De la paperasse!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la paperasse!

Message  Liwa Haqãni le Mer 22 Juin - 4:34

.


Dernière édition par white14733 le Sam 25 Juin - 18:25, édité 1 fois

Liwa Haqãni

Messages : 94
Date d'inscription : 17/05/2016
Age : 28

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  M.J le Mer 22 Juin - 7:59

Devant la difficulté évidente du candidat à ratonner sans grâce un simple gosse rachitique et ce, dès le premier étage, l'arbitre ne se montra pas impressionné.

- Numéro sept-cent quarante deux, cinquième étage.

Dit-il sèchement avant de passer à un ring voisin où la rencontre s'était à aussi terminée.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  Lowifa le Ven 24 Juin - 19:08

Après son combat, Liwa sortit du tatami et partit en direction de l'ascenseur. L'arbitre lui avait assigné le cinquième étage. Même si les capacités du barbu étaient certaines, les employer sur un gamin n'allait pas l'aider à monter plus rapidement la tour.
Soudain, un arbitre appela le Lowifa :

Numéro sept-cent quarante-trois et cinq-cent quatre-vingt-deux, sur le ring !

"Enfin", se disait le jeune homme. Il sortit de la foule et approcha du tatami. Était-il anxieux ou excité de revenir sur le ring ? Pas vraiment. Il était complètement décontracté. Certes, les combats l'intéressaient mais, ceux du premier étage ne le transportaient pas plus que ça.

Une fois arrivé sur le tatami, Lowifa fixa son adversaire quelques secondes. Plutôt grand, cheveux blanc, relativement jeune, assez maigre mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne respirait pas la confiance en soi. Bref, son adversaire ne le préoccupait pas trop.
Pendant que l'arbitre énonçait les règles, il vit Liwa, près de l'ascenseur, en train de lever son pouce en l'air pour lui souhaiter bonne chance. Le jeune homme en fit de même et le combat commença aussitôt.

Prêt, feu ! Combattez !

Son adversaire se mit directement en garde. Contrairement à Lowifa, le jeune albinos était des plus nerveux. Il avait les yeux grands ouverts et ses membres étaient placés de la même manière que les karatéka. Mais, un œil expérimenté voyait facilement que ce n'en était pas un vrai.
En effet, son placement était assez médiocre. Ses jambes n'étaient pas assez écartées, ses mains trop hautes et tout son tronc était mal tourné. Bref, pas de quoi s'inquiéter.
Le jeune homme sortit ses mains de ses poches et les laissa tomber.
Se sentant insulter et provoquer, le jeune albinos se lança à l'attaque de son adversaire. Mais ce qu'il ne savait pas, c'est que Lowifa était on ne peut plus prêt à recevoir son offensive. Le jeune homme crispa ses mains, comme il avait l'habitude de le faire, et les leva d'un seul coup.
C'était une technique de Ronuan qui consistait à effrayer son adversaire avec quelque chose d'imprévisible. Cependant, Lowifa ne l'avait jamais utilisé pendant ses combats dans la "cave". Il la trouvait beaucoup trop basique. Selon lui, elle n'avait aucune chance de marcher contre les molosses qu'il avait l'habitude d'affronter.
Mais en l'occurrence, cette technique pouvait se révéler utile. Les combattants de cette envergure, nerveux et pas très réfléchis, ne pouvait que se faire avoir par une technique aussi simple. "Une technique basique, pour un adversaire basique", se disait le jeune homme.

À la vue de cette action, son adversaire paniqua. Il ne savait pas quoi faire. "Que faire, que faire, que faire...", devait-il se dire. Il savait qu'il était trop proche pour reculer et qu'il ne pouvait se défendre. En effet, la position purement offensive qu'il avait adopté l'en empêchait. Les secondes lui semblaient extrêmement longues. Il entendait les battements de son coeur comme jamais auparavant. Il savait qu'au moindre faux pas, il se ferai défoncer.
"Tant pis". C'est dans un réflexe complètement imprévisible, que le jeune albinos se pencha légèrement sur sa droite et frappa la seule chose qui n'était pas protéger par son adversaire : les côtes.

De tous les endroits vulnérables chez son adversaire, il n'y avait pas plus vulnérable que ses côtes. Ces mêmes côtes qui avaient été détruites lors de son affrontement contre l'homme en rouge, durant de la seconde épreuve. Ces mêmes côtes qui avaient failli le condamner à la noyade, lors de la dernière épreuve. Ces mêmes côtes qui lui font encore défauts aujourd'hui. C'était son talon d'Achille, son fardeau.
Son coup de poing vint atterrir directement sur ses os fragilisés. Un craquement inespéré, se fit entendre. Une vive douleur parcourut alors le corps du jeune homme. Et ce fut dans un cri de douleur, presque inhumain, que Lowifa chuta.

Le jeune homme posa les genoux à terre. La main gauche également tandis que sa main droite appuyait sur sa blessure. Tous les autres combats se stoppèrent. En effet, les bruits que produisaient le jeune homme suffisaient à arrêter les combats. Tous les combattants observèrent le pauvre adolescent, en train de hurler comme une bête sauvage. Avaient-ils pitié de lui ? Peut être. Ils étaient surtout horrifiés par ses cris. Même l'albinos semblait choqué parce qu'il venait de se passer

Je ne l'ai pourtant pas frappé fort...

Il fixa son poing quelques instants, jusqu'à ce que l'arbitre intervienne en disant :

Le combat n'est pas terminé !

Le jeune albinos réagit et regarda à nouveau son adversaire, en train d'essayer de reprendre son souffle. Un peu hésitant au début, il avança vers Lowifa et lui asséna un autre coup de pied dans le ventre.
Cette fois-ci, le jeune homme tomba sur le dos et fit un bruit assez étrange. Comme si il n'arrivait plus à respirer. On pouvait même distinguer de la bave sur les joues du pauvre combattant.
Soudain, le jeune albinos prit confiance en lui, pensant qu'il possédait une force insoupçonnée. Il enchaîna les coups de pieds dans les côtes droites de Lowifa. Celle-ci n'étaient pas encore abîmées mais, après quatre ou cinq coups, on pouvait entendre des craquements.

Ce fut le coup de trop... Pour l'albinos. Ce dernier tenta un ultime coup de pied dans le ventre de Lowifa mais il le bloqua. En effet, même s'il l'avait mit à terre, la puissance de ses coups était toute relative. Donc, le jeune homme bloqua le pied de son adversaire avec son bras gauche. Il le serra, très fort. À tel point que le jeune albinos ne pouvait plus se délivrer. L'emprise et la poigne de Lowifa était bien trop grande pour lui. Le jeune homme tira violemment vers lui pour faire chuter son ennemi sur le dos. Le bruit provoqué par la chute de son adversaire, fut très puissant. Il retentit dans toute la salle.
Le jeune albinos releva légèrement sa tête et frotta l'arrière de son crâne. Une fois les yeux ouverts, il vit Lowifa, mais pour lui, c'était une bête monstrueuse. Son regard perça le sien et une marre de sueur commença à apparaître autour du jeune albinos. Tout en reculant péniblement, à l'aide de ses mains et de ses pieds, le jeune homme implora à l'arbitre :

Pitié ! Sauvé moi de ce truc !!

Ce dernier fit signe au pauvre combattant qu'il ne pouvait intervenir. Désespéré, le pauvre homme commença à bafouiller et à pleurer. Il vit alors son adversaire se redresser lentement. Son regard était emplit de rage et de violence, il savait très bien qu'il ne survivrait pas à sa prochaine attaque. Quels choix lui restaient-il ? Pouvait-il encore miser sur un coup de chance ? Ou devait-il tout simplement abandonné ?
Quoi qu'il en soit, Lowifa, enragé par les coups qu'il venait de se prendre et le visage déformé par la douleur qui le parcourait, crispa ses mains et prit appuie sur ses jambes. En une seconde, il s'élança sur son adversaire.
Il était sur sa cage thoracique pour l'empêcher de bouger. Il avait la main gauche sur le sol, à côté de la tête de sa future victime, pour se stabiliser. Enfin, il avait le bras droit levé, prêt à s'abattre sur le visage de son adversaire.
Soudain, au dernier moment, l'albinos eut le temps de hurler :

J... J... J'abandonne !!

C'est dans cet hurlement que Lowifa frappa le visage du jeune homme de toutes ses forces. Un violent bruit se fit entendre. Encore plus violent que le dernier.
Après quelques secondes, le jeune albinos ouvrit les yeux pour constater qu'il n'avait rien. Le poing de Lowifa avait atterri dans le tatami, à cinq centimètres de sa tête. Sa main gauche avait paré sa main droite. Dans l'incompréhension totale, Lowifa se calma et retira son poing du tatami

Le jeune homme se releva et fixa l'arbitre avec un regard mauvais. L'arbitre comprit rapidement que Lowifa attendait l'annonce de sa victoire.

Ah, euh... Victoire du sept-cent quarante trois !


Dernière édition par Lowifa le Sam 9 Juil - 23:54, édité 2 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  M.J le Ven 24 Juin - 22:08

Puisque la confrontation fut si tumultueuse, l'arbitre s'apprêtait à envoyer Lowifa à l'étage vingt-cinq. Toutefois, lorsque le jeune homme descendit du ring, on pouvait le voir boiter. Un simple coup aux côtes ne pouvait être aussi dévastateur pensa l'arbitre. Cela devait être dû soit à une fragilité insoupçonnée de Lowifa, soit à une blessure antérieure. Quoi qu'il en soit, permettre son ascension rapide revenait à l'envoyer au casse pipe.

- Numéro sept-cent quarante trois, cinquième étage.

Le verdict était tombé. Sans ses blessures à l'examen, l'avancée du jeune combattant eut été fulgurante.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  Lowifa le Jeu 30 Juin - 18:35

Une fois arrivé au cinquième étage, Lowifa remarqua son ami barbu en train d'attendre sur un banc. Ce dernier, d'abord content, prit vite un air intrigué, voir inquiet en voyant son ami appuyer sur ses côtes avec sa main. Liwa se leva et avança vers le jeune homme et lui demanda avec une voix paniquée :

Qu'est-ce qu'il t'es arrivé !?

Lowifa toussa un peu. Il cracha même le sang qui s'était accumulé dans sa bouche. Une fois ce boucan terminé, Lowifa lui répondit en émettant un léger ronflement en fond :

Un p'tit con qui a eu un coup de bol...

Liwa aida alors son ami à s'asseoir sur le banc. Ce dernier avait toujours ce regard mauvais sur le visage. Il dévisageait tous les combattants se trouvant à côté de lui. Ils étaient visiblement heureux d'avoir Lowifa dans leur étage. En effet, vu son état, il ne devrait pas être très fort, devaient-ils se dire. Tous priaient pour avoir le jeune homme comme adversaire.
Une fois le cul posé sur le banc, Lowifa voûta son dos et leva la tête. Il rejoignit alors ses deux mains et les serra. "Bande de cons...", se disait-il, en chuchotant.

Liwa, entendit alors les chuchotements de son ami et lui demanda d'une voix nerveuse :

Qu'est-ce qu'il y a ?

Nan rien, t'occupes...

Un léger blanc s'en suivit. Après ces quelques secondes, Lowifa se retourna vers Liwa et lui dit :

En fait si ! Je vais me reposer un peu, histoire d'être en meilleur état. Et quand ils vont m'appeler, tu me réveilleras ! Ça marche ?


Liwa acquiesça d'un hochement de tête et le jeune homme s'allongea sur le banc. Il s'endormit en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Par contre, ce pauvre Liwa devait maintenant supporter les horribles ronflements de son jeune ami.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

De l'eau. De l'eau par tout. De l'eau à perte de vue. Pas un petit bout de rocher qui dépasse. Pas une terre au loin. Le ciel dégagé. Pas le moindre nuage pour gâcher ce plafond céleste d'un bleu paisible.
Tout ça pour lui. Ce petit être perdu au milieu de cet océan infini. Cette anomalie en train de flotter aléatoirement dans l'eau. Cette personne aussi calme et paisible que l'élément sur lequel il se trouvait.
Soudain, un nuage. Tout petit au début mais qui commençait à grandir et à se noircir. Cela contraria l'être dans la flotte. Il se mit vite en colère et cela eut pour conséquence d'énerver l'océan également. Le nuage répliqua en se grossissant et en se noircissant encore plus. Mais l'océan était trop vaste pour lui. Il appela alors le vent pour l'aider à calmer l'eau et ensuite, l'orage. Ils étaient à eux trois trop fort, même pour le vaste océan. Le nuage cachait le ciel, l'orage électrisait l'eau et le vent lui hurlait à l'oreille quelque chose de pratiquement inaudible.
En se concentrant, l'eau distingua deux mots allongés au maximum. Ces deux mots étaient : "Réveille-toi"

Lowifa se réveilla en sursaut. Par réflexe, il toucha son front. Il suait. Il posa sa main sur sa poitrine. Son coeur battait super-rapidement. Il ressentit alors une vive douleur, non loin de ce dernier. C'était ses côtes, ou du moins ce qu'il en restait.
Après avoir reprit ses esprits, il sentit un tapotement sur son épaule. Le jeune homme se retourna brusquement et vit Liwa. Ce dernier avait un air désolé sur le visage.

Lowifa lui demanda alors :

Ah, c'est mon tour ?

Liwa acquiesça, en hochant la tête encore une fois et pointa le tableau des combats.
"Numéro sept-cent quarante-deux et numéro sept-cent quarante-trois".
Après un léger moment de flottement, Lowifa fixa Liwa, attristé par la situation. Le jeune lui, en se tenant les côtes gauches, se dit : "Et merde...".


Dernière édition par Lowifa le Dim 10 Juil - 0:03, édité 1 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  Lowifa le Mer 6 Juil - 21:20

Alors que les deux amis s'avancèrent dans le couloir menant au ring du cinquième étage, ils ressentirent tous les deux un certain malaise. En effet, Liwa ne voulait pas affronter le jeune homme. Premièrement, parce que c'était son ami et deuxièmement, parce que le combat était des plus déséquilibré.  
Quant à Lowifa, en plus de devoir affronter Liwa, il devait se battre alors qu'il n'était pas à 100% de ses capacités, ce qui le gênait au plus au point.

Ils étaient tous les deux nerveux et tendus, aucun n'osaient se parler. Le couloir dans lequel il se trouvait semblait être infini. L'écho de leurs pas ne s'arrêtait jamais. Le temps se dilatait sous leurs yeux.
C'est alors, après plusieurs longues secondes, que Lowifa décida de briser le silence en disant :

Écoute Liwa, tu vas faire ce que je te dis...

Quelques secondes plus tard, les deux combattants venaient d'entrer dans la salle des combats. Les cris et les hurlements des spectateurs faisaient vibrer le sol. Les lumières au plafond, éblouissaient les nouveaux arrivants.
Soudain, le speaker annonça les noms des candidats. L'arbitre les invita alors à rejoindre le ring, ce que furent les deux combattants.

Comme à son habitude, Lowifa avait les mains dans les poches. Cependant, il avait une sale mine. Ses sourcils étaient froncés, son regard mauvais et triste et son teint était affreusement pâle. Quand à Liwa, il fronçait également les sourcils mais il semblait surtout dégoûté par la situation.
C'est alors que l'arbitre annonça le début du match.

Prêt, feu ! Partez !

Malgré l'annonce de l'arbitre et les commentaires du speaker, Lowifa ne bougea pas d'un poil. Il gardait ses mains dans ses poches, adressant le même regard à son adversaire. Liwa, quant à lui, se mit en position de combat.
Après quelques secondes de flottement, Liwa fonça sur le jeune homme. En un éclair, le barbu se retrouvait derrière le dos de son adversaire. Ce dernier ne broncha toujours pas. Il restait immobile, avec cet air blasé qui le caractérise. Et soudain, Liwa attaqua Lowifa, d'un coup dans la nuque. Puissant et rapide, cela suffisait pour faire sombrer le jeune homme dans le plus profond des océan...


Dernière édition par Lowifa le Dim 10 Juil - 0:09, édité 1 fois
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  M.J le Mer 6 Juil - 21:29

L'arbitre n'avait pas tardé, en observant la démarche de Lowifa, à comprendre que ce dernier n'était pas au mieux de sa forme. Que le combat se termine en un seul coup, cela ne l'étonna pas.
Et ça ne l'impressionna pas non plus. Qu'un homme adulte parvienne à vaincre un jeunot blessé, même de manière aussi expéditive, il n'y avait pas de quoi en tirer la moindre forme de gloire.

- Numéro sept-cent quarante deux, vous allez au quinzième étage. Quant au jeune, il retourne au premier faire ses preuves.

Quelque part, l'arbitre s'estimait heureux que le combat ait tourné court. S'il y avait eu la moindre résistance offerte de la part de Lowifa, l'issue aurait pu se révéler pour le moins tragique.
avatar
M.J

Messages : 46
Date d'inscription : 16/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  Lowifa le Jeu 7 Juil - 0:16

Perdu dans les abysses, le petit être avait finit par couler. Inconscient dans les bas-fonds de l'océan. Soudain, il ouvrit les yeux mais, il n'y vit que le noir des profondeurs. Il n'avait pas l'habitude de voir tant d'obscurité mais, cela l'apaisait. Un léger sourire se dessina alors sur son visage. Le visage décontracté, le regard tranquille, qu'est-ce qu'il était bien.
Soudain, l'anomalie entendit un bruit venant d'en haut. Curieux, il se retourna péniblement pour y voir une masse noire, trouble et agitée. Des flashs apparaissaient de n'importe où et malgré l'eau, on entendait le hurlement du vent. Bref, rien de très accueillant.
Portant, le petit être resta plusieurs secondes a regardé ce spectacle céleste, complètement déformé par la surface agitée de l'océan. Soudain, plus rien. Les grondements étaient toujours là mais, les éclairs avaient disparus.
Étant depuis tout à l'heure à la même hauteur, le petit être savait très bien qu'il devait faire un choix. Soit remonter, soit descendre. Il regarda derrière lui, en direction des profondeurs abyssales mais, sa décision était déjà prise.
L'anomalie se redressa et nagea alors péniblement vers la surface. Inexplicablement, il avait du mal à respirer. Ses côtes lui faisaient mal et il était encore loin d'être à l'extérieur. Pourtant, le petit être arriva, tant bien que mal à ressortir de l'eau...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lowifa se réveilla. Les yeux grands ouverts, en train d'admirer le sublime plafond de sa chambre. Enfin, celle de l'hôpital bien sûr. Il se tourna légèrement à droite, pour y apercevoir Liwa, assit sur une chaise, en train de dormir. Le jeune homme essaya alors de se redressa mais ses côtes lui faisaient affreusement mal. Un petit cri de douleur lui échappa et réveilla le barbu à côté de lui.
Ce dernier se redressa. Lowifa pouvait distinguer quelques cernes sous yeux. Quant à Liwa, il adressa un petit :

Salut...*bâillements* Ça va...?

Aussi bien qu'un mec qui a les côtes en morceaux et qui c'est prit un gros coup derrière la nuque. Et toi ?

Avec un sourire au coin de la bouche, Liwa lui répondit :

Comme un mec qui venait d'assommer un gars très con.

Les deux amis se mirent à rire. Liwa se leva de sa chaise et avança vers la fenêtre. Il faisait très beau d'ailleurs. Le barbu se posa contre la vitre et dit à Lowifa :

J'ai rarement vu un plan aussi con, tu sais...

Nyé, les plans cons, ça me connaît...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quelques minutes avant l'arrivée de nos deux héros dans la salle de combat

Écoutes Liwa, tu vas faire ce que je te dis...

Le barbu se retourna, légèrement anxieux et hocha la tête. Lowifa, encore plus mal en point qu'avant, lui dit :

Je vais faire exprès de perdre. Tu n'auras qu'à m'assommer et tu pourras monter rapidement.

Un air d'incompréhension apparut alors sur le visage de Liwa. Ce dernier lui répondit :

Hein !? Qu'est-ce que tu racontes !?

Je suis trop mal en point pour me battre, donc il vaudrait mieux que tu m'assommes rapidement.

Liwa, qui ne pouvait pas vraiment contredire Lowifa sur ce point, lui répondit :

Pourquoi ne pas abandonner alors !? Ça t'éviterai d'autres blessures !

Tu monteras bien plus vite comme ça. Et puis, je suis pas sûr de pouvoir abandonner *faux rire*.

Liwa ne chercha pas à contredire son ami. Certes, il se sentait obliger de le protéger mais Lowifa avait l'air bien décidé. Sachant qu'il était proche de la porte et que les idées lui manquaient, il décida d'accepter l'idée du jeune homme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ils avaient tous les deux un léger sourire et regardaient tous les deux vers le bas. Lowifa lui demanda :

Et alors ? Quel étage ?

Quinzième.

Sérieux !? C'est tout ?

Liwa acquiesça de la tête. Un peu déçu, le jeune homme se remit alors dans son lit et resta silencieux quelques secondes. Il reprit en disant à son ami :

Bon, c'est pas tout ça, mais je dois me reposer.

Liwa, surprit au début, comprit très vite que son ami l'incitait a partir pour aller s'entraîner pour qu'il puisse monter plus rapidement. Comme s'il disait : "Ne t'occupes pas de moi, trace ton chemin". Le barbu se détacha de la fenêtre sur laquelle il se trouvait et dit à son ami en sortant :

T'as intérêt à vite me rattraper !

T'inquiètes...

Liwa sortit. Après le claquement de porte, Lowifa ferma doucement les yeux et s'endormit une fois de plus.
avatar
Lowifa

Messages : 133
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 17

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la paperasse!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum