Une séance de chasse très étrange [flash back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une séance de chasse très étrange [flash back]

Message  Rinkyu Mermecks le Dim 24 Juil - 16:53

Mercredi, un jour comme les autres comportant ses habitudes quotidiennes. Ce matin, le soleil brillait. Et ses rayons doux caressaient ma peau ce qui me poussa à me réveiller. Depuis le lit qui était directement collé à la fenêtre , je voyais l’aurore, un magnifique aurore. Mon sourire se dessina jusqu’au sommet et je m’assieds en tailleur pour regarder les rayons magnifiques du soleil percer les nuages et s’abattre sur la forêt qui s’étendait jusqu’à perte de vue, tel un châtiment céleste. J’étais en débardeur de couleur maronne avec un short rouge pour me couvrir. Là, une voix se fit entendre, une voix féminine

-Rinkyu !!! J’espère que tu n’es pas entrain de morfler là haut alors que le soleil vient tout juste de se lever.

Ahh… Elle, c’est ma mère, elle a vingt neuf ans, et elle me malmène comme un enfant. Depuis que mon père est tombé malade, c’est moi qui m’occupe de ramener les provisions à la maison, et de nourrir la famille entière. Selon mon père, je suis le chef de famille. On ignore tous ce qui s'est passé, mais depuis l’hiver dernier son état n’a pas cessé d’empirer. Mais bon, cela ne durera surement pas longtemps. En tout cas c’est ce que je me disais. Ma mère, quand elle crie comme ça, ce qu’elle fait d’ailleurs chaque matin, c’est que qu’elle espère que je suis réveillé. Une réponse à cet appel quotidien est donc toujours nécessaire.

-Non m’man !!! je suis debout.

Après avoir fait mon lit et m'être changé, je suis descendu par les escaliers pour aller au salon. Elle faisait la vaisselle non loin de là. Pendant que la radio était en marche, laissant passer la musique matinale habituelle.

https://www.youtube.com/watch?v=BM7Jkwqzdts

Là alors je me suis assis et on discuta longuement tout en rigolant entre temps. Chaque fois que j’abordais le sujet de l’état de mon père, elle trouvait un moyen de nous faire changer la donne. Je compris alors que je devais juste être patient. Comme tous les mercredis, je me devais d’aller à la forêt pour ramasser du bois et aussi chasser pour ramener de la viande à la maison, de quoi cuisiner.  Je pris mon katana et alla dans la chambre de mon père.
Il avait perdu énormément de poids, et était très fragile. Il mangeait toutes fois et ne toussait plus aussi violemment qu’avant. Cependant j’étais toujours très inquiet de sa santé en sa présence.

-Salut p’pa

Mon père tout souriant se leva avant de s’adosser contre le lit. Il me demanda de prendre place près de lui d’un mouvement de la main.

-bonjour fiston, pourquoi tu es tout triste mon enfant ? On est en pleine matinée, tu dois sourire.

-Je sais, mais je m’inquiètes beaucoup pour toi. Tu es très malade, et ça fait des jours que tu n’es plus sorti de cette pièce. Comment ne pas s’inquiéter ?

-Je te comprends fiston, mais saches que c’est ainsi que vont les choses. La maladie vient, elle s’en vas, sans prévenir, on ne peut pas l’anticiper, ni même prédire quand elle se  terminera. Tout ce qu’il faut faire, c’est se battre. Et c’est ce que je fais chaque jour, ainsi que ta mère. J’ai besoin que tu sois fort aussi et que tu sois un bon garçon.

Nous discutâmes longtemps échangeant un peu de sourire, nous avons parlés de l’avenir, d’un monde meilleur, du jour où je tiendrai le dojo du village, et je serai le plus épéiste du village. Il discuta aussi de son passé, de ses voyages, de la famille et tout ce qu’il y avait. Après une demi-heure passée ensemble, je suis sorti et je suis parti dans la forêt. Je traversai tout le petit village en courant. A vitesse était assez élevée, plus que la moyenne, ce qui faisait que j’avais parcouru un kilomètre en quelques minutes. Je m’enfonçais alors dans la forêt, avant de monter sur un arbre très élevé. Je m’y positionnais pour avoir une grande vue sur la forêt, et ainsi viser ma proie serait plus facile.

Mon regard se balada dans la forêt et je vis d’abord un ours, qui était au sud-ouest de ma position. Il était un recoin d'un mur de pierres assez grand, une position bien adéquate. Je pourrai ainsi le prendre depuis les auteurs et le tuer. Je sautais de branches en branches pour aller à sa position. Dans mes sauts, j’ai ressenti directement une présence. Je me suis bien caché derrière une branche, et je vis un jeune garçon qui avait à peu près mon âge. Il était vêtu, cargo brun, t-shirt blanc et veste de chasse vert kaki. Il sillonnait dans la forêt avec une tête louche armé d’un fusil. Je descendis alors de mon arbre, et atterris droit devant lui.

-Ola !! T’es qui toi ? Et surtout, tu fais quoi sur mon territoire de chasse ?
avatar
Rinkyu Mermecks

Messages : 83
Date d'inscription : 23/06/2016
Localisation : Jappon

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 42

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum