Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  M.J le Mer 27 Juil - 21:46

La tombée de la nuit se profilait déjà. Dans les circonstances les plus critiques, le temps passait à une vitesse affolante. Affolante, cette dernière épreuve le fut tout autant. D'immenses vers anthropophages avaient suffit à faire le tri parmi les candidats.

Désormais, ne restaient que les plus puissants. En théorie tout du moins. On retrouvait de tout parmi les dernières pousses ayant survécu aux terribles péripéties du désert de Goldo. Parmi eux, des marginaux, des crétins, et même de vrais Hunters Amateurs.
Le bon grain ayant été séparé de l'ivraie, il n'y avait plus que huit candidats disposés à continuer, et il restait encore une épreuve pour limiter cette promotion déjà bien maigre.

Enfin, la frénésie des vers s'était arrêtée, à court de proies, ces dernières étant restées bien planquées une fois leur capture opérée, les immenses créatures souterraines s'en étaient allées vers d'autres pâturages, moins arides cette fois.

- Bon, cette épreuve n'aura enterré que dix participants faut croire.

Certains des survivants tiltèrent en entendant l'examinateur prononcer le mot "que". On aurait presque cru que le Beast Hunter fut déçu d'avoir si peu de victimes à dénombrer. Auraient-ils été plus nombreux que l'hécatombe eut été bien plus conséquente.

- Nous arrêterons les frais à partir d'ici les enfants. Reposez-vous le temps que l'autre conne traîne ses guêtres par ici.

Le sexe faible semblait disposé à leur dispenser la dernière purge avant la distribution des licences aux plus chanceux. Oroudo dégaina son téléphone portable. S'ensuivit une sonnerie, puis deux, puis trois.

- Si cette chieuse crois que j'ai que ça à foutre de l'attendre décr... Ouiiiii ? Aaaallô ? Comment ça va ?!

S'il la traitait de tous les noms d'oiseau possibles et imaginables, le ton était bien plus mélodieux quand il risquait d'être entendu par la prochaine examinatrice. Quelques candidats eurent un petit sourire méprisant affiché au coin des lèvres en constatant la capacité d'humilité d'Oroudo face à une simple femme. Seulement, si un examinateur aussi impitoyable que ce dernier se mettait au garde à vous alors qu'il n'avait son interlocutrice qu'au bout du fil, c'est que cette dernière avait elle même de quoi inquiéter.
La discussion dura quelques minutes, et après un "Ciao, bonne journée" le Beast Hunter reprit son air de faux dur.

- Bien ! Vous allez faire le planton ici jusqu'à ce que votre examinatrice n'arrive. Personnellement, les casses burnes dans son genre, moins je les vois, mieux je me porte. À la revoyure !

Rinkyu se dressa vivement pour interpeller Oroudo avant que celui-ci ne prenne la poudre d'escampette.

- On est paumé au milieu de nulle part, comment voulez-vous qu'elle nous trouve ? C'est pas comme si on était à la gare, il suffit pas de suivre un itinéraire précis.

Toisant du regard l'impertinent qui avait pris position de manière si virulente, l'examinateur fut bouche bée quelques instants avant de laisser s'échapper un rire gras des tréfonds de son diaphragme.

- Une gare ! Haha ! Elle est bonne celle-là ! Allez, soyez sages petites bites !

Puis, remarquant la présence d'Erika et d'Elia il s'inclina humblement avant de rectifier :

- Petites bites et petites chattes, mes excuses mesdemoiselles.

Sans même répondre autrement à la remarque de Rinkyu, qui soulevait quelques notions de bon sens, Oroudo s'enfonça à son tour dans le désert. Une fois suffisamment éloigné, son visage de caïd se décomposa pour laisser place à son expression faciale habituelle. S'arrêtant derrière une masse rocheuse, il s'assied avant de se recroqueviller sur lui même.
Le comité Hunter l'avait chargé de durcir le ton de la deuxième épreuve et de s'imposer comme un examinateur implacable. S'il avait été aussi dur, ce n'avait été que pour décourager certains candidats et leur éviter de finir dévorés par les vers, mais son petit manège n'avait impressionné personne.

- Tenez bon les gars...

***

Du côté des candidats, perdus en plein désert alors que l'obscurité commençait à être omniprésente, Rinkyu vint à Joseph.

- T'as trouvé ça drôle toi que je parle de gare ?

Le principal intéressé était occupé à démonter son arme de poing afin de la débarrasser de toute la poussière qui aurait pu obstruer le mécanisme.

- Franchement... Ta blague elle était lourdingue, en tout cas moi ça m'a pas fait rire.

- M... Mais c'était pas une blague, je lui demandais comment elle allait bien pouvoir nous localis....

Rinkyu fut interrompu par une voix sûre d'elle même. Si la voix était assez grave, c'était celle d'une femme.

- Nos badges sont équipés d'un dispositif de pistage, crétin. Et puis, un Hunter qui n'est pas foutu de trouver huit gugusses dans un désert vide, ça serait la dernière des tanches.

À cet instant, le praticien du Kenjutsu était partagé entre l'envie de remercier Elia et celle de se confronter à elle afin de la faire descendre de ses grands chevaux. Les esprits étaient plus à même de s'échauffer au fur et à mesure que la pression s'accumulait. Toutefois, il n'y eut cette fois aucun conflit entre candidats.

- ♫ Tiens, ça brille drôlement ! ♪

Au loin, une lumière semblait jaillir de nulle part. Un phare unique qui semblait se rapprocher. Au fur et à mesure que la lumière se déplaçait, le son d'une machinerie pouvait se faire entendre, une machinerie assez facile à identifier.

- Un... Un train ?!

C'est alors que Rinkyu comprit pourquoi Oroudo avait ricané en entendant parler de gare. Ici, en plein désert de Goldo, là où aucun rail ne pouvait être aperçu, un train venait à eux et s'arrêta lentement à l'endroit où ils se trouvaient.
Il fallut patienter quelques temps avant qu'enfin une porte de wagon ne daigne s'ouvrir en grinçant. Personne n'entra. Les huit candidats étaient trop occupés à se regarder les uns les autres pour déterminer qui oserait entrer dans pareille bizarrerie.

Puisqu'aucun d'eux ne venaient à l'examinatrice, cette dernière décida de se révéler à eux.


- Delina Cirouel, pour vous servir ! Entrez, entrez ! On va commencer la troisième épreuve.

Les plus hardis, ou les plus inconscients se décidèrent à franchir le pas. Quelle ne fut pas leur surprise en observant à quel point le wagon était cossu. On pouvait trouver plusieurs accommodations, la plupart destinées aux jeux, tel un billard ou une table de poker.
Cependant, tout semblait avoir été organisé à l'intérieur de sorte à n'accueillir que quatre personnes.

- Vous quatre, prenez la porte du fond, elle mène à un autre wagon identique.

Ceux là étaient constitués de Rinkyu, Elia, Joseph et d'un quatrième larron peu loquace.

- Installez-vous, je viendrai discuter des modalités de la dernière épreuve.

En attendant, la sympathique Hunter en charge de faire passer l'épreuve se démarquait de par ses qualités d'hôtesse des lieux, se montrant soucieuse de ses invités. En dépit des questions relatives au comment et au pourquoi d'un train en plein désert, elle répondait à toutes les interrogations.

- Vous êtes confortablement installés ?

Quand quelqu'un posait cette question, cela présageait des nouvelles à sensations fortes.

- Dans le meilleur des cas, seuls six des huit candidats restants seront Hunter. Dans chaque wagon, vous serez amenés à éliminer l'un d'entre vous.

Tout sourire, Sam brandit son épée bien haut tel un guerrier sans peur. Cela eut pour effet de créer un effet de panique : Leji se jetant au sol pour ramper sous le billard, et Jack sortant un de ses anneaux prêt à la confrontation.

- Au nom de la chevalerie je vous élimine tous ! Sauf les filles ! Parce que les filles ça...

D'un geste vif, Delina lui ôta l'épée de la main, comme confisquant un jouet à un enfant turbulent. Même le redoutable Kimera Ant n'avait rien vu venir. Celle-ci n'était pas Hunter pour la frime.

- Pas de chevalerie ! Pas d'anneaux tranchants, et pas de cache-cache sous le billard !

- Je me cachais pas, j'avais fait tomber un truc...

Après une brève démonstration de ses compétences physiques, Delina se montra sous un autre jour. Plus froide, elle reprit les explications, gardant bien à l'oeil le lynx qui ne cessait de lorgner sur son épée pour la récupérer.

- Il ne sera pas question d'élimination physique, mais au cours d'un jeu. Le perdant, ou les perdants, seront désignés d'office pour postuler à la prochaine session.

Tandis qu'elle avait repris le dialogue, Leji s'en était allé s'installer au fond du wagon, dos au mur, les bras croisés. Ce n'était pas seulement par misanthropie qu'il s'éloignait du groupe, mais pour ne pas avoir à risquer de rester trop près de Sam, ou à supporter les piaillements de l'oiseau perché sur l'épaule d'Erika qu'il supportait depuis des jours entiers.
Un écran de télé perché au plafond s'alluma sans même que l'examinatrice n'actionne la moindre télécommande. Pas de vidéo, juste un texte écrit s'afficha :

- Chaque candidat a 20 points de vie.
- Chaque candidat doit agir contre trois autres candidats à la fois.
- Attaquer un autre candidat coûte un point de vie à l'attaquant et trois à l'attaqué.
- Se défendre coûte deux points de vie, si un candidat attaque celui qui se défend, il perd quatre points de vie.
- Il est possible de ne pas attaquer ou se défendre et de rester passif.
- Si aucun choix n'est sélectionné dans le temps imparti, "passif" sera choisi par défaut.

- ♪ J'ai rien compriiiis ♫

Le règlement semblait assez abstrait, personne n'avait la moindre idée du jeu auquel ils s'apprêtaient à subir pour passer la troisième épreuve.

- Vérifiez chacun dans votre poche droite.

Sans plus de précision, l'examinatrice patienta en attendant que les candidats ne fassent une découverte pour le moins surprenante. Sans qu'ils ne sachent comment, chacun bénéficiait d'une petite tablette à écran tactile comme s'étant "matérialisée" sur eux.
Dessus, en haut à droite, un compte à rebours parti de dix minutes et zéro secondes avait été entamé. En dessous, le numéro des candidats dans le wagon apparaissait. À côté de chacun d'eux, figuraient les options suivantes : "attaquer", "défendre", "passif".

- Comme affiché sur l'écran, appuyer sur "attaquer" à côté du numéro du candidat reviendra à l'attaquer, "défendre" visera à se défendre face à ce dernier. Vous pouvez discuter entre vous pendant dix minutes pour vous organiser. Une fois le compte à rebours arrivé à zéro, une nouvelle phase recommence avec à nouveau dix minutes au compteur, et ainsi de suite jusqu'à ce que quelqu'un n'ait plus de point de vie.

Elle leur dit ça tout en se dirigeant vers la porte menant au second wagon pour leur expliquer à leur tour les modalités de la dernière épreuve.

- Au fait ! Frapper un autre candidat est éliminatoire, un bon conseil, utilisez vos méninges.

Sur cette annonce de dernière minute, Jack rangea discrètement les anneaux qu'il avait commencé à sortir. Sans plus attendre, Delina les quitta afin de rejoindre l'autre groupe. Pour cette dernière épreuve, il n'y aurait ni sang, ni violence, mais pour autant, la tension restait plus palpable que jamais.

Modalités HRP:
Pour cette épreuve, le groupe du wagon 1 (Erika, Leji, Jack, et Sam) enverront un MP à Lowifa où ils sélectionneront chaque action choisie à l'égard des candidats. Par exemple pour Sam :

Erika : Attaquer/Défendre/Passif
Leji : Attaquer/Défendre/Passif
Jack : Attaquer/Défendre/Passif

Même consignes pour le wagon 2 constitué d'Elia, Joseph, Rinkyu et du PNJ Geffy Odanohn, sauf qu'ils adresseront leur MP à Leji.

Bon RP, et faites attention à vos choix What a Face
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  Elia Mori le Sam 30 Juil - 15:35

Elia était choquée. Elle n’avait aucune idée du monde des hunters. Bien qu’ils soient glorieux, elle en savait très peu à leur propos. Leurs capacités physiques semblaient exceptionnelles. Mais, au-delà de cela, leur conception du possible était largement différente. Faire débouler un train, désarmer Sam avec une légèreté déconcertante. Tout leur semblait tellement simple.

L’examinatrice était franchement étrange et la crainte qu’elle inspirait à son prédécesseur la grandissait à ses yeux. Elle écouta posément ses explications. L’idée d’arrêter les frais en matière de baston lui plaisait particulièrement. Elle saturait avec les emmerdes et espérait un répit. Autour d’elle, il lui semblait qu’elle n’était pas la seule qui subissait la fatigue cumulée des deux premières épreuves. D’ailleurs, elle avait du mal à comprendre pourquoi des gens s’étaient acharnés à éliminer d’autres candidats. Il ne semblait pas y avoir une limite d’admissions. Elia était perplexe.

Poisseuse et éreintée, elle entra dans le wagon avec une crainte de détonner. L’intérieur était cossu, surréaliste. Elle resta plantée dans un pouf sans réagir. Il fallait digérer à la fois ce changement de décor et la suite de l’examen. Cependant, en voyant de quoi un hunter était capable, sa résolution d’en devenir un fut renforcée.

L’idée du jeu était d’anticiper ce que les autres feraient et d’agir avec beaucoup de prudence. Deux des candidats étaient visiblement alliés. Elle alla leur parler en premier :

« Ce jeu est trop facile, en fait. Il suffit de créer une majorité pour passer. Vous deux, je vous ai vu ensemble casser du loup. Votre seule chance de passer sans risque de vous allier à un troisième. Autrement, on va se tirer dans les pattes et probablement se faire éliminer. La logique voudrait que vous vous mettiez du côté de la personne qui risque de tuer tout le monde en cas de défaite. C’est-à-dire, moi. »
Elia prit une pause après cette phrase. Sa menace était du bluff. Cependant, elle avait tout de même deux armes chargées et visibles à son côté. Son aspect, surtout le sang séché qui s’effritait la rendait malsaine. Eux non plus n’étaient pas frais. Elle soupira et reprit son discours.

« La stratégie consiste juste à l’attaquer systématiquement jusqu’à ce qu’il soit éliminé. Au troisième round, restez passif. Il va se défendre pour rien. Ça va définitivement détruire ses espoirs de revenir. »
Le plan était simple et limpide. Il fallait sacrifier un seul et le type à crête semblait être le candidat parfait pour se faire dégager. Elia se servit un verre d’eau dans un réfrigérateur assez discret. Elle avait sous-estimé sa fatigue. Cavaler pendant des jours, se péter le dos à dormir par terre. Tout dans ce petit wagon l’appelait à fléchir sa vigilance. Sa lassitude était palpable. Elle vota en soupirant une nouvelle fois.
avatar
Elia Mori

Messages : 27
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  Invité le Dim 31 Juil - 14:55

La proposition de la jeune femme me semblait intéressante. Mais je préférai de ne pas donner de réponse. Plusieurs évènements assez fous venaient de se passer. Physiquement je n’étais pas au meilleur de ma forme. Mentalement, je doutais que ça soit mieux. Je constatais l’étendu de la puissance d’un Hunter. Cette force, ce charisme, le fait de rendre l’impossible possible, c’était ça que je cherchais !


Je me levais pour chercher quelque chose à boire. J’observais le wagon plutôt bien décoré et les candidats. Après avoir pris une boisson fraiche, je regardais attentivement les candidats. Le mec à la crête ne m’inspirait pas, je n’avais pas du tout confiance. Mais l’autre j’avais du mal à la décrire pour l’instant. Peut-être parce que je n’avais fait assez attention à elle.


Je retournais voir Rink pour discuter rapidement de la situation. Du fait qu’on était deux, on avait l’avantage numérique. Mais l’utopie serait d’être trois clairement. Une victoire facile en bref. Je ne cherche pas la gloire dans mes gestes, mais l’efficacité. J’avouais être assez impatient quand je désirais quelque chose. Une attitude de gamin pourris. Le seul allié qu’on pourrait avoir serait la jeune femme, je doutais de la coopération du vagabond. Mais étrangement, je ne me décidais pas à choisir tout de suite. Je ne voulais pas me presser et tomber d’un piège.


En regardant la tablette, je me posais des tas de question sur mes prochaines actions. Mon vote fut vite choisi. Cette épreuve ne m’évoquait rien de bon. J’étais bon pour provoquer les gens, c’était quelque chose d’innée. J’avais quelques plans en tête, mais ils étaient nul à chier. Ses épreuves m’avaient épuisé, à croire que j’avais déjà perdu toute inspiration. J’étais bien ridicule. De base je n’étais pas serein avec toutes ces personnes étranges. Mais avec cette épreuve ça m’avait un peu achevé. C’était pourtant la fin, mais plus ça avançait et plus je perdais en motivation paradoxalement.  A force de réfléchir pour rien, je décidais de prendre mon baladeur et j’écoutais ma musique. Ça n’allait pas forcement m’aider, mais ça faisait passer le temps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  Rinkyu Mermecks le Lun 1 Aoû - 4:45

Voilà, l'épreuve avait déjà débutée. Nous avions étés séparés. Je ne pouvais pas imaginer une telle tournure de la situation. Comme quoi, ceux qui ont composé les épreuves de sélection, ont été très innovateurs. Pour commencer une course acharnée dans le désert, suivi d'une lutte contre des montres titanesques dans un milieu très ardent, et le clou du spectacle, un train qui vient s'arrêter en plein désert. Pour nous en mettre plein la vue, les examinateurs avaient réussi leur coup. Je ressentais la grande fatigue, la grande famine et une soif réellement débordante. Le seul côté positif de cet examen, c'était la boisson qu'on pouvait avoir dans les wagons. Ainsi, on pourrait se rafraîchir en attendant l'écoulement des dix minutes réglementaires. Néanmoins ayant entendu parlé des millions qui se circulent entre les mains des Hunters, cette réception était plutôt décevante. Aucun système de soin pour les blessés s'il y'en avait eu de la précédente épreuve. Ils ne s’inquiétaient pas pour nous, bien au contraire ils voulaient que le reste des participants meurent

-C'est à peine croyable...

J'ai pris le temps de boire une bonne bouteille de jus de fruit. Sincèrement, c'était ce qu'on pouvait avoir de mieux à faire. A la fois rafraîchissant et nutritif. J'étais exténué. On pourra dire après, si on survit qu'on a passer les moments les plus difficiles de toute notre vie. Cette remarque m'amusa un peu, mais pas longtemps. Je remarquai par la suite la situation, un mec pas commode, une fille pas commode , joseph et moi. Ils ne semblaient pas pressés de discuter. Ce n'était pas non plus mon problème. Mon esprit ne voulait qu'une chose, sortir de cet enfer et aller me coucher dans un lit bien douillet. À la place j'étais enfermé avec deux personnes pas très sympathique. Une qui trimbalait des flingues et l'autre qui avait une crête qui se distinguait dans le décors.

La fille pas commode, s'avança vers nous pour nous proposer de se rallier. Pas mauvaise comme idée. Ça assurerai dès lors notre victoire. On ne voulait que trois victorieux à ce qu'on sache. Si trois s'alliaient contre un, c'était déjà chose faite. Seulement, il n'y avait aucune garantie qu'elle ne nous frappe pas dans le dos au dernier moment. La confiance n'était pas présente, mais la fatigue elle oui. Toutes ces réflexions et ces méfiances m'avaient déjà données des migraines. Je décidai alors de me remettre à la décision de Joseph. Si une personne dans la pièce avait le moins de chances de me trahir, et donc le plus de chances de me tuer, c'était bien lui. Mais je pris le risque sans hésiter.

Ma tablette en main, je fixais une seconde chacun des joueurs dans la pièce, avant de valider mon action. Il ne restait plus qu'à attendre. Le gaillard aux lunettes avait déjà mis des écouteurs. J'avais l'impression qu'il était fier de la pose qu'il avait pris tandis qu'il écoutait la musique.

Quant à moi, je m'en allai vers le mec à la crête, pour me mettre près de lui et essayer de regarder ce qu'il écrivait

-Hey... Qu'est ce que tu vas choisir toi ? Vas y tu peux me le dire, je ne le répéterai à personne

Je ne cherchais qu'à le narguer, tout en essayant réellement de voir ce qu'il faisait.
avatar
Rinkyu Mermecks

Messages : 83
Date d'inscription : 23/06/2016
Localisation : Jappon

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 42

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  M.J le Lun 1 Aoû - 16:14

Geffy Odanohn, vagabond de son état se retrouvait dans une situation pour le moins handicapante. Une course poursuite dans le désert relevait pour lui de la balade de santé, quant aux earthers... il n'en n'était pas à sa première confrontation contre ces créatures grouillantes.
Sans être pour lui une simple formalité, l'examen était assez simple à ses yeux. Seulement, l'association Hunter ne se focalisait pas que sur les capacités physiques et les nerfs de ses futures recrues, l'important était de tester leur adaptabilité en toutes circonstances. Toutes, y compris celles impliquant de se sociabiliser.

On pouvait dire que le vagabond arborait depuis le début de l'épreuve, si ce n'est depuis le début de son existence, une vie bien solitaire. Si de nombreux Hunters travaillaient sans l'aide de qui que ce soit, l'association mettait en relation des membres aux domaines de compétences variés, amenés à s'entraider selon les circonstances.

Était-ce la fin du parcours pour Geffy ? Vaincre des créatures de plusieurs quintaux pour se retrouver éliminé par trois illustres inconnus simplement pour ne pas avoir sympathisé avec eux ? Cette situation avait quelque chose de rageant, mais pas de désespéré.
S'il avait estimé qu'on le viserait en priorité, le comportement hautain et dédaigneux de sa camarade du sexe faible avait de quoi générer quelques antipathies à son égard. Menacer à demi mot deux Hunters amateurs pour qu'ils collaborent n'était peut-être pas la chose la plus censée à faire quand on devait faire attention à ses alliés.

Geffy n'avait pas tardé à remarquer la camaraderie, virile, mais correcte, entre le binoclard à chemise et son ami bretteur. Ce dernier, sans aucune gêne, vînt à lui pour lui demander ce qu'il comptait faire. Dans pareille situation, soit on pouvait mentir pour les tromper, soit jouer franc jeu et exposer ses flancs à l'ennemi.

Seulement, le punk n'avait rien à perdre. S'enterrer plus qu'il ne l'était déjà ne pouvait le mener à rien, et se défendre face aux trois autres lui aurait coûté 6 points de vie, lui assurant une défaite certaine en quatre tours. Sous les yeux de Rinkyu, et sans une réponse, il appuya sur les options qu'il choisissait.

Ainsi, il se défendit face à Joseph et Elia en restant passif vis à vis de Rinkyu. C'était sa manière de montrer qu'il était prêt à lui faire confiance, présageant peut-être une alliance future. Il n'adressa pas la parole à Rinkyu, par pudeur et par misanthropie prolongée plus que par manque de civisme. L'écran prit la parole à sa place.

"Résultats du premier tour :

Résultats :

Fifille : Attaque (-1) Riposte défense (-4) : 15 points de vie restants
Lunettes : 20 points de vie restants
Punkachien : Défense (-2), Défense (-2) : 16 points de vie restants
Tantôtantine : 20 points de vie restants

- T... Tantôtantine ?...

Le temps que tout le monde se remette de son surnom attribué par on ne sait qui, personne ne semblant entrer des paramètres sur un ordinateur quelconque, comme si le dispositif fonctionnait "par magie", on finit par se rendre compte des résultats. Si ce n'est le tandem Joesph-Rinkyu, les deux autres avaient encaissé quelque peu.
Déglutissant et croisant les bras, le punk s'en sortait mieux qu'il ne l'espérait. Au fond de lui, il espérait que Rinkyu suggérerait à son camarade de se ranger de son côté pour châtier la demoiselle qui avait tenté de les coaliser contre lui. Son salut dépendait d'eux à présent. Ils seraient ceux qui décideront qui aura ou non la licence, en tout cas, si Elia ne s'adonnait pas à une stratégie de rechange.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  Elia Mori le Mer 3 Aoû - 21:23

Elia se sentait presque emmerdée mais pas plus que ça. Sa menace était réelle et son flingue était armé. Elle était loin d’être éliminée mais se sentait mal d’avoir perdu autant de points. D’un autre côté, elle ne regrettait pas particulièrement d’avoir agi. Il fallait que le tout avance et la passivité des deux autres candidats ne pouvait pas durer éternellement.

Reprenant ses esprits, elle tenta de relativiser. Elle avait certes envie de faire partie de ce monde de hunter cependant, rien de tout ceci n’était absolument vital. Elle était là de son propre chef et son élimination bien que malheureuse si près du but n’allait pas lui coûter autre chose qu’une perte de temps. Dans sa vie, elle avait accumulé les égarements sans discontinuer. D’ailleurs, elle passait sa vie en vadrouille, naviguant sur un flot d’emmerdes, le niveau de flottaison au plus près de sa gueule. Pourtant, elle ne désespérait pas.

Elle avisa dans un coin de la pièce du chocolat en abondance et en jeta aux trois autres candidats. Finalement, elle en avait marre de se mettre sur la gueule. Si elle devait se faire éliminer, autant desserrer les dents et profiter de la suite. Son caractère hargneux la fatiguait des fois et elle alternait souvent avec une personnalité détendue et clairement m’enbranliste. Ici, elle ne laissa pas tomber les bras, loin de là. Cependant, elle pensait pour une fois aux parcours des autres. Cet examen avait fait des dizaines de victimes. Cela ne valait pas le coup d’en rajouter. Elle voulait ne pas en être affectée, mais cela ne faisait pas partie de sa personnalité.

Elia déchargea ses deux armes et les rangea consciencieusement dans le sac. Les flingues firent du bruit en s’entrechoquant avec le reste des munitions à l’intérieur. Elle sentait avec une lucidité sévère la gravité de sa connerie de tout à l’heure. Dans la tour céleste, c’était un risque admis par les deux parties. Dans ce cas, ce serait vain et irrespectueux pour sa discipline et sa passion à moitié récente pour les arts martiaux. Elle ne défendait aucune valeur et, surtout, il n’y aurait pas ce respect mutuel avant l’affrontement. Cela la découragea.

Immédiatement après s’être débarrassée de son fardeau, elle se sentit plus légère. Être sur ses gardes l’avait surmenée. Et puis, eux aussi voulaient arriver à la ligne d’arrivée. Ils n’étaient pas ses ennemis. C’était la règle d’or de cet examen que peu avaient compris. S’entretuer était oiseux puisque cela ne permettait de gagner aucune épreuve. Tous les combats qu’il y eut avaient été vains, motivés seulement par la destruction d’autrui.

« On se fout de notre gueule, on est dans le même bateau. »

Elle déclara ça à la volée, juste après avoir fait son rangement. Elle ne voulait voir cet examen que comme un jeu. Certes, le danger l’avait accompagnée du début à la fin, mais il n’était pas l’objet des épreuves. Il fallait faire preuve de ruse, d’ingéniosité et de patience pour s’en sortir. Un simple traqueur GPS sur le fauteuil du vieux et n’importe quel candidat aurait gagné sans la course débilement effrénée. Elle-même avait passé la seconde épreuve sans coup férir. Cette épreuve-ci testait la diplomatie et la ruse. Vu les circonstances, elle se mettait un zéro pointé.

« On en aurait chié pour en arriver là. Avant que l’un de nous se fasse lourder, on leur pique leur bouffe ? »

C’était une vieille habitude qu’elle avait de l’époque où elle n’avait jamais rien à becter. Se faire péter le bide à la première occasion pour tenir le coup jusqu’à la prochaine marée basse. De ces revers, elle tira une sagesse qui lui valait de craindre toujours la faim.

Honnêtement, elle avait beaucoup de respect pour ceux qui avaient réussi à en arriver là. Ils étaient plus d’une centaine au départ et ils n’étaient plus que huit. Même Leji qui lui avait fait un sale coup n’était pas un mauvais gars. C’était certes un abruti, mais il ne la connaissait pas. Il n’avait aucune raison de l’aider. Peut-être que leurs chemins se recroiseraient dans de meilleures circonstances. Elle ne l’espérait pas particulièrement, il n’avait pas l’air intéressant. Sam, lui, avait un certain charisme. Dans le sens où, contrairement au moustachu, il avait les capacités allant avec son arrogance.

Puis, elle s’isola dans un coin et vota pour le prochain tour. Sans conviction.
avatar
Elia Mori

Messages : 27
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  Rinkyu Mermecks le Ven 5 Aoû - 10:41

-Tantôtantine.... sérieusement....

J'ai directement saisi la pitoyable blague faite à l'encontre de mon arme de secours, mon tanto. Une personne autre que moi aurait eu de la peine à le remarquer, si ce n'était Joseph et les examinateurs. Cela me fit soudainement croire qu'on était observé en permanence depuis le début de l'examen. Des caméras cachés dans le désert serait un moyen bien pratique de voir tous nos mouvements jusqu'au moindre petit détail... décidément l'association des Hunters manquait cruellement quoi faire de son budget.

Quoi qu'il en soit, la situation était bien à notre avantage commun, celui de Joseph et moi. Si on refaisait les calculs, moi et ce bon vieux Joseph avions un avantage plus que certain sur cette épreuve. J'étais déjà persuadé que si lui et moi restions passifs jusqu'à la fin, les deux autres allaient s'entre tuer. Car le premier qui se retournera contre l'un de nous, sois joseph sois moi, perdrait inévitablement l'épreuve. Une petite idée de rester passif m'a effleuré l'esprit. Mais je n'étais sure de rien.

Punkachien s'est comporté comme un bon animal docile. Il ne m'a déjà pas attaqué et cela signifie bien des choses. Il n'était pas très bavard, mais je savais qu'il n'avait aucune intention hostile à mon égard. Tout comme la fille, il voulait s'allier à nous. Mais que faire ? Si je ne gagne pas sa confiance, il se défendra et je ne pourrai plus qu'attaquer la fille. Petit bémol, la fille elle s'est protégée de nous malgré l'alliance qu'on a eu à faire plus tôt, si réellement nous pouvons appeler ça alliance. La confiance n'était donc toujours pas installée. Rien ne prouvait qu'elle n'allait pas se défendre au prochain tour. Je soupirai alors sur le moment. Comment se faisais t'il que je réfléchissais autant pour une situation qui semblait déjà à mon avantage ?

-Punk....

Je l’appelais par le nom qu'on lui a attribué sur l'écran. D'un geste rapide, je soulevai mon pouce du bras droit , affichant un léger sourire sur le visage. Il était de toute évidence un cerveau brûlé. Aucune raison qu'il s'inquiète de mes réelles intentions. Alors que la jeune fille déambulait dans le wagon racontant ses états d'âmes à qui voulait l'entendre, moi, sans vouloir les entendre, je me déplaçai vers Joseph pour lui parler à voix basse.

-Au prochain tour, il y'a de fortes chances que ce type ne se défende pas de nous. Il nous fait confiance, du moins c'est ce que je crois. S'il a été capable de ne pas nous attaquer, ni même à se défendre de nous, alors surement il ne le fera pas ce tour-ci non plus.

Après avoir discuté avec mon allié, je me suis adossé contre le mur, regardant avec un sourire malicieux celle qui s'était isolée. Tout cela était biensur une mise en scène pour mettre la cible en confiance. Mon choix était déjà fait dans mon esprit, et maintenant, je devais le faire sur la tablette

-Bon... à moi de jouer

Quelques tapent ont suffis pour valider mon vote. Mon regard ne se tournait plus que vers le tableau d'affichage des scores
avatar
Rinkyu Mermecks

Messages : 83
Date d'inscription : 23/06/2016
Localisation : Jappon

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 42

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  M.J le Jeu 11 Aoû - 10:10

Cette sensation, Geffy n'aurait pas su y mettre des mots pour la décrire. C'était un ressenti plus qu'une réflexion rationnelle, et pourtant, pragmatique qu'il était, il en venait à estimer que ce sentiment devait guider ses prochaines actions. Inconsciemment, il avait dû remarquer quelque chose qui ne tournait pas rond chez l'un de ses alliés potentiels. Rinkyu n'avait pas agi étrangement, et pourtant, si quelques secondes auparavant le punk était prêt à s'en remettre à lui pour passer l'examen, un doute venait de le parcourir.

"Tantôtantine" s'en était allé discuter avec Joseph. Trop loin de Geffy pour que ce dernier ne puisse entendre quoi que ce soit, les deux hommes ignoraient que leur allié de circonstance savait lire sur les lèvres.
Alors les doutes se muèrent en certitudes. Rinkyu l'avait alpagué pour mieux le trahir. Si le punk ne saisissait pas les motifs profonds d'un tel revirement de situation, il devait tirer partie de cette information. Le premier à trahir serait le mieux loti, aussi, profitant que Rinkyu et Joseph soient de l'autre côté du wagon, il s'empressa de se défendre face à eux deux.
Elia, pour ce tour-ci tout du moins, n'attaquerait personne. Toutefois, lorsqu'au prochain tour, elle remarquerai que les rapports de forces ont changé, son alliance avec le duo ne ferait aucun doute.

Pour le moment, Geffy pouvait repousser l'inévitable, mais pas gagner. Inutile pour lui de réfléchir à tous les cas de figure possibles et imaginables, à trois contre un aussi tôt dans la partie : l'affaire est pliée.

- Reste une solution....

Certainement pas décidé à se laisser abattre, surtout pas après s'être fait trahir aussi simplement, il avait compris que cette épreuve n'était pas qu'une affaire d'alliances mais de nerfs. Entre inconnus ou camarades récents, ils était difficile voire impossible de se faire confiance, le doute les guettait à chaque instant.
Aussi, il y avait deux manières de se faire éliminer de cette épreuve décisive.

S'approchant de Joseph et Rinkyu, ceux-ci l'accueillirent avec bienveillance. Ces deux compères dégoûtaient le vagabond au plus haut point, des fourbes, des lâches, incapable de se montrer franc pour ne pas perdre l'épreuve. Délicatement, Geffy saisit la canette que Joseph tenait à la main puis y déposa un long filet de salive avant de renverser le contenu sur la tête du binoclard.

Il y a des moments où un événement paraît si aléatoire qu'on ne sait pas comment intervenir. Cette réaction de Geffy troubla tout le monde à bord.

- Navré, ton visage ne me revient pas. Les visages ne me reviennent jamais en général. Prenons ta génitrice par exemple, impossible de me souvenir de quoi elle a l'air. Et pourtant, je suis incapable d'oublier son postérieur, me souvenant de chaque grain de beauté. C'était ce qu'il y avait de plus inoubliable chez elle d'ailleurs.

Joseph n'était pas en colère. Tout aussi délicatement que celui qui venait de lui manquer de respect, il retroussa ses manches.

- Joseph fait pas le c....

Difficile de ne pas faire le con dans des moments pareils. Une déferlante de coups de poing s'abattit sur le punk. Affichant un visage calme et paisible, le binoclard castagnait à s'en rompre les phalanges. Cette frénésie dura jusqu'à ce qu'un coup derrière la nuque ne le fit s'écrouler.

- Il semblerait que nous tenions notre perdant.

Si Joseph l'avait oublié l'espace d'un instant, Geffy lui s'en souvenait parfaitement : pour échouer à cette épreuve, on devait avoir zéro point de vie, ou agresser un autre joueur. Sa dernière cartouche avait visé juste. La licence était à lui, cela tombait bien, les frais d'hôpitaux promettaient d'être coûteux, et l'association lui paierait les interventions chirurgicales.

Avec désinvolture, l'examinatrice leur jeta leur licence Hunter à tous. Elle n'avait qu'une hâte à présent, se débarrasser des gêneurs qui squattaient son train de Nen. Le Nen... Elle aurait pu leur glisser un mot à ce propos, mais ils seraient confrontés bien assez tôt, c'était inévitable lorsque l'on devenait Hunter.

- Terminus pour vous.

Le train s'arrêta le temps de laisser descendre le deuxième wagon à l'exception de Geffy qui aurait droit à une escorte jusqu'à l'hôpital de York Shin City une fois que le wagon numéro un en aurait terminé.

Lâchés dans le désert de Goldo, les nouveaux titulaires de la licence regardaient partir le train. Joseph s'enfonça dans la nuit malgré les appels de Rinkyu. Il ne savait pas ce qui lui avait pris. Se faire avoir de la sorte, il en rageait et avait besoin de solitude. Sa silhouette disparu dans le désert sombre. Rinkyu ignorait à cet instant s'il reverrait son compagnon d'examen.
Spoiler:
À la demande de Joseph, je l'ai éliminé de cette épreuve.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen Hunter Session 2 - Épreuve 3 [Wagon 2]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum