Nepter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nepter

Message  Nepter le Dim 10 Juil - 16:55

Nom : ????

Prénom : Nepter

Sexe : Garçon

Age : 11 ans

Taille : 1m30

Race : Kimera Ant

Description physique :
Je suis très poilu ! C'est de la fourrure d'araignée. C'est doux et un peu gluant.
J'ai plein d'yeux : ils brillent dans le noir et c'est incroyablement rigolo, mais pas terrible pour jouer à cache-cache.
Et plein d'pattes. C'est parce que je suis une araignée ! Mais un peu un humain aussi... Alors j'utilise que deux pattes pour déambuler. Je suis bipède même si ça m'oblige à tituber un peu en course. Je prends l'habitude mais c'est pas encore ça ! Comme tous les bébés j'ai appris à me déplacer sur huit pattes à la fois !

Mais deux pattes c'est tout récent, à peine deux ans. J'ai essayé en observant mes quelques amis humains et c'est beaucoup plus sympa d'utiliser que deux pattes pour se balader. Ca laisse les six autres pattes libres pour autre chose, pratiques !

J'aime pas les vêtements humains, ça gratte et ça colle, et il y a pas de t-shirt avec six manches. A la place je me suis tissé épais cocon de toile à partir du torse jusqu'aux pieds pour pas avoir trop froid la nuit !

Et j'ai aussi encore de grandes DENTS de lait !

Description mentale :

Euh... Bah j'ai pas l'habitude de faire des phrases aussi compliquées... pour décrire comment je m'appelle et ma personnalité et tout et tout... Je suis gentil, j'aime les gens gentils, j'aime être content et rendre les autres contents, comme tout le monde quoi. Maman disait que j'étais trop naïf pour tenir longtemps seul dans ce monde, que ce soit dans la nature cruelle ou dans la société humaine fourbe. Elle était bluffée à sa mort, j'ai quand même survécu onze ans !

Sinon j'aime bien les humains. J'ai mangé des enfants humains sans faire exprès il y a quelques années. C'était bon, mais pas l'idéal pour se faire des amis ! Pourtant, c'était des enfants qui avaient été vraiment très méchants avec moi. Je croyais que j'allais détester les avaler, parce que, ben, j'imaginais que le goût de la méchanceté était répugnant par nature ! Mais c'était bon. Est-ce qu'en fait plus quelqu'un est méchant, meilleur est son goût ?

Manger des gens et des animaux, c'était naturel, un instinct que je contrôle pas. Il m'arrive de mordre dans la chair d'amis sans m'en rendre compte. D'après Maman, c'est un acte merveilleux de prendre une bouchée d'un être vivant sans en être conscient : la forme la plus basique de la volonté de survivre !

A part ça je mange jamais complètement les gentils et j'aime bien traîner avec eux un peu, pas trop longtemps, parce que sinon je m'attache à eux, et les adieux sont tristes. Les rencontres courtes et intenses sont les meilleures. On se fait un ami, on joue avec lui, puis on se quitte sur un au revoir. Les seules larmes qui coulent sont alors de joie !

De toute façon je suis un peu poursuivi à cause que j'ai mangé des enfants humains. Je peux pas camper trop longtemps dans les mêmes coins. C'est un voyage à travers le monde forcé que m'a offert la police !

Et j'adore ça ! J'adore l'aventure !

J'aime l'aventure, mes amis et la viande (je me fiche d'où elle provient et je peux même digérer la viande pourrie !).
J'aime pas les méchants, les gens qui ont peur de moi et encore moins ceux qui veulent me tuer, et j'aime pas les légumes non plus (surtout les épinards).

Vous savez tout de moi !

Equipement : Toiles/fringues pour la décence ??

Faction : Criminel (tueur en série "malgré lui")

Histoire :
Moi je suis né dans une jolie forêt à l'orée d'un petit village sur une chouette île. Maman était reine ant locale. Ça faisait un peu de moi un prince ! Elle était très malade, alors elle a jamais pu me pondre autant de frères et soeurs qu'elle l'aurait voulu. J'ai été fils unique, c'est très rare il paraît chez nous les kimera ants. Du coup en fait on était que deux ants dans la forêt... Ça la conduisait à beaucoup me protéger. Je suis resté auprès d'elle au moins six ans sans avoir le droit de sortir de son champ de vision ! C'était comme si elle n'avait jamais coupé le cordon ombilical ! Elle occupait ses journées à me décrire le monde, à me donner des astuces pour y survivre, à m'expliquer comment marchait la civilisation humaine et pourquoi je devrais m'en tenir autant que possible à l'écart.

J'ai pu commencer à prendre un peu mon indépendance à partir de sept ans, sans non plus m'aventurer trop loin de la forêt. C'était parce que Maman était morte de sa maladie. J'ai été très triste pendant un ou deux mois, avant de me rendre compte que bon, elle savait qu'elle en avait plus pour longtemps, et elle avait passé les derniers ans de sa vie à m'enseigner comment tenir dans ce monde. C'était pour que je puisse continuer à être heureux même après sa mort !

Je rencontrais parfois des humains, des promeneurs, et des pécheurs qui devaient traverser la forêt pour atteindre la mer. Au début ils avaient peur de moi. Puis j'ai commencé à leur offrir des baies, des fruits ou des plantes que je cueillais, pour qu'ils arrêtent de courir en criant quand ils m'apercevaient. Et ça a marché ! Ça les a de plus en plus rassurés. A la fin, certains m'invitaient même chez eux, dans le village, pour venir parler un peu de moi et d'où je sors, mais je refusais poliment, Maman m'a toujours dit qu'il fallait pas accepter de suivre les inconnus.

C'était une vie plutôt tranquille et ça a continué tranquille pendant un an ! Jusqu'à ce matin qui paraissait d'abord tout normal mais qui devint subitement horrible !

J'avais très faim alors je faisais le tour des pièges de toile que je semais dans ma forêt. Je récoltais souvent beaucoup d'insectes et parfois des animaux plus gros, comme les lapins, j'avais même réussi à piéger un cerf pendant l'automne ! Cette journée là démarrait super bien, deux écureuils étaient tombés dans ma plus grande toile. Puis tout d'un coup, j'ai entendu des rires, très forts, et des pas qui galopaient en ma direction. Sans que j'aie vraiment le temps de réagir, j'étais encerclé par des enfants humains.

De méchants enfants humains qui voulaient me capturer. Ils étaient trois. Ils hurlaient et riaient, poussaient des cris de dégoût en tirant la langue, puis recommençaient à ricaner. J'ai beaucoup paniqué et j'ai même appelé Maman avant de me souvenir qu'elle était morte. C'était horrible mais ça a pas duré longtemps. Lorsque l'un d'entre eux a essayé de m'attraper en me tirant très fort les poils, et je lui ai mordu dans le bras ! Sans vraiment comprendre pourquoi, j'en avais à la fois marre de les voir et très faim. Alors j'ai mordu instinctivement, un simple réflexe ! Première fois que je goûtais la chair humaine. C'est plutôt bon ! Et bien sûr j'ai eu envie d'en goûter plus !

Ils ont pris peur et ont essayé de s'enfuir. Mais ils étaient dans la forêt profonde, ma maison, et j'y laissait toujours traîner un peu de la toile partout. Ils trébuchaient, s'engluaient, s'emmêlaient. Plus on se débat dans une toile d'araignée, plus la prison devient étroite et solide. Et eux se débattaient beaucoup. J'ai pas eu à les poursuivre longtemps : je les ai vite retrouvés tout les trois, complètement emberlificotés dans des toiles !

Après eh ben j'ai fais comme d'habitude, je les ai laissés en vie quelques jours, parce que ça remplissant bien mon garde-manger. Ça me faisait des provisions ! Après une semaine (j'avais déjà croqué les trois enfants, je suis assez gourmand, mais laissé leurs os car c'est dégueulasse, c'est juste bon pour les chiens) la forêt est devenue très agitée. C'était les humains qui cherchaient leurs enfants.

Comme j'avais mangé leurs enfants, je me doutais que les gens du village allait arrêter de m'apprécier. Je savais que j'avais fais une grosse bêtise. J'ai eu très peur et j'ai fui ! Maman disait qu'il fallait assumer ce qu'on est et ce qu'on fait. Moi je pense que ça sert à rien si on se fait tuer après !

J'ai découvert que j'étais recherché. Ils avaient lié ma disparition subite à celle de leurs enfants. Puis quand ils ont découvert les ossements ils ont compris, c'était dans le journal, il y avait même une photo de moi, toute floue et bizarre, mais j'étais quand même devenu une star !

C'était une drôle de bêtise !

Alors aujourd'hui je voyage... C'est pareil qu'avant, je survis comme Maman a toujours voulu que je sache survivre, en me nourrissant de ce que la nature offre aux créatures bizarres comme moi, et en évitant de trop m'exposer aux humains, c'est dommage parce que certains sont vraiment gentils !

Nen : Émission

HRP

Prénom : Mystère

Âge : Mystoure

Centres d'intérêts : Les mystères

Comment vous avez nous découvert : Bouche à oreille

Quelques mots sur vous : Non stop les questions je veux être mystérieux.....
avatar
Nepter

Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nepter

Message  Lejinoss Taibug le Dim 10 Juil - 17:30

Parfait de chez parfait tout ça, pas une faute à relever, c'est intéressant, et c'est notre premier criminel ! cheers

Bienvenue parmi nous, pense à ta Fiche Technique avant de commencer les joies du RP.
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 646
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum