutôt s'impatientant, les vingts rescapés attendaient le retour de celui censé les guider vers leur épreuve final. Il tardait à chacun de pouvoir enfin s'extirper du volcan qui les cuisait maintenant à feu vif. Seulement, l'examinateur prenait trop de temps. Les plus hardis partirent à sa recherche. Les plateformes stables n'étaient pas légions à dans la fournaise. Pourtant, leur recherche fut infructueuse. Infructueuse mais pas inutile pour autant. Un talkie walkie semblait avoir été dissimilé dans une fissure de la roche. Il grésillait.

Lorsqu'enfin, le délai arriva à son terme, la voix de leur guide se manifesta à travers l'appareil.

- Il y a vraiment de quoi être admiratif des vulcanologues, ils ont prévu, presque à la dizaine de minute près quand le volcan entrerait en éruption.

Cette nouvelle glaça d'effroi les participants. Certains jetèrent un oeil au magma qui s'agitait toujours plus, il leur semblait même que la "marée" montait.

- Attraper un poiscaille, ce n'était que le début des emmerdes. Je vous attend avec votre prise à 20 kilomètres au Nord-Est du volcan dans un refuge. Un bon conseil, magnez-vous et soyez sur vos gardes. La faune qui vous entoure risque d'être nerveuse à cause des effusions de lave, et la coulée promet de s'étendre sur une dizaine de kilomètres.
Plutôt que de vous souhaiter bonne chance, je vous souhaite une bonne course.


Et la communication s'interrompit. Des roches volcaniques commencèrent à sautiller. Les débris rocheux englués de magma étaient de plus en plus épais. Partout dans le cratère, des cris d'animaux se succédaient. Le comité Hunter semblait avoir tendu un piège à ses candidats en se demandant s'ils seraient capables de s'en extirper. Compte tenu de la difficulté de l'épreuve, tout cela relevait plus de la tentative d'extermination que de l'évaluation stricte.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Peter Sanyr le Jeu 6 Oct - 20:04

Peter enleva son teeshirt, il prit à deux bouts opposées, il y déposa sa carpe à l’intérieur comme si elle était dans hamac et l’enroula rapidement. Ainsi sa proie était protégée et bien calé, il accrocha son teeshirt au niveau de son biceps gauche, ainsi il ne serait pas gêné pour se déplacer. Si on devait résumer sa situation, il n’avait plus d’eau et il y faisait une chaleur à en crever, il venait d’escalader un volcan en un peu moins de 6 heures et il devait redescendre le massif, le plus rapidement possible s’il ne voulait pas finir cramer, et enfin pour finir le tout, il était fatigué, exténuer. Mais bon, il n’était pas du genre pour s’arrêter pour si peu.

Il entreprit donc remonter la cuvette, avant la descente, il devait refaire un peu d’escalade. La côte était moins abrupte, mais elle avait moins de prise. Il essaya donc de courir, le plus rapidement possible en essayant de s’accrocher à un rocher. Sa main agrippa la roche, mais il glissa, il essaya de se retenir du bout des doigts, ses ongles raclèrent la roche. L’un d’entre eux commença se retourner, la douleur naissante le fit lâche. Il s’écroula à terre et roula au bas de la cuvette.

Il se releva péniblement, il ressaya, finissant même quasiment à quatre pattes. Il réussit à rejoindre le premier rocher. Finalement, la technique à quatre pattes était plutôt efficace, il entreprit de continuer jusqu’en haut. Lorsqu’il atteint le sommet, un grondement provenant du plus profond du volcan se fit entendre. L’éruption allait bientôt commencer. Peter se dirigea vers la falaise, regarda vers le pied du volcan.

Il n’avait pas le choix, il fallait descendre et vite, il regarda autour de lui. D’autres que lui était arrivé au sommet. Rien ne pouvait l’aider à descendre plus vite, il avait seulement un trident et un poisson attaché à son bras. Il se repéra grâce au soleil qui finissait de se coucher, il se plaça dans la direction du nord-est. Il commença donc à descendre de la même façon qu’il avait faite à l’allée, à la force de ses bras et jambes. Il plaça son corps très proche de la paroi et descendit. L’adrénaline faisait effet, il était reboosté ! Faut dire quand il y a un volcan qui menace de faire éruption et en plus que vous êtes dessus, bas je veux bien croire qu’il était motivé. La descente était relativement plus rapide et plus simple que l’ascension. Mais il devait confirmer ses prises, car ses mains étaient écorchées et donc douloureuses.

Une secousse se fit sentir, Peter s’agrippa d’autant plus à sa prise. Mais le volcan tremblait de plus en plus fort, une énorme explosion résonna dans toute la vallée, ça avait finalement bien commencé ! D’un mouvement tête, Peter put voir une roche en fusion expulser du sommet. Distrait, il ne vit pas que la prise de sa main droite se fissurait. Elle lâcha, déséquilibrer, ses pieds dérapèrent, seul sa main gauche restait encore place. Ses doigts le faisaient souffrir, ils étaient engourdit, il desserra sa prise pour essayer de se replacer, il tomba.
avatar
Peter Sanyr

Messages : 28
Date d'inscription : 07/07/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Hama Kruyech le Mar 23 Mai - 22:47

En attendant que quelqu'un se décidât à partir à la recherche de l'organisateur et trouvât le talkie-walkie, Hama discuta un peu avec son compagnon de route. Il venait d'un village guère trop éloigné de celui où Hama elle était née. Il devait avoir quinze ans, à l'époque. Elle tenta de se l'imaginer jeune éphèbe mais n'y parvint pas et préféra laisser cette idée de côté. Elle lui parla un peu d'elle, tâchant de ne rien dévoiler qui pût être utilisé contre elle ultérieurement - on n'est jamais trop prudent. Il se montra beaucoup plus secret, refusant même, amusé, de lui expliquer la façon dont il s'y était pris pour se procurer autant de poissons. Probablement pas par la pêche, vu son absence d'équipement. Peut-être avait-il l'air plus affable qu'il ne l'était ? Cherchait-il à bien se faire voir d'elle pour utiliser la belle plante orangeâtre ? Quoi qu'il en fût, il se comportait en parfait gentilhomme, comme une sorte de cousin très éloigné. Le genre qui pourrait avoir des vues sur sa cousine, mais dans sa tête seulement, dans un premier temps.

On finit par dégoter le message indiquant le début de la troisième épreuve, et la panique survint tout à coup. Si on ne se remuait pas le derche, le feu ne tarderait pas à faire à tous une épilation du sillon inter-fessier avant de poursuivre jusqu'au bout du dernier cheveu.

D'ailleurs, cette deuxième épreuve n'avait en fait servi à rien. Ceux qui avaient abandonné devaient sortir par leurs propres moyens de ce satané volcan, se retrouvant
de facto dans la même panade que ceux qui avaient réussi. Les numéros de ces derniers avaient-ils seulement été notés ? Et si un perdant leur piquait leur prise ? Et si on leur prenait leur numéro ? L'association Hunter avait certainement prévu quelque chose... non ?

"On dégage !" Bryg tirait Hama par le bras. Par où comptait-il passer ? Beaucoup avaient pris leurs jambes à leur cou sans parvenir à monter efficacement, à l'exception de certains qui disposaient d'instruments pour les aider, comme des bâtons pour se soutenir. "Regarde, là !" Un blond peroxydé s'en sortait bien en y allant à quatre pattes. "Dépêchons, ou on va sentir le roussi." Ha. Ha. "Sans jeu de mots." Hama était trop fatiguée pour réagir convenablement et ignora simplement la remarque.

Elle se mit à remonter la pente de son mieux, se fichant pas mal que Bryg pût lui reluquer l'arrière-train : il pourrait éventuellement la rattraper en cas de chute. Elle dérapait un peu mais ses bras ne lui faisaient pas trop mal pour l'instant. Ses mains chauffaient petit à petit au contact de la roche qui semblait avoir été mise dans un four en préchauffe. Elle sentait la température monter mais se refusait à jeter des regards en arrière pour constater l'évolution ou non du niveau de la lave. Ça ne la ferait pas avancer plus vite.

Elle parvint à une petite plateforme où deux personnes, en se serrant, pouvaient tenir debout. Bryg et elle s'y reposèrent quelques courts instants, suffisants pour qu'on s'en prît à eux. Hama sentit une main lui agripper l'épaule. Instinct de survie ou réflexes dus à son expérience en dojo, le fait est qu'elle fit passer par-dessus elle le corps auquel appartenait la main, grâce à une poussée d'adrénaline teintée de peur. Il ne s'agissait pas d'un homme mais d'une bestiole étrange au cri strident, sorte de bonhomme de poils aux courts bras humains, glabres, pour le coup. Plutôt que de regarder le futur cadavre dévaler la pente et fondre dans un hurlement horrible, Hama se retourna et constata la présence d'une fissure large mais discrète, d'où était provenue la bestiole.

Une idée vint alors à Bryg, qui leva les yeux vers le sommet du cratère, pas encore tout près.
"Non." Son regard allait de la fissure au sommet du cratère. "Non, non, non !" Hama comprenait le cheminement de sa pensée. "Non, c'est trop dangereux. On peut le faire, on peut y arriver. On est dans les temps, Bryg." Elle n'en savait rien mais ne se voyait pas tenter de trouver son chemin dans les galeries probablement tortueuses et pas forcément adaptées à des humains, pour possiblement arriver à une sortie plus haut dans le cratère.

Bryg lui adressa un regard où pétillait la curiosité d'un enfant :
"J'ai envie de tenter ma chance. On se retrouve à l'arrivée !" Et il s'engouffra dans la fissure, laissant Hama bouche bée. "Merde !" Il était hors de question de le suivre. Elle n'était pas suicidaire à ce point. Elle se remit immédiatement en marche, voyant d'autres concurrents arriver vers sa plateforme, et pressa le rythme.

Arrivée en haut, elle ne vit pas le blondinet qui les avait inspirés, Bryg et elle. L'air légèrement plus frais que la fournaise précédente la ragaillardissait un peu, et elle prit une grande bouffée d'air.

Elle tourna autour d'elle pour tenter de mieux appréhender sa situation. Devant elle se déroulait un mur d'escalade presque à pic, qui lui paraissait impossible à descendre. Certains tentaient l'expérience, mais elle ne s'imaginait pas avoir la force de descendre ainsi. Elle courut comme elle put le long de la crête, jusqu'à trouver un versant légèrement moins abrupt.

Personne ne se trouvait dans les parages, apparemment. Elle entama sa descente, qui s'avéra moins ardue qu'elle se l'était représentée, surtout en comparaison avec la première alternative. Son itinéraire n'était pas idéal par rapport à la direction dans laquelle se trouvait le refuge où ils étaient attendus, mais elle devrait pouvoir s'en sortir. Si la lave n'explosait pas de son côté.


Dernière édition par Hama Kruyech le Jeu 25 Mai - 12:47, édité 2 fois
avatar
Hama Kruyech

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 25

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/u3wall

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Amir le Mer 24 Mai - 16:27

Les instructions pour cette troisième épreuve étaient claires tandis que le magma commençait déjà à s’agiter comme avaient pu le remarquer certains. La vingtaine de participants arrivés jusqu’ici commençaient déjà à paniquer et cette chaleur assommante ne faisait qu’aggraver l’état mental de ces derniers.
Même Amir qui avait réussi les deux premières épreuves sans trop grandes difficultés avait compris que là il fallait qu’il cesse de rêvasser et qu’il s’active.

Les participants commençaient à s’agiter, certains avait décider d’escalader et d’autres ont préféré se faufiler dans les fentes qui parsemait la paroi. Après quelques minutes d’observation et voyant le magma s’exciter de plus en plus, Amir prit le butin qu’il avait chassé au préalable et commençât à grimper la paroi. Astucieux, il avait pris la peine d’accrocher à l’aide de sa longue cape la bête sur son dos, ce qui permettait à ses deux mains d’être libres pour mieux grimper.

Le volcan commençait déjà à trembler violemment et quelques concurrents avait déjà réussi à s’extirper de celui-ci. Amir avait trouvé refuge dans l’une des nombreuses plateformes sableuses qui étaient répandues le long de la paroi dans le but de souffler un peu. Mine de rien la journée avait été chargée même pour un gaillard musclé comme lui. Les derniers candidats, ceux qui trainaient le pas, commençaient à le rattraper. Amir réalisa que la situation devenait inquiétante et qu’il fallait qu’il se ressaisisse. Il se releva alors, pris une grande inspiration puis, après avoir bien attrapé son point d’appui, se remit à grimper.

Ça y’est, la lumière du jour était de plus en plus visible : il s’approchait de son objectif à vive allure quitte à en laisser ses douces mains. Tout n’était donc pas perdu pour lui malgré le retard qu’il avait accumulé. Cependant le volcan s’agitait de plus en plus, les roches commençaient à s’écroulé et les grondements étaient de plus en plus nombreux et de plus en plus fort.

Amir venait de réaliser qu’il était trop tard, le volcan allait entrer en éruption. Soit il trouvait une solution par miracle ou soit il crevait ici comme un vulgaire insecte si près du but. Amir venait de se rappeler plus il montait en altitude et plus la paroi s’affinait et était fragile. Sans prendre le temps de trop réfléchir il saisit un dernier point d’appui fermement de sa main gauche et prit son sabre de la droite. Il assainit plusieurs violent coups successivement à cette paroi qui commençait à craquer.
L’adrénaline montait en lui, sa main gauche, il ne la sentait plus. Alors qu’un souffle ardent d’une terrible force se faisait ressentir, il frappa une dernière fois la paroi faisant un trou juste assez grand pour qu’il puisse s’y faufiler à l’intérieur.

Il réussit à se retrouver de l’autre côté de la cloison en quelques brefs mouvements. L’air frais se baladait sur sa peau, c’était un plaisir pour lui. Sans tergiverser plus longtemps, il commença à désescalader cette cloison qu’il avait tant difficilement chevaucher.
avatar
Amir

Messages : 18
Date d'inscription : 23/05/2017
Localisation : Tokyo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Hama Kruyech le Jeu 25 Mai - 14:23

Hama sentit soudain ses mains trembler. Parkinson, à son âge ? Ce devait être autre chose. Pendant qu'elle réfléchissait, elle raffermissait sa prise pour éviter une chute qui s'avérerait à coup sûr mortelle. Elle perçut comme un grondement, qui gagnait rapidement en puissance. "Ça commence... Pourvu que ça pète pas de mon côté... !"

Elle eut une pensée pour les autres. La plupart des autres chemins étaient tellement abrupts que, avec un peu de chance, la lave passerait au-dessus des escaladeurs. Mais elle finirait bien par retomber, et ils seraient pris au piège. Même s'ils s'en sortaient, ils devraient toucher la lave qui resterait sûrement chaude assez longtemps, trop pour leur permettre de finir l'épreuve dans les temps. Si ça explosait de leur côté.

Si, par malheur, elle se retrouvait sous la coulée, c'en serait fini d'elle. Pour l'instant, elle ne pouvait que tenter de poursuivre sa descente, plus lentement et en assurant encore plus ses prises. La sécurité primait sur la vitesse. Elle serait vite fixée de toute façon.

Quelques mètres seulement après ces réflexions, et alors que le grondement s'était transformé en grognement menaçant, un bruit fort différent retentit tout près d'elle. Une odeur étrange la fit se mettre sur ses gardes et s'attendre à l'attaque d'un autre de ces monstres qui semblaient sortir de l'imagination d'un lecteur trop assidu de bandes dessinées. Comme s'il redoutait un danger à l'intérieur de la roche, un homme-chèvre avait découvert une fissure et pointé le bout de sa truffe dehors, sans apparemment avoir remarqué Hama.

Ni une, ni deux, elle se balança pour prendre de l'élan et envoya un magistral coup de genou dans la tête de l'animal. L'air frais lui faisait assurément du bien, elle venait d'en faire la démonstration par ce joli saut suivi de l'attaque. L'homme-chèvre, sonné mais non assommé, avait reculé dans son tunnel. Hama s'y engouffra comme elle put, pour mettre KO son adversaire. D'ici, elle serait protégée d'un écoulement de lave de son côté.

Moins de trente secondes plus tard, le volcan entra en éruption dans un bruit déchirant, envoyant des quantités phénoménales de gaz et roches en fusion dans une colonne de fumée qu'on ne finirait pas de voir de sitôt. Immanquablement, le ciel bleu qu'elle voyait à travers l'entrée se transforma en un rideau ardent qui bloquait toute sortie.

Il s'en était fallu de peu.
"Eh bah, mon coco, je t'ai sauvé la vie" dit-elle à la bestiole allongée à terre, la langue pendante et l'air encore moins intelligente que lorsqu'elle était consciente. "La mienne aussi, apparemment."

La lave coulait-elle partout autour du cratère ? Il resterait forcément des fissures permettant de sortir sain et sauf. Quoique... Sauf, à défaut de sain. En effet, qui savait ce qui se tapissait dans ces entrailles minérales ? Il fallait prier pour ne pas tomber dans un cul-de-sac, voire pour retrouver Bryg. Ces galeries n'étaient en fait peut-être pas si labyrinthiques et en une légère pente toute gentille et mignonne. Ou pas. Qui vivrait verrait : Hama s'enfonça dans les profondeurs en quête d'une fissure lui permettant de voir l'extérieur.
avatar
Hama Kruyech

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 25

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/u3wall

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Hama Kruyech le Dim 28 Mai - 14:32

Le chemin était tortueux, souvent assez étroit et manquait cruellement de lumière. Hama avait dû sortir son téléphone - vérifier qu'il marchât toujours malgré la chaleur et la chute de tout à l'heure - et en activer la fonction lampe de poche, qui devrait lui permettre de tenir trente minutes maximum. C'était mieux que rien, et de toute façon elle espérait bien être sortie de ce pétrin en moins de temps que cela !

Elle avançait prudemment, ne pouvant de toute façon pas courir tellement les galeries s'avéraient inégalement creusées. On avait vite fait de se fouler la cheville et se retrouver coincé ici, à la merci des hommes-chèvres. D'ailleurs, après quelques embranchements, Hama en trouva un par terre, en sang. Probablement un Hunter amateur avec qui il avait eu maille à partir. Elle l'enjamba et poursuivit sa route.

La jeune femme se faisait le plus discrète possible, tâchant de n'attirer l'attention ni de la faune locale ni de ses concurrents : à part Bryg, elle ne savait pas si quel genre d'énergumène elle tomberait, et la plupart de ceux qui avaient réussi à atteindre le cœur du cratère n'avaient pas l'air commodes.

Pendant sa descente hasardeuse, elle remarqua deux autres cadavres humano-chevresques, puis plus aucun pendant plusieurs centaines de mètres. Avaient-ils maintenant peur de se montrer ? Ou la personne qui l'avait précédée les avait attirées ailleurs ? Ne voulant pas utiliser trop des forces qui lui revenaient petit à petit, Hama se contenta d'avancer, jusqu'à un cul-de-sac.


"Eh merde, je trouvais ça trop simple, aussi..." Elle se retourna. La lumière de son téléphone révéla la présence de trois de ces bonshommes de poils aux bras humains, qui lui bloquaient le passage. Ils avaient l'air menaçants, et elle ne pourrait pas faire grand chose face à eux. Elle évoluait dans un espace d'à peine un mètre cinquante de large pour à peine plus de haut. Des ecchymoses maculaient son corps à force de se cogner çà et là, et elle respirait mal bien que ça s'améliorât.

Elle tenta de faire semblant de se précipiter en avant tout en poussant un cri de défi, essayant de faire en sorte que la lumière aveuglât autant que possible ses adversaires. Ils bougèrent peu, à peine impressionnés.
"Eh merde." Quel grossier personnage. Si sa pauvre mère avait entendu ça...

Il allait falloir qu'elle en vînt aux mains. Ses quelques talents ne seraient pas vraiment déployables dans cet environnement. Une fois n'est pas coutume, elle devrait passer à l'attaque. Elle n'aimait guère cela, mais la situation l'exigeait. Elle passa en revue les techniques qu'elle pourrait éventuellement utiliser et vérifia l'état de son corps. C'est alors qu'elle se rendit compte d'une substance peu agréable, collante, entre ses cuisses.
"Mais c'est pas vrai ! C'est vraiment pas ma journée..." Heureusement que ses menstruations ne s'accompagnaient pas d'effets secondaires trop horribles ; elles étaient juste dérangeantes.

Cela donna une idée à la jeune femme. Son sang refoulait grave dans ces conditions : si même les humains y étaient sensibles, peut-être ces créatures le seraient-elles encore davantage ? Un bref coup d’œil à son entrejambes lui confirma qu'elle aurait de quoi faire.

Tout en poursuivant ses cris et ses feintes d'escrime avec son téléphone pour maintenir à distance le petit groupe, Hama baissait son pantalon. Ça ne sentait vraiment pas la rose, surtout avec la transpiration qui s'était mêlée à tout ça. Heureusement que le pantalon qu'elle portait ne lui collait pas trop au corps et lui permettait de l'ôter sans avoir à enlever ses chaussures, ce qui eût été mission impossible dans ces conditions.

Après quelques efforts, elle parvint à son but et se retrouva en culotte tâchée, le téléphone dans la main droite et le pantalon dans la gauche, qu'elle tenait au niveau des genoux. Sa prise de l'épreuve précédente tomba à terre, n'ayant plus rien pour l'empêcher de glisser de sous son débardeur. Hama fit des moulinets avec son bras gauche, suffisamment petits pour que les parois ne bloquent pas le tissu, pour envoyer le délicat parfum vers les récepteurs sensoriels des boules de poils, peu peu qu'elles en eussent.

Et elles semblèrent en avoir. Elles reculèrent petit à petit, perdant leur agressivité, et Hama en profita pour faire un bond en avant et donner un titanesque coup de pied au plus proche de ses adversaires. Celui-ci s'effondra et les autres prirent la fuite. Hama se défoula sur son adversaire à terre, le roua de coups de pied plus ou moins bien placés, et s'en éloigna une fois sûre qu'il ne se relèverait pas.
"Pour une fois que ça m'est utile, ces conneries..."

Elle remit son pantalon dégueulasse, replaça le poisson sur son ventre, respira un bon coup et fit demi-tour pour trouver un autre embranchement, et si possible une sortie de ce satané volcan.
avatar
Hama Kruyech

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 25

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/u3wall

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Hama Kruyech le Ven 2 Juin - 1:14

Hama déambulait dans les couloirs, s'évertuant à rester près de l'extérieur et à maintenir son cap vers le plancher des vaches. Elle était complètement perdue niveau orientation mais cela ne la troublait pas tant que ça : sortir de cet endroit de malheur prévalait sur tout.

Après une bonne demi-heure au cours de laquelle elle n'avait rencontré nulle âme qui vive — peut-être les animaux du coin ne vivaient pas en dessous d'une certaine altitude (bassitude ?) —, elle finit par enfin trouver une issue. Il s'agissait d'une fente étroite, que Hama avait repérée grâce à la lumière du jour à qui elle permettait de pénétrer l'obscurité de l'épiderme du volcan.
"C'est bizarre, pourtant ça m'indiquait trente minutes..." Elle vérifia la batterie de son téléphone, qui n'affichait que deux minutes supplémentaires d'utilisation. Il lui avait semblé avoir passé de nombreuses heures dans ce labyrinthe.

En même temps, l'organisateur n'avait précisé que le lieu du rendez-vous. Certains joueraient peut-être sur le règlement, arguant qu'ils ne disposaient pas de toutes les informations et qu'arriver deux semaines après les autres ne pouvait en aucun cas se révéler problématique, genre de joyeusetés.

De toute façon, Hama se sentait bien : elle se trouvait relativement proche du sol, et la température se voulait chaude mais tellement plus fraîche que dans les hauteurs, avec ce magma... Le versant où le chemin suivi par Hama débouchait ne témoignait d'aucun écoulement de lave. Certains des concurrents qui avaient opté pour une descente par la paroi avaient donc pu survivre, pour peu qu'ils se trouvassent du bon côté.

L'esprit léger, fière et soulagée d'avoir survécu à cette journée incroyable, la rouquine fit des pieds et des mains (jeu de mots !) pour retrouver la terre ferme en quelques minutes. Elle regarda le soleil pour tâcher de se repérer.
"À vingt kilomètres au nord-est du volcan dans un refuge... L'ouest a l'air d'être par là, donc le nord-est est là... Hé, mais... !"

Elle pourrait aisément rejoindre le refuge, ou en tout cas son emplacement probable : seul un no man's land l'en séparait, qui avait été épargné par l'éruption. Mais au loin, la lave semblait bifurquer vers une espèce de petit bois, dans lequel se trouvait certainement la carte de Hunter de Hama, lui tendant ses petits bras si attendrissants.

Reprenons. La course n'empêchait en rien la réflexion, surtout sur un terrain aussi nu que celui-ci. Hama distinguait une demi-douzaine de personnes courant, plus ou moins loin d'elles, en direction du nord-est. Elle ne reconnut personne en particulier, surtout pas Bryg, et se lança à leurs trousses. Il ne s'agissait assurément pas d'une course, mais ne pas arriver la dernière ferait toujours meilleure figure qu'arriver bon dernier, à moitié mort.

Qui étaient ces gens, de toute manière ? Avaient-ils un poisson ? Si oui, l'avaient-ils obtenu légitimement, ou bien l'avaient-ils subtilisé ? Récupéré sur un mort ? Trouvé par terre ? Hama elle-même avait-elle mérité son poisson ? Oui : ce n'était pas par hasard qu'elle était parvenue, alors que peu auraient parié sur elle, à triompher. À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire,
dit-on. Elle avait vaincu le péril et triompherait modestement avec une gloire sous forme de bain de luxe au Jappon, réputé pour ses sources chaudes. Si elle triomphait.

Elle n'était en effet pas encore au bout de ses peines. Il lui fallait encore parvenir au refuge avant que la lave ne s'en mêle.
Elle pressa le pas malgré son corps qui, lui, n'oubliait pas tout ce qu'elle lui avait fait subir ces dernières heures. Son entrejambe faisait
shlik shlik et la gênait dans sa course, mais elle fit abstraction et se jura de penser à changer de pantalon juste avant d'arriver à destination.

Quand Hama pénétra dans le bois, la lave n'était plus qu'à une trentaine de mètres et s'en approchait lentement. Toutes deux semblaient épuisées, ne parvenant plus à avancer correctement : le liquide manquait de puissance, loin de sa source, et les jambes de la jeune fille lui rappelèrent qu'elle avait passé sa vie dans des livres et non sur une piste d'athlétisme. Elle ne pouvait plus courir, ses muscles commençaient à se tétaniser. Elle devait néanmoins avancer, sans quoi elle ne finirait jamais cette épreuve.

Elle s'enfonça dans la végétation, peu dense, et chercha des yeux une cabane qui eût pu faire office de refuge. Mais nul bruit ne trahissait une quelconque présence humaine. Le bois n'était pas grand, il devait donc s'agir d'une fausse piste. Il eût fallu continuer, mais Hama flanchait. Son corps la laissait tomber, littéralement. Il en avait sacrément bavé, il fallait dire, et il n'avait rien fait de spécial pour mériter ce traitement. Il n'aspirait qu'à du repos. Du repos... du repos...

Mais il ne fallait pas s'arrêter. Cela signifiait baisser toutes ses défenses, être à la merci de n'importe qui - dont la lave, sait-on jamais - et de probablement échouer à deux doigts de la fin de l'examen... Hama avait beau avoir un petit côté têtu, elle n'avait plus la force de lutter.

Elle cherchait du regard un endroit où elle pourrait se poser quand son regard, qui balayait vaguement les environs, tomba sur un corps inerte, apparemment humain. Les vêtements lui rappelèrent quelque chose, mais... Bryg ? Elle s'approcha de son mieux, les jambes lourdes.
"Bryg ? C'est toi ?" Pas de réaction. Était-il mort ? Il n'avait pas l'air bien costaud, c'était bien possible... Elle parvint suffisamment près pour l'identifier formellement et constater que son ancien camarade n'avait pas perdu de sang et respirait encore.

Elle s'effondra à côté de lui, luttant pour ne pas succomber à l'horizontalité et à la tentation du sommeil, et le secoua.
"Hé, Bryg ! Bryg ! Oh, Bryg ! Réveille-toi !" Le pauvre, il avait la chance de se reposer, et voilà qu'elle cherchait à le réveiller. Elle finit par abandonner, ne constatant pas d'amélioration de son état.

Elle se rappela alors qu'elle voulait changer de vêtements. C'était le moment ou jamais : elle ôta gauchement son pantalon, le mit en boule à côté d'elle et en sortit de son sac un autre, propre bien que peu agréable au toucher, du fait de la chaleur infernale qui régnait dans le cratère. Assise par terre, elle l'étendit à bout de bras comme quand on s'habille quand on est assis par terre, quand elle vit Bryg se redresser sur un coude dans un grognement caractéristique de celui qui n'a pas assez dormi. Il la vit à côté de lui, sans pantalon, la culotte et les cuisses ensanglantées, l'air au bout du rouleau, et ne comprit pas tout de suite la situation.


"Euh... C'est pas ce que tu crois !" bégaya Hama, prise d'un accès de pudeur. "Oh, et puis merde, je suis trop crevée..." Elle tira d'un coup sec sur le haut de son futal, qui lui couvrait donc maintenant les jambes. Elle se mit sur le côté en position du fœtus, prête à s'endormir. "On dirait bien qu'on a échoué... Bryg..." Le sommeil l'envahissait, semblant fuir le corps de Bryg. "Quoi ? Quelle heure il est ? J'ai perdu connaissance, on a dû m'assommer. Att..." Hama n'entendit pas la suite, flottant déjà dans le pays des rêves.

Quand elle se réveilla, elle vit des cheveux poivre et sel.
"Gné ?" Ouh, l'haleine avait l'air chargée... Hama reprenait peu à peu ses esprits. "Ah, tu es réveillée !" Bryg la fit descendre de son dos, lui maintenant une main sur le dos au cas où elle perdît l'équilibre. "On est presque arrivés, je me suis dit que ce serait mieux si tu était consciente de ta victoire", expliqua-t-il avec un clin d’œil.

Hama mit quelques secondes à comprendre qu'il l'avait portée jusqu'au lieu du rendez-vous.
"C'est bien normal" dit l'homme en voyant qu'elle réalisait la situation. "Sans toi, je serais encore en train de pioncer dans le bois, là-bas." Il désigna le bois d'un signe de tête, pas extrêmement loin mais trop pour que Hama les fît seule. Elle se contenta de sourire en le remerciant avec une sincérité profonde, mais sans trop d'effusions non plus : elle restait éreintée et ne s'était pas reposée suffisamment. Vivement la fin de cet examen...

Pendant qu'ils avançaient vers le cabanon qu'ils voyaient à quelques dizaines de mètres, Hama vérifia que son poisson se trouvait toujours sous son T-shirt.
"Je n'ai plus les miens" expliqua Bryg. "Mes assaillants ont dû me les prendre. Mais bon, c'est pas bien grave. Je retenterai ma chance l'année prochaine. Si c'est toi l'organisatrice, tu pourras peut-être m'aider un peu dans le choix des épreuves, hein ?" Il riait.
"Bryg, attends. Je vais te donner mon poisson. Tu mérites cent fois plus que moi d'être un Hunter.
— Quoi ? Pas question. Non non non non non, je refuse. Hors de question.
— Sans toi, j'aurais peut-être pas réussi la première épreuve.
— Qu'est-ce que tu racontes...
— La deuxième non plus, j'aurais pu rester coincée et ne pas finir à temps.
— Et alors... ?
— Et alors, tu as plein de qualités qui font de toi un meilleur candidat que moi."

Bryg ne répondit rien dans un premier temps, puis prit un air sérieux. "Écoute-moi bien. Garde ton poisson, tu l'as amplement mérité. Tu as toute la vie devant toi, ou presque, et il y a encore beaucoup de choses que tu dois découvrir. Tu ne sais rien de moi, mais je peux t'assurer que devenir Hunter n'est pas le but ultime de ma vie. Je reviendrai la prochaine fois et je réussirai. Je finirai bien par réussir. Crois-moi, c'est pour le mieux. De toute façon, si tu essayes de me forcer à prendre ce truc plein d'écailles, je le laisserai tomber par terre et tu n'auras qu'à le ramasser." Ça avait le mérite d'être clair.

"Ça me gêne, mais je ne réussirai pas à te faire changer d'avis, apparemment." Hama ne trouvait pas ça juste. Mais il n'avait pas tort, et c'était un examen personnel. Elle ne le connaissait pas, peut-être était-ce un salaud en temps normal ? un mari infidèle ? un membre d'une secte ? un écologiste ? Elle secoua la tête et se contenta d'avancer sans rien dire, prenant bien garde à ce que son poisson reste à sa place.

Bryg la suivit jusqu'à l'intérieur du cabanon.
"Candidat n° 367, qualifié !" Il lui sourit : "Félicitations, te voici Hunter !" Hama fondit en larmes, pour toutes sortes de raisons. Bryg la prit dans ses bras, lui tapota le dos et la remit à un membre de l'association Hunter qui requérait l'attention de la jeune femme. Bryg s'effaça et sortit prestement.

On fit descendre Hama au sous-sol, dans une vaste pièce où se trouvaient déjà six personnes. D'après l'image qu'il laissaient voir d'eux, on eût dit qu'ils étaient eux aussi victorieux, mais presque tous aussi épuisés qu'elle. Tous attendaient, éveillés ou non. Jusqu'à quand faudrait-il attendre ? Elle ne voulut pas s'endormir sur-le-champ, préférant prendre le temps de bien observer ceux avec qui elle se trouvait.

Quelque dix minutes plus tard, Bryg la rejoint.
"Je suis un homme plein de ressources" dit-il simplement, un grand sourire aux lèvres, en réponse au regard interloqué de sa nouvelle amie qui commençait à se poser des questions sur la véritable identité de cette entité qui se faisait appeler Bryg...

[HRP: suite ici]
avatar
Hama Kruyech

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 25

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/u3wall

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 3 - Épreuve 3

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum