Présentation d'Elia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation d'Elia

Message  Elia Mori le Dim 19 Juin - 2:53

Nom : Mori

Prénom : Elia

Sexe : Femme

Age : 21 ans

Taille : 1m88

Race : Humaine

Description physique : Elia était superbe. Ses cheveux de jais souvent tenus en queue de cheval encadraient un visage aux traits fins et hautains. Avec, en prime, une paire de globuleux à s’en damner. Son expression souvent sereine laissait rarement transparaître une quelconque émotion. Un long cou s’ouvrait sur des épaules solides et relativement larges. Et là, elle arborait un autre type de paire, tout aussi découverte. Le reste de son corps était élancé et musclé par l’exercice.

Elia s’habillait souvent de tenues révélatrices. Elle aimait son corps et n’avait aucune honte à le dévoiler. En aucun cas, elle ne faisait cela pour séduire qui que ce soit. Préférant les couleurs sombres ainsi que les bijoux massifs, elle avait son style et se montrait très exigeante en matière d’accoutrement.

Quand la jeune femme parlait, sa voix surprenait toujours ses interlocuteurs. Elle était chaude et un peu éraillée. Effet assurée quand elle se mettait à insulter à tour de bras avec un vocabulaire pour le moins gratiné. Son rire, assez rarement entendu, ressemblait à un aboiement et l’embarrassait légèrement. De manière générale, elle était peu loquace et ses capacités sociales avoisinaient celle d’une huître crevée.

Depuis la mort de Nan, elle se promenait régulièrement avec un long bâton adepte de traumatismes crâniens et d’autres techniques de négociations avancées.

Description mentale : Aussi cynique qu’indifférente, Elia était un mystère pour les gens autour d’elle. Ses expériences passées dans la fange ne la rendaient pas amicale de prime abord. Et pas aux abords suivants non plus, d’ailleurs. Le plus souvent, elle était impassible que ce soit aux louanges ou aux critiques. Elle opposait aux emmerdeurs un silence opiniâtre quand elle arrivait à garder son calme. Autrement, il y avait échange de gnons jusqu’à épuisement de l’un des deux. Pas de prisonniers.

Méfiante à la limite de la paranoïa, elle n’accordait sa confiance qu’avec parcimonie dans ses meilleurs moments. Elle avait un humour fin et mordant, presque prétentieux. Après une désastreuse enfance immergée dans la connerie, elle développa une intelligence vive qui lui permettait d’apprendre vite et longtemps. Sa curiosité pour toutes les choses vivantes n’avait d’égale que sa misanthropie patente.

Avec un caractère comme le sien, Elia passait son temps dans la solitude. Entre ses recherches et ses lectures, elle ne se sentait pas triste de vivre ainsi. Les relations interhumaines ne l’intéressaient pas forcément, a fortiori amoureuses. Sa libido avait raté son envol en se viandant la tronche contre un trottoir. À croire que ça n’aidait pas d’avoir pour seule compagnie masculine du gros lourd con et puant.

Equipement : Un bâton évoquant vaguement la sorcellerie dans un monde parallèle, mais pas forcément différent.

Faction : Civil

Histoire : Il suffisait d’un soir, d’une envie. Une femme triste croisée par un homme perspicace, ou le contraire. Elle était née d’un accident entre une mère désœuvrée et un père inconnu. Sa vieille, Selma, en parlait comme si elle avait trébuché sur une bite. Neuf mois de bonbonne, plus tard, une morveuse braillait. Il n’y avait aucune once d’amour dans sa conception. Une simple envie passagère et banale entre deux étrangers qui se sentaient seuls. Elia prenait ce creux biographique très au sérieux. Elle n’arrivait pas à n’en avoir rien à foutre. Elle n’essayait pas forcément, cela dit.

Pendant la totalité de son enfance, Elia vécut dans un village lointain. Elle prenait des leçons avec tous les merdeux du patelin et rentrait immédiatement plus tard assister sa mère. Celle-ci était guérisseuse et s’occupait à la fois des humains et des animaux. Ses connaissances étaient aléatoires, néanmoins, elle ne fut jamais prise à défaut. Les villageois croyaient fermement à l’au-delà et acceptaient avec fatalisme les limites de son art. Selma n’était pas particulièrement douée, toutefois sa douceur ainsi que son abnégation redonnaient du courage à ses rares patients. Le reste du temps, Elia avait largement le temps de jouer avec les gosses du coin.

Bon, des conneries tout ça. En vérité, personne ne pouvait blairer Selma. Elle était odieuse et sa fille trop conne pour s’en apercevoir. Les rares fois où ils osaient faire appel à elle, elle les aidait avec une forme prononcée d’indifférence. Parfois elle se viandait salement, mais personne n’avait les burnes de lui en vouloir. De toute façon, on ne lui confiait que les cas désespérés. Elle était une sorcière. Un truc à mi-chemin entre un humain et un démon. Penchant plus du second côté. Elia était un poil plus appréciée que sa daronne. Gentille fille, un peu crétine sur les bords. Aucun parent n’osait prévenir leurs chiards de ne pas l’approcher histoire de ne pas se faire maudire le cul. Dans le crâne du mioche en question, son enfance était dorée. Un mélange sordide de communauté champêtre et d’amour filial. Bref, l’apologie de la médiocrité, en somme. Quant aux pouvoirs de sa génitrice, ils étaient réels, mais totalement hors de contrôle.

Des étoiles plein les yeux, l’adolescence cogna Elia comme une masse. Sa caboche commençait à s’ouvrir et elle voyait l’hypocrisie autour d’elle. Un truc à gerber. Assiégée par la connerie, elle se sentait noyée. La docilité rassise alimentée par une frousse putride des villageois lui crevait la rétine. Sa mère aussi lui chiait dans les bottes. Elle la traitait comme sa chose. Bref, outre deux paires de nibards à écrémer des vieillards en masse, elle chopa une grosse lucidité cynique. Un jour, elle prit une partie de ses cliques ainsi que la majorité de ses claques et plia gentiment les gaules, non sans faire les poches aux plus de gens possible. Elle avait alors quatorze ans.

L’âge ingrat n’avait jamais aussi bien porté son nom. Elia était intenable. Elle enchaînait les disputes avec tout ce qui lui passait sous la main. Et quand elle se prenait la raclée qu’elle faisait presque exprès de mériter, cela l’enrageait encore plus. De caniveau en caniveau, elle vivait de larcins dans les rues d’une ville gargantuesque. Un véritable choc pour elle qui n’avait jamais vu autre chose que du péquenaud à la pelle. Pourtant, elle s’adapta vite quand elle comprit qu’elle ne voudrait pas faire le tapin. Entre prendre des gnons et passer à la casserole, le choix était vite fait. Elle apprit en se tannant la peau aux baffes et en crevant de faim, le ventre creux et essoré par la souffrance. Elle devenait de plus en plus belle, les jours passants. Et son caractère s’aggravait presque en conséquence.

Un an plus tard, elle ramassait sa dignité, ensanglantée dans une impasse suite à de mauvaises décisions. Malgré sa beauté, aucun mec n’essayait de se la farcir depuis qu’elle avait raccourci deux, trois gars de quelques centimètres suite à d’autres mauvaises décisions. Elle fut secourue par une femme vieille et sèche et amenée chez elle. Elia avait un toit sur son ciboulot et devait à nouveau larbiner comme pour sa daronne. Cela dit, elle apprenait véritablement le métier de guérisseuse. C’était franchement différent de ce que faisait Selma et ça foutait salement les glandes à la jeune fille. Elle appréciait moyennement qu’on se paye sa gueule. La vieille Nan était vache et bornée. Elle avait tout juste assez de patience pour remplir un dé à coudre dans ses meilleurs jours. L’apprentissage était rude et cette situation apaisa étrangement la violence du caractère d’Elia. Partagée entre l’agacement et l’admiration, l’adolescente s’investissait de toutes ses forces dans ses leçons et y montra un certain talent. L’enthousiasme de la jeune fille était régulièrement élagué par Nan, celle-ci n’avait aucune foutue idée de ses capacités. Elle ne se trouvait pas même assez bonne pour mériter son mentorat.

Le jour où la vieille creva, il n’y eut pas de discours réconciliateur ni de dernières volontés. Elle clamsa mollement. Elia la trouva quatre ans jour pour jour après leur rencontre dans son lit. Elle ne lui avait laissé nib. C’était salement prosaïque. Presque autant que la femme qui raclait le fond des tiroirs avant de se tailler. Encore une fois, sans un regard en arrière.

Nen : Emission, Option sur le Nen removal.
avatar
Elia Mori

Messages : 27
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Elia

Message  Lejinoss Taibug le Dim 19 Juin - 9:13

Salut Elia !

Belle présentation, c'est propre, ça se lit d'une traite et c'est même intéressant ! Tu fais déjà trop de zèle Laughing

Par contre il faudra que tu me dises ce que signifie "vaguement magique" à côté d'Émission dans la rubrique "Nen". Parce qu'il n'est jamais question de magie dans HxH et nous jouons exclusivement avec les règles de l'univers fixées dans le manga.

Tu me dis, et si ça correspond, je valide, il ne te restera plus qu'à poster ta fiche technique avant de commencer les aventures de ton personnage !

Vu que tu es civil, je présume que l'examen Hunter ne t'intéresse pas des masses pour le moment. Une prochaine session sera organisée d'ici quelques semaines, le temps que tous les candidats ( moi y compris ) aient terminé leur RP en cours.

Bienvenue parmi nous sinon ( une fois que j'aurais validé ta présentation :p )

J'ai vu que tu n'avais pas mis d'informations HRP, pas de problème, mais par curiosité, et aussi pour mieux cibler d'éventuels futurs joueurs, pourrais-tu nous dire, si ça ne te dérange pas, comment tu nous a découvert ?

Merci, et encore une fois bienvenue ( parce que je suis un type vachement poli ).
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 646
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Elia

Message  Elia Mori le Dim 19 Juin - 11:54

Je ne sais pas trop ce que je ferai comme pouvoir. Je suppose qu'on verra sa en section fiche, comme tu dis. J'ai un grand mal avec les aspects techniques de tout ça ayant lu récemment le manga. Cela dit, je ne ferai rien de bien folichon. Je partais sur un concept guérisseuse, mais je ne l'ai pas encore développé.

Quant à savoir comment j'ai trouvé ce forum, j'ai simplement voulu démarrer sur un forum naissant pour changer.
avatar
Elia Mori

Messages : 27
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche perso
AOP: 1
POP: 100
Réputation: 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Elia

Message  Lejinoss Taibug le Dim 19 Juin - 12:04

Il n'y a guère que deux forum RP HxH encore actifs, et les deux sont récents Very Happy

Pour le Nen, pas de problème, on verra ça avec les fiches. Si tu as du mal avec le Nen ( très technique j'en conviens ), tu peux zyeuter de ce côté : http://huntersworld.forumactif.org/t7-le-nen

C'est assez fourni, j'espère que ça t'aidera à te familiariser.

Donc vu qu'il n'est plus question de magie, par le pouvoir de la lune, je te valide !
avatar
Lejinoss Taibug
Admin

Messages : 646
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 24

Fiche perso
AOP: 532
POP: 2108
Réputation: 89

Voir le profil de l'utilisateur http://huntersworld.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Elia

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum